Publié le

Swap livresque du printemps – c’est parti !

swap du Printemps 1

Ça y est – l’heure du swap livresque du printemps a sonné !

Je suis comme une gamine à choisir mes ingrédients pour mon paquet qui va bientôt partir en voyage.

L’idée de ce swap était d’échanger deux des livres déjà lu de notre étagère avec une autre bloggeuse. Et ajouter à ça quelques petites attentions, cadeaux pour marquer le printemps et faire connaître un peu notre univers. Un swap basé non seulement sur l’échange, mais aussi découvrir et faire découvrir.

Une tasse de thé

Je commence par présenter ce bouquin drôle qui fait partie de mes petits cadeaux : qui dit printemps, pense « nettoyage de printemps », détox et pourquoi pas « détox de l’esprit ». Un livre de Didier Lévy chez éditions Sarbacane pour jouer, griffonner, noter et surtout s’amuser car comme tant d’autres choses c’est à prendre au deuxième degré. (Je tiens à préciser que j’adore me balader dans des vide-greniers, chez Emmaüs, dans des braderies pour dénicher des bonnes affaires. Ce qui me permet même avec un petit budget de faire plein de cadeaux.)

Detox Book

Ensuite j’ai choisi comme premier livre le titre « Comment devenir un dieu vivant » de Julien Blanc-Gras aux éditions Au Diable Vauvert. Je trouvais ça intéressant de choisir un livre d’un éditeur pas très connu et en plus l’histoire est vraiment drôle, même si on rit un peu jaune par moments. Voici ma note perso que j’avais partagée aussi sur Goodreads :

Une idée brillante de raconter une histoire d’un looser qui fait intégralement partie de notre société et qui se lance à délirer d’une façon très simple et perspicace sur la fin du monde. Il partage le tout avec le plus grand nombre et fini à la tête d’un reality-show.

Je pense que Julien Blanc-Gras cerne bien la société telle qu’elle est réellement sans ajouter, sans enlever. Le résultat est forcément cru vu les circonstances – la fin du monde.

devenir un die vivant

Le deuxième livre est un livre de poche que j’ai trouvé moi-même dans une salle de repos et que j’ai commencé à lire immédiatement car il m’a fasciné. Dans ce livre on part à l’aventure, dans l’Amérique profonde à l’époque des colons et des missionnaires au XVIIe siecle. On apprend sur la nature humaine, les vies des indiens qui peuplaient les espaces avant l’arrivée des Européens. J’ai choisi exprès deux livres écrits par des hommes avec des thèmes pas « fille-fille » du tout. Notre monde est ce qu’il est, les hommes en font partie et c’est d’autant plus intéressant de l’appréhender sous toutes ces facettes.

Voici mes notes sur Goodreads sur le livre « Dans le grand cercle du monde » de Joseph Boyden :

Le hasard fait souvent bien des choses – j’ai réellement trouvé ce livre dans une cafeteria, quelqu’un l’avait laissé à la disposition d’un lecteur à côté des magazines et journaux. Je ne connaissais pas Joseph Boyden et je me suis mise à lire les premières pages immédiatement. Son style d’écriture est assez captivant, rien de criant et assez sobre. On dirait que le fond sur lequel se déroule l’histoire suffit comme élément grandiose pour emballer le lecteur. Nous nous trouvons au XVII siècle dans les grands espaces du Canada. Deux cultures se rencontrent et s’affrontent – les Iroquois et un jésuite français, d’abord seul, plus tard avec une partie de son peuple. Évidemment les jésuites cherchent à convertir « les sauvages ». C’est impressionnant de constater comment Boyden parvient à nous immerger dans la réalité des conflits entre les hommes, leurs violences, leurs espoirs et leurs souffrances sans jugement. Dans ce roman il n’y a pas de bon et de méchant, juste les hommes au cours de leur histoire avec leurs faiblesses et leurs forces.

Parmi les petits cadeaux j’ai choisi un de mes petits carnets de notes. J’adore des carnets et prendre des notes sur papier. Il y a quelque temps déjà j’ai découvert la maison d’édition « Compendium – live inspired » qui propose également un large choix de cartes à messages poétiques et résolument positifs.

carnet

Comme je l’ai déjà dit – j’adore faire des cadeaux et ce petit planer pour deux années me plaisait pour son design joyeux, à la limite du kitsch assumé qui fait sourire. (Justement un joli pendant très fille-fille pour compléter mon paquet du swap …)

planer

L’année dernière j’ai réalisé cette aquarelle. Il est tellement important de soutenir les abeilles et leur façon de vivre avec nous les humains. Non seulement pour qu’elles nous offrent leur miel et tous les produits dérivés, surtout pour réaliser leur importance dans la pollinisation. Einstein disait qui si jamais des abeilles venait à disparaître sur notre terre, la survie des hommes pouvait perdurer encore environ quatre ans – ensuite : fin de l’histoire. Donc, il est de plus grande importance de prendre conscience et j’ai créé le hashtag de mon « Projet Pissenlit ».  J’espère que dans l’avenir pourvoir développer plus d’actions concrètes pour ce projet que seulement partager des idées et adresses sur mon blog.

projet pissenlit

Ensuite j’ai choisi une carte créée par l’artiste … et publié par « Paper Tango »  pour accompagner tout ça, écrire quelques mots – bien sûr avec des abeilles.

carte de printemps

Sans oublier quelques sachets de thé et de tisanes pour compléter le tout. Je suis un vrai fan de ces breuvages et j’aime partager cette passion. Il y tellement de choses à apprendre sur des différents thés, leurs origine, les infusions et leurs bienfaits – j’ai l’impression que j’ai encore beaucoup à apprendre.

Tisane

J’espère que mon paquet va bientôt arriver à bon port et faire plaisir. Et j’ai hâte de découvrir les surprises des autres participants.

 

Laisser un commentaire