Lire·Livres

Plaisir de Lire : « Une Héroïne Américaine » de Bénédicte Jourgeaud

Plaisir de lire !

« Prix du Livre Romantique » est marqué en gros et en rouge sur la couverture du bouquin « Une héroïne Américaine », premier point qui aurait dû faire que je ne prête pas attention à ce livre. Ensuite l’histoire parle de Brownie Wise, la femme qui a lancé la vente de Tupperware et l’idée des réunions de vente à domicile entre copines. Mais j’adore bousculer mes vieux principes et me laisser surprendre. Le livre retrace deux histoires de deux femmes extraordinaires de deux époques différentes qui ont su transformer leur vie avec la force de leur volonté, du travail et de l’acharnement. Amélia Earhart, l’autre protagoniste du livre, une jeune étudiante française décide de s’installer au Canada pour devenir une experte de la culture américaine et qui finit par retracer le destin de la reine de réunions Tupperware.

Commencer le weekend avec des livres !
Commencer le weekend avec des livres !

J’ai beaucoup apprécié la juste dose du « romantique » dans cette histoire. Amélia veut vivre sa vie et fait des rencontres, mais se consacre avant tout à ses recherches fort enrichissantes et intéressantes basé sur la mythologie de l’humanité. Ses relations amoureuses s’infiltrent dans sa vie d’une façon inattendue, sans crier garde, comme dans la vie de tout le monde, disons : de beaucoup de gens. Il suffit de trouver étape par étape sa façon personnelle comment suivre son cœur et son intuition.

Le style d’écriture de Bénédicte Jourgeaud convient très bien à cette histoire très riche dans notre époque moderne. Une style très clair, sans fioritures, presque spartiate pour mettre l’essentiel à l’avant et ne surtout pas basculer dans le larmoient ou l’exaltation ridicule.

Cette histoire m’a beaucoup touchée car je suis moi-même une exilée et une sorte de « self-made-woman ». Je comprends très bien les deux femmes, leurs décisions et leurs sentiments. Honnêtement ça fait un bien fou de passer son samedi matin au soleil en train de finir ce livre, verser une petite larme de joie, allumer un bâtonnet d’encens en écoutant Janis Joplin et décider d’écrire quelques lignes pour son blog.

Yeah ! - j'aime ce genre de "boulot" :)
Yeah ! – j’aime ce genre de « boulot » 🙂

En fin de compte s’est devenu un principe pour moi de m’intéresser à ce qui m’agace afin de mieux comprendre et apprécier.

Petit Bonus pour mes lecteurs : les éditions Charlestons organisent un Jeu-Concours pour l’été jusqu’au 8 juillet 2016 :

Jeu-concours de l’été : l’héroïne Charleston, c’est vous !
Jeu-concours de l’été : l’héroïne Charleston, c’est vous !

  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s