Posted on 4 commentaires

Détox des réseaux sociaux!

 

crête
Un beau bateau pour décorer une plage sauvage en Crète …

 

Aujourd’hui je vais partager sur mon blog mon expérience de vivre « débranché ». L’impulsion m’était venu grâce à l’expérience pénible avec des grèves nationales du moment. D’autant plus que je travaille dans un univers composé en majorité de Parisiens qui nous regardent avec des grands yeux quand on leur explique qu’on peut vivre non seulement de l’autre côté du périphérique, mais même beaucoup plus loin. C’est vrai, quand on y pense, c’est quand même absurde de vivre à plus 70 km de son lieu de travail, mais la situation le veut ainsi, j’ai mes raisons pour lesquelles j’accepte ces trajets quotidiens, pour l’instant je peux le faire, l’avenir nous dira comment je vais poursuivre mon chemin.

Cela dit ces trajets ne sont pas toujours évidents en temps normaux, d’autant plus qu’il y a de plus en plus des personnes qui choisissent de faire pareil, les trains sont de plus en plus remplis ce qui rend difficile de se trouver un endroit tranquille pour écrire, se concentrer, mais de temps en temps j’y arrive. Avec les jours de grève tout le monde se rend compte de la fragilité de notre système qui fonctionne comme si, comme ça. Moins de trains, ou pas de trains du tout voulait dire beaucoup plus de fatigue, de stress et par conséquent, moins d’énergie et de temps à consacrer à autre chose que des obligations quotidiennes. (On est sur des rotules …)

 

coquelicot
Lumière d’un soir à travers un coquelicot sur mon chemin de retour après le boulot.

 

Suite à cette situation je me suis servi pour une fois d’un réseau social comme tout le monde, je m’explique : j’ai exprimé ce que je ressentais. Dans la vie normale c’est déjà compliqué d’échanger alors à travers des écrans, je ne vous raconte pas. C’est non seulement totalement inutile, mais en plus ça bouffe mon temps et mon énergie déjà bien rare. Ce constat m’a donné l’envie de vivre un peu comme avant – SANS réseaux sociaux, j’ai fait grève de tout ça et il s’avère que c’est une véritable cure de détoxication. J’ai débranché mon Instagram et mon Facebook sur mon téléphone et avec mon ordi j’allume le Wi-fi uniquement quand je veux faire quelque chose en particulier.

Premier fait après le premier jour – mes yeux sont moins fatigués. Je ne me suis pas rendu compte, mais je remarque une nette amélioration de ma vue et de ma perception des choses. Au bout d’une journée, c’est puissant comme constat.

Ensuite je parviens à me concentrer mieux sur tout ce que je fais et ça c’est vraiment important. Surtout quand on poursuit un projet de longue durée comme écrire un livre par exemple. Comment ça se passe en temps normal avec mes fichus réseaux tellement importants de nos jours pour se faire connaître, se faire un nom etc. ? Le peu de temps disponible pour travailler sur un projet créatif nous oblige à nous concentrer, nous plonger dedans et prendre des distances avec le quotidien. On n’y parvient pas toujours le premier coup alors on est tenté de jeter un coup d’œil sur son fil d’actualité dans l’espoir de trouver l’inspiration. Car on peut alimenter son réseau avec des comptes vraiment intéressants, mais le piège est là. Si on souhaite travailler sa créativité il faut se faire confiance et écouter se qui est en nous. C’est bien de s’intéresser à ce que font d’autres, mais il faut beaucoup de temps pour nous pour pouvoir créer et progresser. Il faut se faire confiance pour poursuivre son propre chemin. Et ça marche mieux en étant bien déconnecté de nos chers réseaux de blablabla inutile, sans parler des publicités et publications sponsorisées qui nous polluent l’esprit et nous fatiguent tout simplement. Ou pire, elles sont tellement pros et puissants qu’on se dit qu’on y arriverait jamais à un résultat concret.

 

monstre à la plage
Un monstre imaginaire trouvé à la plage en Crète.

 

En plus ce quoi cette idée d’aujourd’hui de devoir se vendre tout le temps, se mettre en scène et montrer ce qu’on ne fait pas vraiment? Parce que poster des images prend du temps, pendant ce temps on ne fait pas vraiment ce qu’on veut faire croire ce qu’on est en train de faire – dommage.
Et qui a vraiment envie d’être juste une marchandise ? Personne ! Tout le monde souhaite être aimé et apprécié pour ce qu’il est vraiment. Si on passe son temps à se vendre je ne pense pas que c’est la meilleure des solutions pour se connaître soi-même et rencontrer des personnes qui nous aiment telle que nous sommes en fait. Je dis ça comme ça, et je ne suis pas la seule à le dire.

Il y avait un autre point qui m’a en fait dérangé avec mes réseaux sociaux – j’étais trop au courant de ce que font mes amis et connaissance. C’est pénible en fait ! Je préfère qu’on me raconte ce qui est vraiment important pendant notre prochain café ensemble par exemple. En plus combien de fois on trouve telle ou telle expression, avis, affirmation juste ridicule et insensé ? Il ne vaut mieux pas tout savoir sur tout le monde en fait. C’est plus agréable pour tout le monde et c’est plus facile pour chacun de se valoriser juste comme il faut au moment d’une vraie rencontre dans la vraie vie.

Par moments je me sens un peu toute seule quand je vois tous les autres les yeux rivés sur leur téléphone en train de poster ce qu’ils sont en train de pas vraiment faire. (Eh bien oui, vous n’êtes pas en train de boire un super cocktail dans un bar incroyable avec une ambiance de dingue, vous êtes comme des petits soldats en train d’alimenter un fil d’actualité, comme si quelqu’un vous payait pour ça, comme si vous étiez des attachés de presse, des pros de la com – dommage en fait, car vous ne l’êtes pas et le temps passe.)

 

oeuf d oie
Un ami nous a donné des œufs d’oie …

 

Véridique, c’est top d’avoir ces deux mains libres dans une soirée, dans la cuisine, dans un bar, pendant une balade. Pas besoin de soucier de la sécurité d’un appareil qui coute quand même un certain prix, car il est simplement bien rangé dans mon sac, à l’abri des regards, de l’humidité et sans risque de tomber. En plus la batterie dure tellement plus longtemps, plus besoin de chercher comme une dingue une prise pour le recharger quand j’ai besoin de passer un coup de fil ou envie de faire une photo – juste pour moi.

Mes souvenirs justement – pas partagés. Je refais des photos sans me demander si elles vont bien dans l’esprit de mon fil d’actu. C’est un luxe incroyable !
On peut très bien vivre sans réseaux sociaux et ça il faut absolument réapprendre. Je vais poster des choses avec plaisir à nouveau, mais me déconnecter le plus souvent que possible. J’ai besoin de ce temps. S’il y une urgence je suis joignable par téléphone ou mail. Ça suffit largement.

 

Fleurs à planter
Kiff du printemps – planter des choses …

 

Vivre un peu comme avant, écrire, lire, peindre, réfléchir, rêver, être tout simplement, et ne pas se vendre. C’est dommage de se résumer à une marchandise, un consommateur de publicité, un numéro de carte bleue. Prenons ce qui est de mieux du progrès, mais trouvons-nous nous-même. C’est tellement sympa de voir le monde en vrai et pas à travers un petit écran. Nos yeux ont besoin d’apprendre à voir et nous de réfléchir tranquillement à des choses qui sont importants pour nous.

4 thoughts on “Détox des réseaux sociaux!

  1. ce que je fais régulièrement depuis bien longtemps. J’use et abuse selon mes besoins et recherches, point. Cela mer permet en effet de passer quelques moments sympas avec mes enfants : étant une maman solo d’enfants DYS TDAH & EIP à HPI, constamment en mouvement

    1. C’est nécessaire pour se donner une chance de se découvrir soi-même. L’idée est de se rendre compte qu’il faut se libérer de nos propres jugements envers nous. Le fait de voir constamment des représentations illusoires peut devenir un cercle infernal. Belle journée à toi !

  2. Hello ! Je suis d’accord avec ton article et parfois ma mère est au courant de ce que je fais via mon Instagram ! C’est vrai que ça peut paraître dur de décrocher, moi j’ai des moments où j’arrête juste parce que je n’ai plus envie et d’autres choses à faire aussi, je ne dois pas être trop accro alors !
    A bientôt,
    Lili

    1. Il est surtout important de remarquer la différence de vivre avec ou sans être connecté, de faire des choses en pleine conscience. Belle journée à toi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.