Publié le

On fait un Mesfouf avec des grenades

On fait un Mesfouf avec des grenades
On fait un Mesfouf avec des grenades

« Maman, regarde ! Des grenades ! Achète-nous des grenades ! » Mes filles ont vu ces fruits sur l’étalage et voulaient absolument y gouter. Depuis toute jeune elles ont toujours aimé m’accompagner faire le marché et choisir les fruits et légumes. (Peut-être un des avantages d’être une maman qui bosse à plein temps, les jours où elle est à la maison deviennent spécial, du coup des trucs vraiment simples restent extraordinaire.) Et j’avoue que je n’ai jamais gouter une grenade moi-même. Dans la province natale beaucoup de choses semblent trop exotiques …

On prépare les grenades et la semoule
On prépare les grenades et la semoule

Alors nous choisissons avec notre instinct deux belles grenades et les emportons à la maison. Très décoratif ce fruit ! (Je me suis même servi pour faire une photo avec un produit de beauté – vous verrez…). Le lendemain au boulot j’avoue à un de mes collègues que je n’ai pas la moindre de l’idée comment consommer une grenade ou la préparer. Et il m’explique les différentes qualités de grenades et que c’est très bon en « Mesfouf » un plat tunisien de son enfance. Ah !? J’écoute bien, à priori c’est tout simple : il suffit de préparer une bonne quantité de semoule, couper quelques abricots séchés en petits morceaux, enlever des pépins des grenades, mélanger le tout avec un peu d’eau de fleur d’oranger et ajouter des dattes séchées. Il se trouve que j’ai une excellente bouteille d’eau de fleur d’oranger à la maison que j’aime utiliser pour des crêpes par exemple. Elle provient de la Syrie … mais on ne va pas se fâcher pour ça – la bonne nourriture met tout le monde en accord.

À la maison j’explique à mes filles la procédure à suivre mais j’ai du mal à imaginer les pépins du fruit alors on coupe et on découvre. Les petites se souviennent d’une scène dans un manga qu’on aime beaucoup. L’héroïne déguste une grenade et le fruit est bien dessiné. « Elle mange tout ! » me dit ma fille. Non, je ne pense pas et on commence à comprendre comment il faut peler des pépins rose foncé et juteux. A priori nous avons bien choisi nos fruits car c’est tout simplement délicieux. On s’applique bien pour fabriquer une semoule bien légère et on mélange tout. J’avais fait exprès de préparer un déjeuner léger car le dessert allait être consistant. Tout le monde a aimé, sans exception !

Ce n’est qu’après que j’ai eu l’idée de me renseigner sur la grenade et le Mesfouf sur internet. Je partage le lien sur un site d’une spécialiste avec vous : La cuisine de mes racines.

La bonne nourriture met tout le monde d'accord.
La bonne nourriture met tout le monde d’accord.

Et en ce qui concerne la série de mangas, il s’agit de la série « Bride stories ». Un manga très détaillé et intéressant d’un point de vue historique. Comme je voulais que mes filles le lisent, j’ai rangé ces livres dans mon étagère en disant qu’il s’agissait de ma collection à moi et qu’elle ne devait sous aucun prétexte bouger de cet endroit. Mais elles avaient le droit de les lires bien entendu ce qu’elles ont fait avec joie.

Je crois que l'envie de grenade vient du manga Bridestories.
Je crois que l’envie de grenade vient du manga Bridestories.

Laisser un commentaire