Publié le

Magazine Palace Costes N° 63

Lire le magazinePalace Costes !

Tous ceux et celles qui lisent mon blog depuis le début (un grand MERCI en passant !!!) savent que j’adore lire et m’inspirer de certains magazines et que je suis fan du magazine des Palaces Costes à Paris. Quand un numéro sort je me jette dessus et je le dévore. J’aime découvrir des nouveaux artistes et tendances de Paname vu sous un angle résolument chic et décomplexé. Premier sourire page 14 à cause de l’article sur le « Grandma’s Food ». Eh oui, peut import nos horizons sociaux culturel tout le monde ont envie de simplicité notamment dans nos assiettes. Donc on parle de LOU Papé et de Mamie Régale qui mettent à notre disposition dans nos vies urbaines la cuisine d’antan fait par nos grands-mères.

Grandma's Food

Ensuite je bloque sur une belle interview avec maître Steven Spielberg qui va nous surprendre avec un nouveau film qui promet de bien nous changer des idées : « Le BGG – Le Bon Gros Géant ».

« Plus le monde va mal, plus nous avons besoin de croire à la magie », sont les mots du grand réalisateur. Bon, ça me parle bien à moi qui ai envie de mettre de la magie dans des choses les plus simples, faisable dans une vie tout à fait ordinaire et en fin de compte extraordinaire … mais nous n’égarons pas, regardons la bande d’annonce :

Pour rester dans le domaine du fantastique j’ai hâte de découvrir l’exposition de Kurt Weiser, un céramiste américain qui crée des globes incroyables avec des motifs enchanteurs.

Kurt Weiser

Et ensuite il y a toute la sélection magnifique de mode, bijoux et accessoires à découvrir. Des pièces de créateur qui m’ont inspiré à créer une sélection mode sur mon e-shop, revoir mes connaissances de certains créateurs, ainsi découvrir des noms qui jusqu’aujourd’hui m’ont été inconnus. J’espère que la sélection vous plairas ! Je suis fan des touches d’humour sur des accessoires et dans des imprimés.  

eshop1eshop2eshop3eshop4eshop5eshop6eshop7

 

Publié le

Timéo au Casino de Paris

Un showcase très sympa au Casino de Paris !
Un showcase très sympa au Casino de Paris !

Coucou tout le monde ! Tenir un blog c’est vraiment une belle histoire ! À force d’écrire des petites histoires un peu tous les jours et le partager en toute simplicité je me vois confronté à d’autres histoires, grandes et belles comme par exemple grâce à cette invitation au show case qui est arrivée un beau jour dans ma boîte mail. Aller découvrir un spectacle dans une belle salle parisienne après le boulot est plutôt plaisant je trouve.

Une belle salle parisienne - le Casino !
Une belle salle parisienne – le Casino !

En plus il s’agit d’un spectacle qui met en son et image les rêves les plus fous – comme par exemple ceux d’un jeune garçon qui se trouve cloué dans un fauteuil roulant et qui voudrais devenir acrobate dans un cirque …

Jean-Jaques Thibaud est l’auteur de cette belle histoire et il a su s’entourer d’une équipe de dingue pour monter le spectacle.

La phrase « être diffèrent est normal » m’a beaucoup plu et il résume le message de ce conte moderne.

À partir du 16 septembre 2016 le Casino de Paris est plongé dans une ambiance de cirque. « Timéo » est mis en scène par Alex Goude et s’adresse à un large public à partir de 7 ans. En attendant on peut découvrir tout ce qu’il faut savoir sur leur site, que je trouve très bien fait et amusant.

Un beau site pour présenter le spectacle "Timéo"
Un beau site pour présenter le spectacle « Timéo »

Quand je suis allée j’ai tenté de capturer quelques images avec mon petit appareil photo sans prétention, mais les vidéos officielles donnent un bien meilleur aperçu.

Alors j’ai hâte de savoir comment le publique va accueillir cette belle idée – imaginer de transformer sa vie par des rêves les plus dingues et vivre des aventures ensemble où chaque protagoniste possède vraiment un caractère unique. Une telle histoire a tout son mérite et je suis très optimiste, le rire, les chansons et des doigts qui collent le popcorn pour adoucir notre monde, personnellement j’aime beaucoup.

Publié le

Envie de fraîcheur avec des eaux Hermès

Envie de fraîcheur avec des eaux Hermès
Envie de fraîcheur avec des eaux Hermès

Parler de parfums n’est pas si évident que ça. On les utilise tous les jours, ils nous accompagnent, mais pourtant – comment mettre en scène un parfum par écrit ? C’est peut-être si difficile parce que les parfums nous racontent à chacun de nous des histoires très personnels liés à notre vécu et nos expériences. En plus il y a des moments plus propices pour un parfum que pour un autre, ou bien même des étapes dans nos vies, qui sait.

Pendant une balade dans un Jardin avec mes perfumes
Pendant une balade dans un Jardin avec mes parfumes

En ce moment je suis accro aux eaux des jardins de la maison Hermès. Ce que j’apprécie particulièrement dans des créations de cette maison sont leur indépendance, ils ne font qu’à leur tête et ne suivent pas les tendances, ils veulent raconter justement une histoire avec chaque création de parfum.

Deux compositions toutes en fraîcheur !
Deux compositions toutes en fraîcheur !

Et si on mettait le fait de ne pas pouvoir plaire à tout le monde en avant pour justement plaire d’autant plus par son authenticité à ceux qui nous apprécient ? J’aime cette idée et c’est un peu ce qu’on peut sentir si on découvre pour la première fois une de ces senteurs.

Même les testeurs sont au top !
Même les testeurs sont au top !

« Un jardin sur le Nil »

J’adore la présentation sur le site de la maison :

« Une nouvelle idée de fraîcheur, plutôt insolite ; des odeurs vertes et végétales ; des odeurs d’eau et de sable. »

Jean-Claude Ellena

 Un Jardin sur le Nil est une balade impressionniste dans les îles-jardins du Nil à Assouan, point de départ d’un nouveau vagabondage olfactif. Mangue verte, lotus, encens, calamus et bois de sycomore sont au cœur de cette ode rafraîchissante.

Sur PerfumesClub ce n’est pas mal du tout et surtout il y a des belles remises :

Un Jardin Sur le Nil est une eau de toilette pour hommes et femmes de Hermès, créée en 2005 par Jean-Claude Ellena. Son flacon en verre rappelle la couleur des eaux millénaires du Nil avec un bouchon inspiré de la fleur de lotus. Sa fragrance est composée de notes de tête de carotte, de pamplemousse, de tomate et de mangue verte, suivies par un cœur de fleur de lotus, de jacinthe et de pivoine. Au fond, les notes olfactives sont le labdanum, l’iris, la cannelle, le musc et l’encens. Un parfum frais et magique qui vous fera voyager et vous mènera parmi les merveilles du Proche Orient.

Prendre le soleil avec des notes de fraîcheur !
Prendre le soleil avec des notes de fraîcheur !

« Le jardin de Monsieur Li »

Description de la maison :

« Je me suis souvenu de l’odeur des bassins, de l’odeur du jasmin, de l’odeur des pierres mouillées, de celle des pruniers, des kumquats et des bambous géants. Tout était là, et même, dans leur étang, des carpes qui prenaient le temps de devenir centenaires ».

Jean-Claude Ellena

Le Jardin de Monsieur Li raconte un jardin chinois entre réel et imaginaire. Un lieu de méditation où flânerie et pensée sont sœurs, où chaque pas libère l’imagination.

Eau de Néroli prend un peu de soleil
Eau de Néroli prend un peu de soleil

« Eau de néroli doré »

Description de la maison :

« Alors que d’ordinaire on met très peu de néroli dans les parfums, j’en ai mis en abondance, comme j’aimais, comme jamais. »

Jean-Claude Ellena

Avec Eau de néroli doré, sa cinquième création dans la famille des Colognes, Jean-Claude Ellena a laissé parler le néroli, cette essence extraite de la fleur d’oranger, nommée ainsi en hommage à la princesse de Nerola qui en parfumait ses gants. Et il a relevé de safran sa fraîcheur vive et enveloppante.

Suivre son intuition !
Suivre son intuition !

J’ai adoré me balader pendant une chasse aux images dans des jardins avec mes flacons et des jolis testeurs pour le prendre en photo. C’était un jour particulièrement ensoleillé.

 

Publié le

Les Robes de Mariage et moi

Les Robes de Mariage et moi !
Les Robes de Mariage et moi !

Dans la vie il n’y a pas de coïncidences, en tous les cas ce que j’ai choisi de croire. Secrètement j’ai toujours aimé des mariages, mais je n’ai pas vraiment gardé des bons souvenirs lors des fêtes de famille organisées dans des villages pour la simple raison que la plupart des participants se moquaient de moi à cause de ma taille – à leurs yeux j’étais trop grande et je n’allais jamais trouver un mari. En effet, pas drôle du tout pour une jeune fille qui ne pense pas forcement que le seul but dans sa vie va être de trouver un mari et qui préfère courir maladroitement avec d’autres gamins sur des pelouses et jouer au chat pendant que les autres dansent et posent pour des photos …

Ces histoires m’ont tellement hantés que j’ai fini par décréter que je détestais des mariages, mais en fait je suis venu à la conclusion que ça ne sert à rien de simplifier les choses dans la mauvaise direction. Disons plutôt – il faut laisser vivre chaque histoire dans son authenticité et l’affaire devient bien plus légère dans ma tête. Je ne pense pas que je vais devenir une dingue de tous les mariages, mais bon, tout le monde a droit à son bonheur personnel et de le partager avec d’autres et ses proches est quand même une très bonne chose.

D’autant plus qu’aujourd’hui nous avons la possibilité de pouvoir nous inspirer facilement sur internet pour trouver une décoration et des idées pour célébrer une telle fête à son propre goût.

Et c’est précisément à ce moment-là qu’une copine toute fière d’avoir décroché un job en Angleterre me parle de la maison Aless Paris. Je suis très curieuses et j’ai adoré découvrir l’univers de cette marque. Trouver une robe de mariée pas cher n’est plus un problème.

bretelles fines plissé longue mousseline de soie robe de mariée with cristal ceinture
Une belle robe de mariée simple et romantique …

bretelles fines plissé longue mousseline de soie robe de mariée with cristal ceinture II

Alors là je me suis pris au jeu et ça tombait plutôt bien après toute cette pluie et des inondations dans notre région.

Qui dit été, dit aussi mariage, invitation aux mariages, ainsi tous les préparations qui vont avec. Combien d’entre nous se trouvent confronté au défi de trouver une robe de cérémonie ?  Il est compréhensible qu’on regarde le budget pour une journée de fête et il n’est pas question de se ruiner, on a envie d’être bien. Mais il est encore moins envisageable de se rendre à une fête pareille sans se faire plaisir ou être mal habillé.

Sans complexe on peut se balader sur le site et trouver une robe adaptée à son style. Mise à part des robes classiques, très princesse on trouve des modèles modernes et romantiques. Le rêve d’une belle robe de mariée peut devenir réalité.

encolure en v forme trapèze courte dentelle robe de mariée with ruban
Rester soi-même avant tout !

encolure en v forme trapèze courte dentelle robe de mariée with ruban II

En tant qu’invitée on a encore moins envie de se sentir déguisé, tout ce qu’on souhaite c’est de passer une bonne journée ensemble. Alors j’ai pensé à mes filles et à moi-même et j’ai adoré l’idée de réellement pouvoir choisir sa couleur. Pas besoin d’avoir à équiper une troupe de demoiselles d’honneur, on peut simplement craquer pour sa couleur fétiche pour être paré pour la cérémonie.

sans manches dusty rose mousseline de soie a hauteur du genou robe de demoiselle d'honneur with cristal ruban
Faire la fête en étant bien !

sans manches dusty rose mousseline de soie a hauteur du genou robe de demoiselle d'honneur with cristal rubanvintage dentelle detail a hauteur du genou mousseline de soie robe de demoiselle d'honneurvintage dentelle detail a hauteur du genou mousseline de soie robe de demoiselle d'honneur

En fin de compte tout le monde a droit à son moment de fête même en toute simplicité en restant naturel et soi-même.

coral encolure en v two-tier mousseline de soie robe de cérémonie fillette

délicieuse forme trapèze dos nu fronces a hauteur du genou mousseline de soie robe de cérémonie fillette
être belle sans se déguiser …
Publié le

J’ai testé la pâte à Pizza « Francine »

J’ai testé la pâte à Pizza « Francine »
J’ai testé la pâte à Pizza « Francine »

Ces derniers jours j’ai été confronté à un petit problème lié aux inondations de la crue de la Seine – l’eau courante de la maison n’est plus potable pour l’instant ! Je tiens à préciser qu’il s’agit d’un problème mineur comparé aux galères d’une maison vraiment inondée.

Alors laver les fruits et légumes devient compliqué, je me suis demandé comment faire à manger avec le moins d’eau que possible. Et par la même occasion je me suis dit que je vais tester un produit – la pâte à Pizza de « Francine ».

Comme il ne fait pas très beau et tout est bon pour garder mes ados de bonne humeur alors on s’offre par la même occasion une session sur Snapchat en préparent notre Pizza fait-maison.

Pâte à Pizza !
Pâte à Pizza !

En fait c’est vraiment simple et facile à réaliser mais (eh oui, il y a toujours un hic …), je pense qu’il faut garder en tête quelques astuces. Quand on suit à la lettre des consignes écrites sur l’emballage du paquet on peut difficilement rater sa pâte. Mais je tiens quand même à remarquer que quelqu’un qui n’a jamais réalisé une pâte à pain ou à pizza ou quelconque de pâte à levure peut vite se trouver en galère avec une recette pourtant simple. C’est pour cette raison que je partage mon avis sur ce mélange quasiment prêt à l’emploi. Une fois que vous avec bien respecter les étapes à suivre vous allez vite trouver la boule de pâte en question dans votre saladier.

Bien respecter la quantité des ingrédients ...
Bien respecter la quantité des ingrédients …

Mais la question cruciale est : comment transposer cette boule sur la plaque à cuire sans en avoir plein les mains et partout et courir droit à la catastrophe ?

Pour éviter le drame de ce genre et bien pétrir ma pâte entre mes mains presque comme une pro je tiens toujours un bocal avec une farine classique blanche et fluide à ma disposition. Je plonge mes mains (propres !) dans cette farine et je n’hésite pas à saupoudrer le pâton dans mon saladier avec pour éviter qu’il colle. De cette façon j’obtiens une masse que je peux manipuler facilement et m’amuser avec. On a tous vu des scènes dans des films avec un pizzaiolo en train de jouer avec la pâte. Bon, on ne va pas exagérer mais le contact avec une bonne pâte est plutôt agréable.

Ensuite on cherche à l’étaler sur du papier sulfurisé, soit avec les mains ou un rouleau à pâtisserie. Poser le papier sur un plan de travail bien plat, une planche en bois sans bord et farinez le rouleau avant pour éviter que ça colle et vous verrez que la pâte s’y prête bien au jeu.

Une fois la forme souhaitée obtenu vous pouvez facilement glisser la feuille de papier avec la pâte sur la planche à cuire qui va dans le four. Tout ça avant d’ajouter des ingrédients. Je commence toujours avec une purée de tomates, une bonne couche de gruyère rappé, des tomates coupées en rondelles et ensuite selon ce que j’ai à ma disposition : miettes des thon ou morceaux des jambons, olives, rondelles d’oignons … vous connaissez les pizzas – faites-vous plaisir !

Faites vous plaisir !
Faites vous plaisir !

Si vous avez bien étalé la pâte comme moi sur la photo, vous pouvez arrêter la cuisson après 15 minutes car la pâte est fine. Si vous la laissez plus rond et compact, ne dépassez pas des 20 minutes conseillées. Le résultat est vraiment bon ! Un bon gout de pain de pizza bien chaud à la sortie du four. Ça sent bon dans toute la maison. Cela dit avec ce mélange c’est comme avec beaucoup des choses prêtes à l’emploi – la quantité est un peu juste. Un sachet peut servir pour une pizza pour 2 personnes maximum, voir une si on a un bon appétit. Si vous êtes quatre à table prévoyez les deux sachets pour deux pizzas avec une salade en accompagnement.

Bon Appétit !
Bon Appétit !
Même le chat en veut ...
Même le chat en veut …

Voilà une idée de cuisine simple avec peu d’eau. Je partage régulièrement mes exploits en cuisine sur Snapchat. Mais pas seulement – alors n’hésitez pas à me suivre !

Mon SnapchatSnapchat Pizza 2

Snapchat Pizza 4

 

Publié le

Apéro Blabla chez Paulette à Paris

Apéro Blabla chez Paulette à Paris !
Apéro Blabla chez Paulette à Paris !

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’un Apéro Blabla chez Paulette à Paris. Je trouve le choix de ce sujet parfait pour reprendre à écrire sur ce blog. Ma pause d’écriture n’était pas très longue mais ce qui s’est passé pendant ce temps était impressionnant et pénible – les inondations de notre région, Sud-Seine-et-Marne. Après des pluies incessantes nous nous sommes trouvé sans eau potable et j’en passe de tous ces innombrables dégâts dans des milliers foyers. Dans des situations pareilles ce n’est pas évident d’écrire sur des choses agréables que la vie peut nous offrir. Mais assez rapidement je me suis reprise en me disant que c’était plus que jamais nécessaire de mettre en avant ce qui va bien. (Je travaille même sur une méthode pour partager avec vous les bienfaits de cette façon d’appréhender les choses, à suivre …)

Impressions dans les bureaux chez Paulette
Impressions dans les bureaux chez Paulette

Mais revenons à nos moutons ! Un Apéro Blabla c’est quoi ?! Tout d’abord j’aimerais vous présenter le magazine « Paulette », un magazine féminin fait maison, 100% intercréatif et participatif et garanti sans mannequin. En 2009 ils ont commencé à se faire connaître sur Facebook, lancé en octobre 2010 leur site web et un an plus tard le premier magazine en papier. Ensuite c’est une belle aventure grandissante, leur nouvelle adresse se trouve à Paris rue Oberkampf. Et c’est précisément dans leurs bureaux spacieux qu’on peut se retrouver quand un Apéro Blabla y est organisé. Dans d’autres villes comme Toulouse, Rennes, Marseille etc. les filles se retrouvent plutôt dans un bar insolite, sympa et tout à fait dans l’esprit du magazine. Autrement dit, on profite du moment ensemble pour découvrir des bonnes choses à boire et à manger (rien que ça me plaît déjà …). Comme par exemple des chips de chou kale de Happy Crulture (celles qui m’ont rencontrées là-bas ont pu constater que je les appréciais beaucoup …). Ou une gamme de boissons de « Fine Cocktails » simple, bon et frais, dans des bouteilles trop mignonnes, une bonne idée pour une fête à la maison ou un pique-nique entre amis.

Fine Cocktails et Happy Crultur à l'Apéro Blabla chez Paulette
Fine Cocktails et Happy Crultur à l’Apéro Blabla chez Paulette

Je trouve l’initiative d’organiser des Apéros Blablas vraiment sympa car cela nous permet de rencontrer les filles inspirées et créatives en vrai et aussi d’avoir un aperçu de l’endroit où elles travaillent pour ce magazine. Et bien entendu on fait la connaissance d’autres lectrices, on s’écoute, on échange et rigole simplement. Par exemple j’ai rencontré la bloggeuse Shane qui partage sa façon de voir des choses très sportive et avec des bonnes vibrations, un style de vie qui nous parle.

Entre filles à l'Apéro Blabla chez Paulette à Paris
Entre filles à l’Apéro Blabla chez Paulette à Paris

Donc « Paulette » est un de ces nouveaux magazines qui au premier abord il y a quelques mois m’avait bêtement agacé par le simple fait que n’y connaissait rien du sujet. Mais comme souvent dans ma vie j’ai fait l’expérience quand quelque chose avait attiré mon attention en m’énervant un peu, le tour était réussi car mon attention était éveillée – et j’ai fini par l’adorer.

Quand vous allez vous balader sur le site, vous allez également découvrir l’application très pratique pour avoir des infos à portée de main et des goodies à télécharger. Un concours est en cours pour gagner un an d’abonnement du magazine. Plus d’infos à ce sujet sur mon Instagram !

à découvrir : l'appli Paulette
à découvrir : l’appli Paulette
J'adore mon fond d'écran trouvé dans des Goodies de l'appli "Paulette"
J’adore mon fond d’écran trouvé dans des Goodies de l’appli « Paulette »
on se change des idées et on tente de gagner un an d'abonnement
on se change des idées et on tente de gagner un an d’abonnement

C’est aussi un peu grâce à « Paulette » que j’ai redécouvert un magasin sympathique de la chaine Nocibé à Fontainebleau …

Comme j’ai besoin de m’instruire dans ce monde de bloggeuses, youtubeuses et tout ce qui en suit je suis ravie d’avoir découvert Emma CakeCup. Le magazine en question a tout simplement consacré un article sur elle …

Bref, on parle de culture, d’infos, d’ateliers DIY, de cuisine, phénomènes de société et tout ce qui pourrait intéresser le monde des filles. Même mon mari a adopté ce numéro … allez savoir pourquoi. 🙂

Conclusion : toute la famille aime "Paulette"
Conclusion : toute la famille aime « Paulette »

 

Publié le

Festival du Design – D’DAYS – Prix Émile Hermès

Festival du Design – D’DAYS – Prix Émile Hermès (1)
Festival du Design – D’Days – Prix Emile Hermès

Pendant qu’il pleut sans arrêt sur macadam il me semble plus que nécessaire de nous changer des idées après une journée de boulot bien remplit. Du 30 mai jusqu’au 5 juin est organisé le festival du design à Paris. J’ai été ravie d’avoir invité hier soir à la présentation des 12 prototypes finalistes du prestigieux Prix d’Émile Hermès à l’espace Commines au 17 rue Commines, Paris 3. Le thème donné pour se faire remarquer pour la sélection du prix a été : jouer ! Jouons ensemble avec nos enfants, nos amis notre famille, apprenons à jouer et construisons des souvenirs. J’avoue que je me suis laisser prendre au jeu et je me suis sentie comme une enfant à découvrir ses inventions très amusantes et inspirantes. C’était très plaisant d’écouter des jeunes designers parler de leurs projets aboutis, on sentait immédiatement leur passion et j’imagine combien ça doit être plaisant d’inventer des jeux pareils et le faire exister.

Lucie "Happymillefeuille" visite l'espace Commines
Lucie « Happymillefeuille » visite l’espace Commines

Comme par exemple un papier peint interactif « The interactif Wallpaper » d’Alexandre Echasseriau. Il s’agit des jolis motifs imprimés avec une encre conductrice qui permet de déclencher des sons avec un simple toucher des doigts. Son d’animaux, d’instruments de musique ou bruits de la nature.

Ensuite on va faire des dessins ensemble sur des disques de papier callés entre deux planches rondes en bois. « Luc » ressemble à un grand fromage, le premier joueur commence un dessin sur le bout de papier découvert du disque, ensuite on tourne un peu pour le couvrir et ne laisser apparaître que des petits bouts sur la partie encore blanche. Le jouer suivant est invité à continuer le dessin. De cette façon nous allons créer des dessins ensemble prêts à être contemplé, peut-être colorié.

Faire des dessins ensemble avec "LUC"
Faire des dessins ensemble avec « LUC »

Il y avait aussi un jeu d’escargot avec lequel on peut étendre son terrain de jeu n’importe où dans la maison. C’est pour cette raison qu’on peut étirer les escargots suivant le numéro affiché sur le dé lancé pour atteindre son but.

Une invitation à une course d'escargots !
Une invitation à une course d’escargots !

J’ai adoré le « Vibrato », une planche de papier qui transmet des petites vibrations quasiment invisibles à l’œil nu et sur laquelle des petits éléments vont se déplacer, aller et venir, se suivre ou fuir.

Des petits éléments se baladent par magie ...
Des petits éléments se baladent par magie …

Joeva Gaubin nous invite à table avec une nappe qui cache des monstres et des petites phrases à découvrir dans le miroir des couteaux. Pendant que Claire et Léa font une nouvelle interprétation des ombres chinoises.

Prix d'Emile Hermès - jouons ensemble !
Prix d’Emile Hermès – jouons ensemble !

J’ai surtout remarqué que des nouvelles idées de jeux étaient destinées à nous divertir sans règles encombrantes et développer notre créativité. On utilise des nouvelles technologies sans complexe pour raconter des histoires et divaguer dans notre imagination. On aime être en contact avec des belles matières, le toucher et l’appréhension de l’espace pour construire quelque chose, simplement en jouant.

Vous pouvez découvrir vous-même ces merveilles les jours suivants jeudi – vendredi – samedi de 12 à 20 heures, et dimanche de 12 à 19 heures.