Publié le

Wishlist Fin Avril

Ma wishlist pour ce fin d'avril !
Ma wishlist pour ce fin d’avril !

En sortant du boulot ce soir je m’aperçois que j’ai complètement zappé la sortie d’un magazine que j’aime beaucoup – Palace Costes – il sort tous les deux mois et je l’ai déjà mentionné une fois. Eh bien, ça ne va pas du tout ! Il faut remédier à ça. Je trouve qu’il est très bien fait et toujours avec une sélection d’adresses bien choisies. Chaque magazine suit une sorte de fil rouge, mais toujours en gardent son propre style – terriblement Parisien.

Alors je me suis dit, rêver n’a jamais fait de mal à personne et tant qu’à faire, on y va franchement : je me crée une wihslist inspirée de ce numéro et je la partage sur mon blog.

  1. Faire un tour chez Mad Lords au 316 rue Saint-Honoré, un créateur de bijoux qui me semble unique. Cette saison il met la turquoise à l’honneur et j’adore cette pierre et sa couleur, chaque morceau est unique, pas étonnant qu’elle fût considérée comme sacrée. J’aimerais bien ajouter quelques pièces dans ma collection. Pour l’instant je me contente de les ajouter sur mon tableau Pinterest.

    Des créations de Mad Lords !
    Des créations de Mad Lords !
  2. Quel délire le choix des sacs ! Les trois je les adopte immédiatement ! Avec mon style vestimentaire plutôt sobre et sport chaque sac pourrait apporter à sa façon une note de gaité et de l’exubérance des couleurs qui manque un peu par ce printemps glacial. La création numéro 1 de Dries Van Noten est particulièrement originale. De compter un sac à main Chanel dans ma collection privée reste un rêve mais pourquoi pas opter pour une version résolument moderne. Tant dit que l’interprétation de Roger Vivier pour un sac seau est simplement enjouée dans des matières précieuses et nous montre qu’on peut rire de tout – et surtout de la mode.
    Trois sacs à adopter : Dries Van Noten, Chanel et Roger Vivier
    Trois sacs à adopter : Dries Van Noten, Chanel et Roger Vivier

     

    3. Boire un cocktail au bar Gravity au 44 rue des Vinaigriers Paris X, le cocktail nommé « Le fruit du passé » m’intrigue avec sa promesse d’un gout proche de la nature. Je vais même vous recopier la recette :

    Dans un shaker, 1 trait de blanc d’œuf, 2cl de sirop de céleri, 2,5cl de jus de citron jaune frais, 2,5cl de liqueur Strega, 2,5cl de génépi. On shake, on verse dans le verre et on ajoute 3cl d’eau gazeuse. On saupoudre de grains de fenouil et de réglisse, et, pour la touche déco, on ajoute un rond de jaune d’œuf séché avec un ruban de citronnelle tenu par une pince à linge en bois.

    Découvrir un cocktail au Gravity
    Découvrir un cocktail au Gravity

    4. Goûter des cookies chez Mokonuts au 5 rue Saint-Bernard, Paris XI – car comme j’adore cuisiner et faire des pâtisseries moi-même cet endroit me semble fort sympathique avec un esprit d’originalité tout en restant simple … Elle, Moko Hirayama, d’origine japonaise, s’occupe des desserts, lui, Omar Koreitem des assiettes salées.

    Découvrir Mokonuts !
    Découvrir Mokonuts !

    5. Aller voir les œuvres de Christine Spengler à la maison de la photographie. Cette expo se nomme « L’opéra du monde » et tien lieu jusqu’au 5 juin. Cette photographe au passé tragique affronte le monde en mouvement et capte les victimes de guerres et de conflits.

6. Aller chiner au marché Paul Bert Serpette 96-110 rue des Rosiers, Saint-Ouen – c’est un sacrilège quand j’y pense depuis combien d’années je ne suis pas allée me balader sur un marché aux puces et en plus celui-là fête ses 70 ans.

Envie d'aller chiner au marché Paul Bert Serpette ...
Envie d’aller chiner au marché Paul Bert Serpette …

J’espère que ces 6 points absolument superflus et chics vous ont fait plaisir tout comme moi. De temps en temps ça fait plaisir de s’accorder un moment d’évasion hors des contraintes du temps et de l’argent.

Publié le

Muffins aux Myrtilles et un début de plantation

Muffins aux Myrtilles fait maison !
Muffins aux Myrtilles fait maison !
Muffins aux Myrtilles fait maison !

L’heure du goûter revient tous les jours et le challenge consiste à nous surprendre nous-même avec des trucs qu’on n’a pas encore faits soi-même. En fait aujourd’hui c’est souvent relativement simple de trouver des nouveautés car la plupart des recettes on ne les a pas encore tentés dans sa cuisine. Eh bien c’était pour moi le cas avec des muffins aux myrtilles. J’ai bien compris pourquoi Robert De Niro s’énerve dans « Casino » parce qu’il n’y a pas assez de myrtilles dans son muffin …

Il faut préparer la pâte dans des formes à muffins et ensuite dispatcher délicatement des fruits fragiles 🙂

Je vous donne la recette en bas de l’article. Et j’ai adoré des coupelles de chez Scrapcooking avec leurs jolis dessins. Je les ai trouvés durant ma dernière balade à la grande épicerie du Bon Marché à Paris. Le résultat est non seulement très bon à manger, mais aussi très photogénique – je me suis bien amusée avec sur Instagram.

Un bon essaie - faire des muffins aux myrtilles soi-même!
Un bon essaie – faire des muffins aux myrtilles soi-même!

Ensuite autre chose – semer des petites plantes. Les seules expériences que j’ai dans ce domaine se résument aux cressons dans pour la déco de Pâques au moment de la maternelle et quelques fleurs de capucines à l’arrivée dans notre nouvelle maison il y a 7 ans. Bon, j’adore manger le cresson fraichement coupé sur une tranche de pain (pourquoi pas fait maison) avec un peu de beurre ou de margarine. Alors j’ai envie de faire découvrir ça à mes filles. Par la même occasion j’ai trouvé du semis des fleurs de capucines, des belles fleurs, comestibles en plus … et des courges décoratives. J’ai hâte de voir ce que ça va donner. Pour l’instant les petits pots se trouvent au chaud sur le rebord d’une fenêtre à côté d’autres plantes d’intérieur. Une belle histoire à suivre…

Mon Mini Jardin !
Mon Mini Jardin !

Muffins aux myrtilles

Pour 12 muffins

Préparation : 20 min Cuisson : 25 min Difficulté : très facile

Coût : raisonnable

 

-300g de sucre

-4 œufs entiers bio

-300g de farine bio

-8g de levure chimique

-130g de lait

-179g d’huile d’arachide ou de tournesol

-1 pincée de sel fin

-200g de myrtilles

  1. Dans un saladier, battez un instant le sucre et les œufs. Ajoutez la farine, la levure et le lait. Mélangez bien puis incorporée l’huile et le sel. Agitez avec un fouet à main pour obtenir une pâte lisse, sans grumeaux. Préchauffez le four à 175°
  2. Remplissez délicatement de pâte les moules. Répartissez les myrtilles dans chacune des alvéoles. Avec une petite cuillère, faite-les pénétrer dans la pâte, plus au moins régulièrement. Cette façon permet de garder la pâte bien jaune, non coloré par le jus de fruit.
  3. Enfournez et laissez cuire 25 min, un peu plus selon les fours. Laissez refroidir avant les déguster.

(Recette trouvée sur www.hachette-pratique.com)

 

 

 

Publié le

Expo Ugo Mulas à la fondation Henri Cartier-Bresson !

Une belle expo pour Ugo Mulas à la fondation Henri Cartier-Bresson !
Une belle expo pour Ugo Mulas à la fondation Henri Cartier-Bresson !

Hier encore je fais mon article comme quoi je n’allais plus poster un sujet tous les jours et me revoilà avec un nouveau billet sur l’exposition à la fondation Henri Cartier-Bresson sur Ugo Mulas. La raison pour laquelle je veux absolument parler de cet évènement maintenant est très simple : l’exposition s’arrête le 24 avril 2016 !

J’ai eu de la chance d’’avoir été invité à une visité privée tôt le matin avant les ouvertures des bureaux et j’en suis vraiment heureuse. Profiter avec une bonne tasse de café de ce lieu illuminé par un soleil particulièrement clément hier matin, valait le détour. De toutes les façons la fondation est un lieu incontournable pour les amateurs de la photo et des curieux de culture.

Je conseille vivement d’aller voir cette expo ces derniers jours restant surtout si on porte un certain intérêt à la photographie. Ugo Mulas remettait la photographie en question, pourquoi on photographie et comment ça marche ? Poser des questions pareilles sur ce qui paraît si évident aujourd’hui me semble une bonne idée. J’ai été impressionné d’apprendre que cet artiste s’est rendu à la Biennale en 1954 par exemple et il ne craignait aucunement de s’exposer aux inconnus. Bien au contraire, avec patience et persévérance il approchait des artistes pour finir à les photographier dans leurs ateliers en toute intimité.

à la fondation Henri Cartier-Bresson
à la fondation Henri Cartier-Bresson

Selon Mulas les planches de contacts étaient très importantes et des œuvres à part. C’est très intéressant d’observer la façon comment sont encadrées les photos à l’époque, faussement simple et subtilement réfléchi. Les mots jouent avec les images et il s’agit de restituer l’état d’esprit des sujets.

De toutes les façons Ugo Mulas est une pointure à connaître, à étudier et j’espère avoir un jour la chance de pouvoir lire certains de ces ouvrages sur son travail en tant que photographe autodidacte.

Un grand merci bien sûr à l’équipe de la fondation de m’avoir fourni les fiches pour illustrer ce petit mot.

 

 

Publié le

Une mise au point de mon blog HappyMillefeuille.com

Il est temps de faire une mise au point pour mon blog #HappyMillefeuille !
Il est temps de faire une mise au point pour mon blog #HappyMillefeuille !

Et voilà, on peut dire que mon blog est en marche et j’ai atteint mon premier objectif en réalisant ce travail (eh oui, c’est du boulot quand même) – rigoler ! Il y a bien eu des moments de fou rire, plutôt nerveux, je vous l’accorde et surtout pendant les moments de prises de photos et la confection de ma première vidéo. Ça ne veut pas dire que je ne me marre pas le reste du temps (il faut accorder quand même une certaine morosité dans la vie de tous les jours des « gens normaux » … je lance cette affirmation comme ça dans la ronde, après on peut en débattre sur la définition des gens normaux, les codes de comportements dans la vie « normale », mais je ne veux pas de prise de tête, je voulais juste parler d’une mise au point de mon blog).

En m’intéressant plus aux vidéos des « influencers », des bloggueuses, des Youtubers j’ai observé beaucoup de détails. L’importance de la voix par exemple (j’avoue que j’ai été un peu déçu de certains que j’admirais sur leur blog, j’ai été impressionnée par leur apparence sur des images figées et la mise en scène sur leur blog, mais une fois devant une caméra ce n’est pas tout à fait pareille – hihihi – et à l’envers j’ai découvert des personnes qui sont incroyables sur des vidéos et j’ai découvert leur blog grâce au fait qu’ils sont filmés. À l’occasion je devrais en présenter quelques-uns mais n’ayez crainte, je reste sur ma lancé de #HappyMillefeuille et je vais mentionner que les exemples positifs. Le fait de laisser que des commentaires positifs et de parler que des choses agréables ne veut surtout pas dire qu’on n’a pas d’avis, bien au contraire. Mais j’ai décidé de créer cet espace pour ne lâcher que ce qui va bien, ce qui me plaît et ce que j’aime. Et ça c’est un point très important de mon blog car au départ j’avoue que c’est mon idée très égoïste de ne parler que des sujets choisis et me plier à aucun autre dictat. Je n’ai pas envie d’écrire que sur la nourriture ou exclusivement sur les produits de beauté, etc. J’avoue que j’ai découvert des blogs que je trouvais magnifiques mais un peu vide. Au bout de quelques instants j’avais fait le tour et j’allais ailleurs. Dommage, j’adore m’attarder, étudier le sujet et en savoir plus sur le comment et le pourquoi, découvrir et être surprise. Personnellement j’aime des blogs avec des sujets très variés (encore une possibilité de présenter quelques-uns…).

Alors voilà, ces derniers mois j’ai étoffé mon blog avec un post par jour et j’ai adoré. À partir de maintenant je vais espacer un peu les divers billets et me contenter davantage sur tout ce qui est à faire en coulisses. J’ai une belle quantité de projets devant moi qui ne demandent qu’à être réalisés. Donc pas d’inquiétude – tout va bien, je ne suis pas en panne d’inspiration, bien au contraire. Vous allez voir !

A très vite sur la toile !

Gros bisou,

Lucie.

.... selfie avant le départ d'une de mes dernières courses officielles ... dans les starting-blocks en quelque sorte ... ;)
…. selfie avant le départ d’une de mes dernières courses officielles … dans les starting-blocks en quelque sorte … 😉
Publié le

Ma première vidéo sur Youtube : Lucie et sa lampe !

J'ai lancé ma première vidéo sur YouTube !!!
J’ai lancé ma première vidéo sur YouTube !!!

C’est à peine croyable ! J’ai reçu un beau cadeau fait main, une pièce unique en tant que bloggeuse ! C’était vraiment l’occasion de faire un vidéo. Donc je me suis lancé à concocter ma première vidéo sur youtube. Si vous voulez connaître l’histoire de la lampe je vous invite de regarder et d’écouter cette belle histoire. Je vous parle un peu de moi, des recettes qui ne fonctionnent pas toujours, de mon chat et de mon cadeau ! Ne pas oublier la belle musique qui va avec de l’artiste Jean-Luc Escriva!

Si vous avez des chaines youtubes n’hésitez pas à les partager et à laisser des commentaires.

Bon début de semaine à vous !

Mes préparations pour ma première vidéo ...
Mes préparations pour ma première vidéo …

 

Publié le

Un bon plan #Elle et mes meilleurs moments #Instagram

Un bon plan #Elle et mes meilleurs moments #Instagram
Un bon plan #Elle et mes meilleurs moments #Instagram

Quand je suis rentrée ce soir j’ai trouvé une bonne surprise à la maison – mon premier magazine ELLE tout frais de mon abonnement test de neuf numéros (!) – pas mal pour un essai. J’ai trouvé l’astuce en surfant sur le net. Je suis de nature plutôt sceptique alors j’ai préféré d’attendre avant de partager la nouvelle avec vous à mon tour. D’autres ont déjà parlé de cette astuce et je confirme – ça marche. Alors si vous êtes intéressé à vous faire un petit plaisir totalement gratuit il suffit de vous rendre sur le site officiel ELLE et vous abonner à une des newsletters. En remerciement on vous offre 9 numéros du magazine – je trouve le deal correct. J’ai toujours aimé de feuilleter cet hebdomadaire bourré d’infos sur la mode, le style, la culture, la beauté, des bonnes recettes à essayer, l’actualité, des avis, des artistes du moment … et tellement Français 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et par la même occasion je partage avec vous mes meilleurs moments Instagram. C’est un début, je sais, j’en suis encore très loin de mes centaines et milliers d’abonnés mais on voit clairement ce qui plaît beaucoup. Le cheesecake et les donuts coloré ont trouvé leurs fans ainsi un beau ciel bleu de printemps. L’origami plaît beaucoup aussi. N’hésitez pas à partager vos comptes Instagram. J’adore donner des petits cœurs sur des belles images 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publié le

Un peu de cosméto : visage et mains

Un peu de cosméto : visage et mains !
Un peu de cosméto : visage et mains !

Alors il y a des jours où rien, mais vraiment rien ne se passe comme on aurait voulu. Même les photos que je voulais prendre ne sont pas devenues celles comme je les avait imaginées. Mais le charme du « Happy Millefeuille » réside probablement dans ce point précis. Eh oui, il ne s’agit pas d’un blog avec des belles mises en scène de la part d’un bon Buddy qui s’occupe de tout de la vie courante (qui paie des factures quoi, et la belle demoiselle n’a qu’à s’occuper de son blog … hihihi …). Eh bien non, il s’agit d’une vie tout à fait ordinaire, avec des tonnes d’ennuis et de préoccupations et une grande obstination de voir du positif malgré tout et de le mettre en avant. (… ouf …)

Donc, aujourd’hui je parle de ma nouvelle organisation de ma trousse de maquillage et une belle couleur d’été sur les ongles.

Mais aussi de bons basics pour préparer des jolis pieds pour des beaux jours. Pas question d’oser se mettre pieds nus dans des souliers ouverts, on applique régulièrement le fameux « Anti crevasses » de Scholl. On garde la base « Pink perfect crème » de erborian avant le maquillage et on teste les eaux des jardins de la maison Hermès – un peu de fraicheur raffinée nous change bien des idées.

Petite mise au point de la tête aux pieds
Petite mise au point de la tête aux pieds

Dans la trousse de maquillage on garde la base de Lipocils de Talika avant de tester un nouveau mascara effet faux cils de chez YSL. Le « Ooh la lift » chez Benefit est toujours bien utile pour traiter des cernes et on reprend un bon blush « rose aux joues » chez Guerlain pour illuminer le teint.

Je suis très agréablement surprise de mon essai du rouge à lèvres de la marque « essence », tout doux sur les lèvres et une bonne base pour toute la journée. J’aime beaucoup aussi le fait que cette marque affiche en grand sur son site qu’ils n’effectuent pas de tests sur des animaux (!).

Pour la couleur et le côté glamour j’ai retrouvé mon « Dior Addict Lipstick » nuance « Oversize ».

Un trait de crayon noir des chez Elle-Cosmetics et le tour est joué.

Séance de maquillage à la "Happy Millefeuille"
Séance de maquillage à la « Happy Millefeuille »

Et pour les ongles – la maison suisse Mavala prend le soin des ongles très au sérieux. Un détour sur leur site pour s’informer sur la santé et le soin des mains et des ongles. J’adore le petit format de ces flacons et un choix de couleurs incroyable. J’ai opté pour « Bégonia », la prochaine fois va pour « Paris » ou « Candy Apple ».

Même la petite bête que j’ai sauvée ce midi avant d’être piétiné par des passants n’avait pas peur du tout de mes mains. Peut-être ma crème pour les mains de Trosani avec un parfum sucré-grapefruit y est pour quelque chose …

Belle découverte - crème pour les mains de la maison Trosani
Belle découverte – crème pour les mains de la maison Trosani

 

Publié le

Une journée « Pot-pourri » !

Qu'est-ce que c'est une journée "Pot-pourri"? - je m'explique ...
Qu’est-ce que c’est une journée « Pot-pourri »? – je m’explique …

Aujourd’hui c’était une journée « Pot-pourri », un peu déstructurée mais très inspirante (un peu le contraire d’une journée « Collier de perles »). Entre la reprise du sport (plus de 11 km de courses à pied) et certaines remises à niveau cosmétiques (autrement dit : du cocooning), il y avait une foule de choses à faire. J’ai tout de même réussi de prendre quelques photos pour mon projet « Pissenlit », et j’ai reçu une belle surprise, je vous en parlerais très bientôt.

Inspiration et sport ...
Inspiration et sport …

Certains d’entre vous chers lecteurs savent que j’adore des carnets et que je possède une belle collection. Dans ce domaine je viens de faire une belle découverte – une maison d’édition américaine. Malheureusement les carnets que je vous présente ici ont été édité en 2010 donc ne font plus partie de la collection actuelle. Mais l’esprit y est toujours – des idées cadeaux simples avec un esprit incroyablement positif pour égayer le quotidien. J’ai beaucoup aimé les cartes à donner quand on trouve que c’est important de dire « Merci » ou quelque chose dans ce genre. « Live inspired » tout simplement!

Des jolis carnets de "Live inspired" !
Des jolis carnets de « Live inspired » !

Justement j’ai trouvé un beau cadeau pour tous ceux qui aiment la guitare et sont fan de Keith Richards. Sa fille Théodora Richards a su mettre en image l’histoire de la découverte de la musique du jeune Keith, sa relation avec son grand-père et surtout sa première guitare. Un beau petit livre chez Michel Lafont « Gus et moi – l’histoire de mon grand-père et de ma première guitare ». Notre guitariste à la maison, mon mari, a été très touché.

Keith Richards "Gus et moi - l'histoire de mon grand-père et de ma première guitare" chez Michel Lafont
Keith Richards « Gus et moi – l’histoire de mon grand-père et de ma première guitare » chez Michel Lafont

Tenez – j’aime beaucoup ce vidéo qui illustre très bien l’idée des petites cartes à glisser partout pour dire « Merci » à quelqu’un de bien-aimé. Inspirant non?!

Thoughtfulls from Compendium on Vimeo.

 

Publié le

Expérience culinaire : fleurs comestibles !

Une expérience culinaire dans la cuisine de Happy Millefeuille : des fleurs comestibles !
Une expérience culinaire dans la cuisine de Happy Millefeuille : des fleurs comestibles !

Avez-vous déjà essayé des fleurs comestibles ? Personnellement je n’ai pas encore fait cette expérience et je pensais qu’il était grand temps que ça change. Manger des fleurs ! Pour ceux qui ne connaissent pas encore ça surprend et on se pose la question si on a bien vu. C’est très décoratif et c’est bon ! Une pensée dans la bouche c’est fin et délicatement parfumé. Les tagètes sont un peu plus prononcés en goût et très bon en salade, peut-être juste les pétales quand même.

Alors je me suis bien amusée avec mes fleurs à faire des photos pendant la cuisine. Mais je vais partager une recette avec vous très facile à réaliser et vraiment bon.

J’ai trouvé mes fleurs dans le magasin « Le grand frais » à Varennes-sur-Seine. On peut commander des fleurs sur Fruits de la terre (si on ne regarde pas son budget …).

Tagètes et pensées dans nos assiettes !
Tagètes et pensées dans nos assiettes !

Saumon caramélisé, riz et pousses d’épinards sauce soja

Pour 4 personnes

Préparation 5 min/Cuisson 15 – 20 min

4 pavés de saumon sans peau

Jeunes pousses d’épinards

Graines germées, fleurs comestibles

240 g de riz basmati

2 c. à soupe de sauce soja sucrée

1 c. à soupe de sirop d’érable

1 c. à soupe de graines de sésame doré

  1. Préchauffez le four à 180 °C. Mélangez le sirop d’érable avec la sauce soja et les graines de sésame.
  2. Placez les pavés de saumon dans un plat à four, badigeonnez-les de sauce et enfournez pour une dizaine de minutes minimum. Réservez un peu de sauce pour le dressage.
  3. Pendant ce temps, faites cuire le riz. Mélangez les pousses d’épinards avec un peu de sauce soja.
  4. Dans les assiettes, disposez d’épinards, ajoutez le riz, le saumon et déposez quelques graines germées, les fleurs, ajoutez un peu de sauce et servez.

(Recette trouvé dans le magazine « Papilles » n° ISBN : 3-264420-906114)

Ce jour-là j’avais remplacé les graines germées par des pousses de soja. Avec les épinards nous allons essayer la prochaine fois, car on les a mangés la veille … Je conseille également de préchauffer un peu des assiettes dans le four encore chaud.

Bon appétit !

Tous mes recettes se trouvent sur foodreporter !

Saumon caramelisé
Saumon caramelisé
Publié le

Écrire pour un journal de jeunes

écrire pour un journal d jeunes ... autrefois !
écrire pour un journal d jeunes … autrefois !

La fameuse phrase qu’on prononce par moments avec nostalgie qui disent que dans une époque revoulu les choses étaient mieux, n’est heureusement pas toujours vrai. À bien y réfléchir de moins en moins mais ça c’est un autre sujet plus philosophique.

Aujourd’hui j’avais juste envie de me souvenir d’une anecdote dans ma vie de gamine. J’écrivais des histoires depuis mes six ans donc à l’adolescence c’était presque naturel que je rencontre l’équipe qui tenait un journal de jeunes dans notre MDJ de la ville. On se retrouvait autour d’une petite table sale envahie par des graffitis sombres fait avec des feutres à l’encre indélébile et des taches de café. La musique rock progressive nous obligeait d’hurler pour se faire comprendre. Un mec de ma classe écrivait des textes de révolte de critique politique et je ne comprenais pas une seule phrase de ce qu’il voulait dire. Et il n’arrêtait pas de dessiner des caricatures bizarres et étranges à mes yeux. Je ne sais pas ce qu’il est devenu. À côté il y avait une fille à l’apparence très sage et posée qu’il voulait écrire sur des activités dans la petite ville, comme par exemple le marché de Noël. Et un autre mec plus âgé avec un air très fatigué et détaché se laissait convaincre d’écrire un article sur un concert d’un groupe rock local dans un village dans les environs. À l’époque c’était la guerre d’Irak et j’avais pondu une histoire amusante inspirée par ma petite sœur à qui je tentais d’expliquer un peu des infos. Le tout tournait autour de la vision d’un enfant et son monde, et comme quoi les peluches n’étaient pas douées du tout pour la guerre donc c’était difficile à comprendre. (Ma sœur a 9 ans moins que moi et on jouait beaucoup ensemble.) J’avais lu mon court texte devant l’assemblée des initiés de ce journal. Le rédacteur en chef trouvait l’idée originale et demandait démocratiquement à tous les membres de l’équipe ce qu’ils en pensaient. Honnêtement je ne me souviens plus de leurs réactions, d’autant le musicien manqué faisait semblant de dormir. Écrire un texte sérieux sur l’actualité des grands titres de la presse me semblait très prétentieux. Notre journal minuscule avec un tirage insignifiant ne pouvait à mes yeux avoir un autre intérêt qu’amuser un peu les quelques lecteurs. Mais mes petits collègues me demandaient sur un ton de reproche pourquoi j’étais toujours obligée de parler du positif et du bon dans l’humain.

L’article fut imprimé et j’ai toujours continué d’écrire sauf pour ce journal. Eh bien je me suis dit : faire ce qu’on aime devrais au moins nous faire plaisir à nous, d’autant de plus si on ne reçoit pas un centime pour le travail effectué. Eh bien oui, déjà à l’époque j’avais envie de voir le positif et d’en parler avec un certain humour.    

Publié le

Pour mon projet « Pissenlit » #1

Pour mon projet "Pissenlit" #1
Pour mon projet « Pissenlit » #1

Quand on s’attèle à un nouveau projet il faut respecter deux choses très importantes :

  1. Se contenter des premiers pas aussi petits soient-ils.
  2. Rester ouverts aux imprévus, car chaque occasion peut être bonne pour avancer.

Pendant ma balade à Blandy-les-Tours hier après-midi j’ai profité pour attraper quelques photos des pissenlits, la fleur à ne pas arracher, car elle représente un des premiers aliments pour nos amis des abeilles. J’ai vraiment hâte de faire quelques dessins des dents de lions, de cueillir quelques brins et de les sécher pour en faire des images sous verre. Voire même de trouver des recettes … on verra.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais la rencontre avec Joël LAFONTAINE était très enrichissante. Ce monsieur sait de quoi il parle, comment soigner des mots avec le miel, des plantes, la nature tout court. J’ai appris que le miel ne peut se faire par vent d’est humide. Un vent du nord ne permet pas aux abeilles de faire du miel … elles ont besoin d’une bonne quantité d’eau. Et à quel moment le miel est liquide et doré où devient blanc et se cristallise … les différents miels ne dépendent en fait de la fleuraison des arbres et des fleurs. Et le miel est un excellent conservateur pour des confitures … enfin il y a tellement de sujets à approfondir. J’espère que je vais bientôt trouver un moment pour rendre visite à la ruche de la Chapelle-Gauthier. Pour l’instant je ne peux que partager quelques images des produits de la ruche. Les bonbons au miel sont délicieux ! Il me tarde de connaître un maximum de produits issus des récoltes de miel et de les partager avec vous. Je pense qu’il est essentiel de faire connaître l’utilité des abeilles et de tout leur univers. Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Produits de la ruche !
Produits de la ruche !
Publié le

Dimanche en famille à Blandy-les-tours

Dimanche en famille à Blandy-les-tours
Dimanche en famille à Blandy-les-tours

Réveiller toute sa famille un dimanche matin pour se retrouver à 7 heures du matin prêt avec un piquenique dans les sac-à-dos pour marcher 42 km avec deux ados est vraiment mission impossible. Entre nous, je pense qu’il faut un peu d’entrainement quand même pour une distance pareille et j’avoue que j’ai préféré m’offrir une bonne course à pied pendant que tout le monde passait se matinée selon son bon plaisir à la maison (10,63km pour moi, grasse matinée pour l’autre, cage à souris à bichonner pour l’une, musique pour l’un…). Personne ne voulait me suivre dans l’idée de manger dehors un piquenique – trop de vent, trop froid, on préfère un bon plat chaud de maman.

Blandy les tours
Blandy les tours

Bon, mais nous avons marché quand même ! Quelques kilomètres pour arriver à Blandy-les-tours avec la Rando des châteaux, 9ième édition cette année et nous avons eu une chance incroyable avec ce beau temps. Je trouve que cet évènement est vraiment bien organisé. On (re)découvre des endroits de notre région, on nous offre des petites collations et des diplômes comme souvenir pour la randonnée (les pommes étaient vraiment délicieuses). Trois groupes de musiques nous ont accompagné dans l’enceinte du château à Blandy. Nous avons été particulièrement impressionnés par le groupe « Les Transformateurs Acoustiques ». Ils font de la musique ultra rythmée et mettent une bonne ambiance avec des instruments fabriqués en éléments de récupération.

En plus j’ai fait connaissance avec Joël Lafontaine, un Apiculteur passionné par son métier et la nature. C’est un plaisir de l’écouter parler de son élevage d’abeilles et partager un peu son savoir précieux sur l’art de fabriquer de miel. Donc j’ai non seulement pu faire quelques belles photos de pissenlits, j’ai découvert une adresse à visiter pour avancer sur mon projet « Pissenlit » destiné à protéger les abeilles.

En tous les cas ça fait du bien d’avoir le nez dans le vent, le soleil sur le visage, voir du monde s’amuser en pleine nature et profiter simplement. Rendez-vous samedi 21 et/ou dimanche 22 mai pour une reconstitution médiévale festive à Blandy-les-tours. Mais il y a tellement plus à découvrir dans un programme culturel diversifié.

À bientôt !