Publié le

Cosplayers sur la Japan Expo 2017

Cosplayers

Avant que ce mois de juillet se termine j’ai envie de partager avec vous quelques images et impressions attrapées pendant ma visite de la Japan Expo cette année. Depuis quelques années je suis fascinée par des Cosplayers. J’ai rencontré ce phénomène en live pendant mon séjour à Leipzig au salon du livre il y a quelques années. La Manga convention s’y tenait juste à côté et j’ai été impressionnée par le soin que certains apportent à leurs costumes. (Je l’avais déjà mentionné l’année dernier !) Rien n’est laissé au hasard, le moindre de détail est soigné. L’idée de se déguiser comme un personnage d’un film a commencé avec la sortie de la saga « Star Wars ». Le cosplay est donc bien plus qu’un simple déguisement. On joue véritablement le rôle du personnage d’un film, d’un jeu vidéo, d’un manga ou d’une série. Chaque costume gagne en authenticité quand il est fabriqué par la personne qui le porte. Si on veut apprendre d’avantage je pense que c’est une bonne idée de rendre une petite visite au café Kame’n Créa à Paris par exemple. Ou on se rend sur le site CosplayNews .

J’ai toujours aimé me déguiser et je trouve ça dommage qu’il n’y a pas plus d’occasion pour le faire. En Allemagne dans certaines régions on fête le carnaval et se déguiser est plutôt bien accepté, aussi par des adultes.

Cette année je me suis pris par la main et j’ai noté des pseudos des cosplayers que j’ai pris en photo. J’espère que je vais bien m’en souvenir qui est qui. En tous les cas un grand Merci à vous d’avoir posé pour ma caméra ! Ne lâchez rien et continuez comme ça ! Une passion ça se vit et se développe. Le fait de se glisser dans un rôle est selon moi vraiment bénéfique, ne se risque pour prendre un peu de distance envers soi-même et vivre le plaisir d’être avec le plus grand sérieux

Bon, assez de philosophie et en avant quelques images ! J’ai capturé leur pose sur le vif directement à côté la Japan Expo.

cosplay 1
@siwencosplay avec une amie !
cosplay 2
@siwencosplay en Ryuko

Sur sa chaine YouTube elle nous partage son expérience :

cosplay 3
Je vous présente @Yuki DOLL !

Elle nous partage son dernier shooting sur sa chaine YouTube :

cosplay 7
Je vous présente @Zalaziel Cosplay !
cosplay 6
@VICE Cosplay pose !

Pour vous faire une idée du sérieux des l’engagement d’un cosplayer il existe des agences – par exemple vous trouvez le profil de Vice sur Cospro !

cosplay 9
@Kleio Nox alias Tishi !
cosplay 10
Et voici @Amazonian Cosplay !

Pour le vrai fan des personnage un travail de retouche de photo est souvent de mise pour reconstruire une mise en scène comme dans le jeu ou l’histoire.

Dans l’ensemble j’ai progressé, comparé à il y a deux ans sur la Manga convention à Leipzig. Mais maintenant je me dis qu’à la prochaine occasion je devrais consacrer plus de temps encore pour faire des meilleurs clichés.

En tous les cas en voyant tous ces beaux déguisements j’aime me poser la question : quel rôle jouons-nous dans notre vie quotidienne ? Je veux dire que les moments où nous pouvons réellement être nous-même sont si rare, il n’est pas si surprenant de vouloir se glisser dans le rôle d’un personnage fictif, le monde réel des adultes est peuple de rôles hélas bien défini.

Pour en savoir plus vous pouvez regarder une vidéo sur Arte TV concernant l’univers des Cosplayers !

@League Of Replica propose un travail bluffant dans la réalisation de costumes …

 

costumes 3
Pour des armes on peux s’adresser à @Atelier de la Forgeciel !

Pour continuer à rêver et s’inspirer je me note déjà dans mon agenda les dates pour la 6e édition du Salon Fantastique à Paris en Novembre. Si ça vous tente rendez-vous sur le site pour voir s’il reste des entrées gratuites !

 

arbre à voeux
@unknownproject

Pour faire un vœux rien de mieux qu’un arbre à vœux ! On peut carrément louer cette installation moderne et poétique pour un évènement – j’adore l’idée !

 

 

Publié le

Sethopia sur la Japan Expo Paris 2017 !

Japan Expo 2017 Sethopia

Ma première semaine de vacances cette année je l’ai clairement adapté aux dates de la Japan Expo. L’année dernière j’avais tenu ma promesse envers mes filles et je les ai accompagnés à ce festival gigantesque. Tous les trois on a été conquis et j’avais consacré sur ce blog quatre (!) articles à cet évènement. Donc un an déjà et mes lecteurs ont dû s’habituer à mes drôles de choix de sujets – mais vous commencez peut-être à comprendre : le but de cet exercice consiste à se focaliser sur des choses joyeuses dans la vie (ma méthode « Happy Millefeuille »). Car le tout me permet de bien continuer et de développer mes projets perso – même et surtout si ça prend du temps.

Mes filles et moi, nous sommes impressionnées par des Cosplayeurs, à un tel point qu’on avait comme projet de nous déguiser nous-même cette année. Mais comme nous aimons des choses bien faits et avons tous les trois un côté perfectionniste nous avons remis ce projet un peu de côté. Car pour mes filles la priorité cette année était de passer le brevet. Et en plus on se heurter simplement aux choix du personnage. Quel personnage incarner ? Quel costume choisir qui ne fait pas trop « plastique » ? Pour ma part je me posais la question si j’ai envie de me déguiser dans un personnage d’un film, une série ou d’un jeu ? Ou préférais-je pas plutôt de développer mon propre style qui a un lien vers mon projet en cour d’un livre dans le genre de la High Fantasy ? Eh bien là, tout se complique car il faut vraiment développer dans le détail tout – des habilles aux armes. Donc pour l’instant nous ne sommes pas en mesure de nous déguiser, ni mes filles, et encore moins moi-même. En plus il fait tellement chaud en juillet donc en fin de compte j’étais bien contente de me balader en jeans-baskets-débardeur.

L’année dernier déjà j’avais remarqué le stand de « Sethopia », une jeune créatrice de Toulouse avec tout une gamme de bijoux dans l’esprit « Memento Mori ». Croquer la vie en pleines dents car il ne faut pas oublier que nous allons mourir – c’est juste.

(Pour les curieux suivez ce lien pour retrouver mon premier article à ce sujet !)

Pendant que j’ai fait mes recherches pour mon éventuel futur costume j’ai retenu l’idée de jolies cornes de bélier (une de mes héroïnes dans mon livre en porte un casque garni avec). Mais ce n’est pas évident du tout de trouver des belles cornes ! Et comme j’avais un peu mis de côté ce projet, car on ne peut pas être partout, je me suis simplement contentée de rêver et collectionner des images inspirantes sur Pinterest.

Par contre j’étais hyper heureuse de retrouver aussi cette année le stand de « Sethopia » ! Elle propose aussi des cornes seules mais j’ai littéralement craqué pour un serre-tête garni de cornes, de feuilles, de fleurs, un petit crane et des petites pommes de pins. Très « esprit de la forêt » ! Mes filles ont approuvé (j’allais pas les mettre mal à l’aise quand même!) et j’ai osé de me balader avec mon nouvel accessoire le reste de la journée au festival. C’est en fait très naturel de se balader ainsi, on se tiens même un peu plus droit !

Et moi, qui a une sainte horreur des selfies, j’ai tenté la petite pose souvenir pour mémoriser ce moment. Encore un grand Merci !

Sethopia 7 1

J’ai adoré aussi une petite bague en forme de fleur dans des tons d’automne. D’ailleurs vous pouvez trouver ces bagues, colliers, broches et bracelets sur son magasin en ligne sur etsy.  

Sethopia 6

Je suis fan et j’ai hâte de continuer mes recherches et ma collection dans ce sens. Le moment venu je vais faire quelques photos dans la forêt avec ce nouvel élément pour illustrer mon histoire personnelle qui accompagne l’écriture de mon projet de livre (pour l’instant je l’écris en allemand, ma langue maternelle – tout simplement).

 

Publié le

Idées gourmandes de Kobus Botha

Idées gourmandes de Kobus Botha

Dehors il pleut et j’ai envie de partager avec vous deux recettes signé Kobus Botha, le champion des grillades. Il me tarde de découvrir bientôt son restaurant « My Food » à Montreuil mais pour l’instant je me contente d’apprendre de son livre que j’ai trouvé un peu par hasard. Le Braai, le Barbecue Sud-Africain, est tout un mode de vie. On se retrouve entre amis et en famille (en très grand nombre !!!) pour partager ses repas. Et je suis impressionnée par la taille des barbecues que Kobus Botha est capable d’organiser – c’est énorme !

Kobus Botha 1

Mais pour rester à l’échelle de mon blog j’ai choisi deux recettes pour vous qui s’adaptent à toutes les cuisines (aussi sans viande).

Je suis fan de Chutney (comme l’extraterrestre Paul dans le film du même nom …). J’en trouve rarement dans des rayons épicerie quand je fais mes courses, mais c’est tellement bon dans la cuisines comme avec la recette des œufs brouillés à l’Indienne par exemple, bien d’autres choses.

Alors je me suis lancé dans la fabrication de mon Chutney fait maison. Ce n’est pas compliqué il faut seulement un peu de temps. Mais ça vaut le coup. Après je me retrouve avec pleins de petits pots, ça fait de petits cadeaux sympas à partager avec des amis. (J’adore apporter des choses faits par moi-même !)

Donc voici la recette :

Chutney

Pour environ 3 kg

Préparation : 35 minutes

Cuisson : 1 heure

Repos : 1 nuit

Ingrédients :

2 kg d’abricots secs

1 gros oignon

60 cl de vinaigre blanc

2 cuillères à soupe de gingembre en poudre

1 cuillère à café de piment de Cayenne

1 cuillère à café d’ail en poudre

1 cuillère à soupe de sel

2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon

1 kg de sucre

Kobus Botha 4

Préparation :

1 – La veille, mettez les abricots secs à gonfler dans de l’eau chaude à hauteur.
2 – Le jour même, égouttez-les (gardes l’eau de trempage) et hachez-les.
3 – Pelez l’oignon et hachez-le. Mettez-le dans une casserole avec tous les ingrédients sauf le sucre. Faites bouillir jusqu’à ce que l’oignon ramollisse. Ajoutez les abricots hachés avec leur eau de trempage et le sucre.
4 – Mélangez et faites cuire à petits bouillons entre 45 minutes et 1 heure. Remuez souvent. Ajoutez de l’eau si c’est trop épais. Le Chutney doit avoir la consistance d’une confiture.

« Le chutney est une confiture salée. Il est incontournable avec le bobotie. C’est un peu le ketchup d’Afrique du Sud, on le mange avec tout, sauf les frites. »

Le Chutney se conserve très bien longtemps dans des bocaux stérilisés.

Tiens – ça me donne envie de tenter de faire du ketchup maison un de ces jours …

Kobus Botha 3

Et ensuite j’ai découvert une façon de cuire des carottes très sympa. J’ai adoré pendant les jours à grosse chaleur, car ce genre de plat tu le prépare et tu le laisse tranquille sur son feu pendant que tu t’éloignes un peu pour te reposer

Carottes (Soetworels)

Pour 4 personnes

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 1 heure

5 grosses carottes

1 noix de beurre

2 cuillères à café de sucre

Sel, poivre blanc

1 – Pelez les carottes et coupez-les en rondelles de 1,5 cm

2 – Faites fondre 1 noix de beurre à feux très doux dans une cocotte. Ajoutez les carottes, le sucre, le sel et le poivre, couvrez.

3 – Laissez cuire 30 minutes. Ouvrez la cocotte et remuez avec le jus qui s’est formé. Couvrez à nouveau et faites cuire 20 minutes.

4 – Retirez le couvercle, remuez encore et laissez cuire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de jus. C’est prêt quand les carottes sont légèrement caramélisées.

 Kobus Botha 2

J’espère que je vous ai trouvé des nouvelles idées pour agrémenter votre cuisine. Par exemple sur les carottes j’aime ajouter des graines de sésame à la fin de la cuisson …

Le livre en question vous le trouvez chez Mango éditions sous le titre : « Cuisine d’ici & d’ailleurs – Barbecue & autres recettes d’Afrique du Sud – Kobus Botha »