Artists·Balades à Paris·Déco & Co.·Images·Inspiration

De la caricature à l’affiche 1850 – 1918

Une invitation à une visite privée au musée des arts décoratifs!
Une invitation à une visite privée au musée des arts décoratifs!

J’avais bien vu sur « à nous Paris » que cette semaine était désignée comme semaine de la déco à Paname.

Faut-il être dingue pour se lever de son pleins grés à l’aube pour courir attraper un bus dans le froid et le train deux heures plus tôt que d’habitude pour aller au boulot ? Tout le monde dans la maison fait encore dodo, c’est vendredi, le seul jour de la semaine où mes files commencent l’école à une heure décente … attendre dans le froid tout ça pour une visite privée dans le musée des arts décoratifs. Mais en fait la question ne se pose même pas. Je ne suis pas dingue, simplement passionnée et heureuse de profiter de cette invitation. Comme quoi ça vaut la peine de participer à des tirages aux sorts, on ne peut seulement avoir la certitude de ne pas gagner si on ne joue pas (précision : les jeux de hasard ce n’est pas du tout mon truc, alors pas du tout. Récemment j’ai encore rencontré une personne vraiment dingue qui parlait trop pour se rendre intéressante, toujours des histoires incroyables et surtout non vérifiable avec des sommes d’argent hallucinantes soi-disant mis en jeu, gagné et perdu (!) – pourquoi je raconte ça ? C’est hors sujet ! Ou juste une petite parenthèse pour faire entrevoir que dans ma vie tout n’est pas toujours rose et agréable. Seulement je me suis mise en tête de me focaliser sur les choses qui vont bien. Comme par exemple cette visite privée au musée des arts décoratifs ce matin. (Vous savez ce que je réponds à quelqu’un qui ne comprend pas comment je peux faire ces trajets entre ma petite ville de campagne et Paris tous les jours ? – Je ne suis pas seule dans le train, vous savez, il y a pleins d’autres comme moi ! 😉 … )

Des affiches pleines les yeux ...
Des affiches pleines les yeux …

J’aime beaucoup me retrouver dans ce palais qui abrite le musée des arts décoratifs. Sous les hauts plafonds avec une petite tasse de thé entre les mains je me demande comment faisaient les dames à l’époque entre ces murs majestueux sans chauffage…

The beautiful in the useful
The beautiful in the useful

L’exposition « De la caricature à l’affiche 1850 – 1918 » se trouve à l’étage. Dans des lumières douces se trouve une belle sélection d’affiches sur des papiers devenus précieux avec le temps retraçant les thématiques de l’histoire et des préoccupations des Français de cette époque. Je viens de réaliser la coupure qui a eu lieu entre le travail d’artistes comme Toulouse Lautrec, Chéret et Mucha et la conception d’affiches par des dessinateurs modernes. Une question que je ne me suis pas posé jusque-là. Grâce à cette exposition précieuse on se rend compte que des dessinateurs comme Cabu ou Wolinski ont dû puiser leurs inspirations dans ce travail de communication visuelle de l’époque. Il est intéressant d’observer avec quelle verve des caricaturistes s’attaquaient à des couches d’une population établie, des faits de politique et de la société (ils n’avaient pas leurs langues dans la poche et s’exprimaient avec leurs plumes et l’encre – l’expression « faire couleur l’encre » prend tout son sens en étudiant ces affiches …)

Artistes du dessin
Artistes du dessin

Personnellement je me suis passionnée pour les dessins et le travail graphique de Leonetto Cappiello et sa façon de voir des belles choses, des femmes, des artistes de scène et son vouloir « faire tache » avec ses affiches – j’adore ! C’est inspirant !

LEONETTO CAPPIELLO
LEONETTO CAPPIELLO

Les chercheurs et développeurs de polices et graphisme vont adorer cette exposition. Aujourd’hui l’impression dans l’air du temps d’une époque passée peut paraître douçâtre, voire creuse. Mais en regardent bien les faits de l’histoire et l’expression de ces affiches on peut imaginer que ni le temps ni les gens étaient si commodes que ça. Bien au contraire ! Une envie de se bagarrer pour améliorer des situations, de ne pas se laisser faire, s’interroger et informer étaient bien présentes dans la vie de tous les jours. Probablement bien plus qu’aujourd’hui … j’ose le dire.

L’exposition a lieu jusqu’au 4 septembre 2016, ça nous laisse du temps d’en profiter pleinement.

The Beautiful in the useful !

Cette belle phrase veut tout dire ! Il faut aider et soutenir des collections semblables et faire vivre notre culture. C’est pour cette raison je me permets de faire un peu de publicité pour le Club de Partenaires du musée des arts décoratifs – simplement faire connaître cette organisation de mécènes. Plus d’information sur

Facebook / Twitter / Instagram

2 réflexions au sujet de « De la caricature à l’affiche 1850 – 1918 »

    1. Merci infiniment pour ton commentaire si gentil !!! ça fait du « boum » au cœur – vraiment! La je rentre du boulot un peu fatigué et je découvre ton petit mot. Ecrire ouvertement en Français est tout nouveau pour moi – alors j’ai énormément de doutes. Mais des encouragements comme les tiens me donne envie de continuer et de faire de mieux en mieux.
      Bise et bonne soirée à toi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s