Publié le

Happy Millefeuille fait grève

Happy Millefeuille fait grève

Arrêt momentané du blog sans préavis déposé sur une durée indéterminée.

C’est mon deuxième jour à la maison et j’ai pris la décision de suspendre mon blog pendant un moment. Happy Millefeuille fait grève, eh oui, c’est comme ça. Je vais vous expliquer pourquoi et sous quelles conditions. Je ne veux absolument pas lancer un débat politique et je vais ne pas répondre aux commentaires.

La raison de cet arrêt : les grèves tout simplement.
Donc il n’est pas question de savoir si je suis pour ou contre, je vais juste me tenir aux faits et l’impact sur ma vie.

J’ai commencé à développer ma méthode « Happy Millefeuille » il y a quelques temps de ça et je tiens à le continuer et à retravailler avec. Se focaliser sur ce qui va bien.
Bon.
Maintenant, tenir un blog est une sorte d’engagement et nécessite un certain temps en dehors notre temps de travail rémunéré.

Actuellement c’est la crise en France et nous sommes touchés par des mouvements sociaux. Beaucoup de gens aux infos et parmi mes copains me disent qu’il est important de faire grève pour se faire entendre et ça vaut le coup de faire un petit effort ensemble pour se soutenir.
Je vais vous parler de ce que veut dire ce « petit effort » dans la réalité.
En fait ça veut dire concrètement mettre 3 heures et 35 minutes pour se rendre au travail (et pas 20 minutes à 1 heure supplémentaires du trajet habituel). Et ce ne sont pas trois heures tranquilles pendant lesquelles on pourrait lire par exemple. Non, c’est des heures d’attente pour un bus coincé entre une foule d’autres personnes avec des personnes qui donnent des coups de pieds et poussent avec violence les autres pour monter dans le bus. Voir même des agressions sexuelles avec des frotteurs, j’en ai eu un collé à ma cuisse comme un lapin en chaleur qui me riait aux nez parce que mes tentatives de l’afficher pour lui taper la honte n’ont pas fonctionnés. « Tiens-toi tranquille, la grande ! et arrête de gueuler ! » Voilà les mots des autres à côtés de moi, hommes et femmes, tous dans le même bateau en train de se battre pour une place dans un bus. J’ai littéralement disjoncté ! Sans aller dans des détails j’ai poursuivi mon chemin pour aller au travail dans un état qui vous pouvez peut-être imaginer. Plus de trois heures de trajet de la sorte veux aussi dire pas d’accès aux toilettes ni boire de l’eau et se tenir débout coute que coute. Nerveusement je n’étais pas capable de finir ma journée de travail et je suis parti deux heures et demie plus tôt en prenant sur mes heures supplémentaires. Mes repas je les avais vomis et j’ai pleuré pendant un certain temps, ce qui est en fait très fatigant.

Le retour vers chez moi se représente comme suit : des heures debout dans une foule sans pareil pour attendre des trains direction Melun, dans lesquels on ne peut monter car ils sont déjà remplis. On retient la foule avec des forces de l’ordre et je fatigue évidement. Donc je décide de monter dans un train qui m’amène à 25 kilomètres de chez moi. Il vaut mieux être à 25 kilomètres qu’à 80. Et je peux avoir une place assise. Après près de deux heures de route je me retrouve à Villeneuve la Guyard en Bourgogne et je me rends compte qu’il n’y a pas de bus, ni de co-voiturage dans ce coin. (Encore une petite histoire qui fonctionne pas trop mal pour certains, mais pas pour tous.) Alors je m’approche d’un petit café-bar pour me reposer un peu, recharger mon portable, boire quelque chose et attendre jusqu’à ce que quelqu’un pourrait venir me chercher. Mais en m’approchant je constate la présence exclusive de mecs qui m’ont déjà repéré à travers des vitres du café. Non merci, je le sens pas du tout, je poursuis mon chemin à pieds, la pluie c’est arrêté pour l’instant, Google Maps indique 5 heures de marches et faire du stop à côté d’une route nationale n’est pas la meilleure option pour une femme seule, mais tant pis. J’ai eu de la chance, car une voiture avec une petite famille s’est arrêtée et ils m’ont gentiment accompagné chez moi. St. Christophe a veillé sur moi en fin de compte. Je suis arrivée chez moi à 20 heures 24.

Aujourd’hui je suis sous calmant pour pouvoir manger à nouveau et garder ma nourriture. Mon médecin traitant m’arrêté pour le reste de la semaine. Lundi je vais reprendre mon travail et faire ce « petit effort » pour le combat des autres qu’il faut comprendre … euh, c’est qui veut dire concrètement que je vais partir de chez moi vers 6 heures du matin pour rouler 25 kilomètres pour reprendre le train de Bourgogne direct Paris. Il faut que je paye un supplément de 15 euros par trajet en plus de mon Navigo plus les carburant bien entendu. Je vais proposer mon trajet en co-voiturage, mais pas sur un site, car je ne voudrais emmener que des femmes. Vous comprendrais …

Mon travail débute à 10 heures 20 et se termine à 18 heures 30 si tout va bien. Je travaille à plein temps car j’ai des responsabilités financières envers ma famille. Je ne travaille pas juste pour m’occuper …
Je vais donc devoir quitter mon poste plus tôt pour retrouver ce train direct pour la Bourgogne. Et rentrer chez moi après 20 heures.

Bon, ce « petit effort » supplémentaire pour la « bonne cause humanitaire » va m’enlever du temps pour ma famille, moi, mes recherches, passions, ma maison, donc pour commencer : Happy Millefeuille fait grève aussi.

Parlons privilèges. J’ai râlé après ce que j’ai dû endurer et la réaction type me faisait comprendre que j’étais privilégié et que je ne devais pas râler pour si peu.
Bon, pour la petite histoire, je suis arrivée à Paris comme une immigré sans argent il y a bientôt 23 ans et je ne connaissais absolument personne. Tout ce que je me suis construite c’est grâce à mes efforts et le seule véritable bon conseil qu’on m’a donné un jour est venu d’une femme de ménage qui me propose encore aujourd’hui du café de temps à autre et on parle ensemble. Elle m’a dit qu’il faut prendre sa place dans la vie comme dans une rame de métro trop pleine – les gens sont obligés de laisser une petite place. Cette femme est adorable, je ne comprends pas toujours tout avec son fort accent d’Afrique du Nord, alors on rigole ensemble et on boit un café vite fait en cachette.

Pour ma présence sur internet j’ai à un moment donné abandonné mon vrai nom et commencé à écrire sous différents pseudos. J’ai tout donné pour un projet musical, l’écriture, la photo. Avec des bons conseils de pleins de personnes, surtout des hommes, qui parlait de faires des rencontres et s’ouvrir aux opportunités (sous-entendu : si on couchait ensemble, ça pourrait arranger tes soucis d’argent et t’aider dans ta carrière artistique).

… euh … c’était comment déjà ? Hashtag #metoo #balancetonporc et « faire des petits efforts »

Et maintenant je me trouve devant un point mort. Ce blog perd tout son sens pour moi. Il ne m’apporte rien pendant cette période de souffrance et de galère.

Les réactions des gens autour de moi suite à mon agression sont très parlant et je vous préviens. Si ça ne vous est jamais arrivé sachez qu’il y aura pas grand monde pour vous aider ! Tout le monde détourne le regard ou vous noie sous des conseils idiots pour se débarrasser de vous et se donner bonne conscience. Je dis bien : TOUT LE MONDE ! Seulement mon médecin m’a réellement écouté – il est obligé, je le paie pour ça et je l’ai choisi comme médecin traitant. Mes filles écoutent aussi, mais ce sont mes filles ! Je tiens à les protéger au maximum et ne veut pas les accabler par mes galères. Mais les autres sont trop occupés avec leur vie et leurs opinions ou bien content de ne pas être si proche que ça de moi finalement car une agression sexuelle ou pire un viol ça fait toujours tache.
J’ai même entendu dire que je devais faire attention la prochaine fois et ne pas me défendre trop violent, je pourrais blesser mon agresseur et il pourrait porter plainte contre moi. (Mais bien sûr, j’en prends bien note de ton conseil à la con !)

Pour l’instant je délaisse mon blog et ma présence sur Facebook, probablement même sur Instagram. Ça ne me sert strictement à rien en ce moment. Je vais continuer étudier mes pierres, lire mes livres, boire du thé, même faire un voyage et prendre des photos, mais comme avant Internet. Je vais faire une détox des réseaux sociaux et voir ce que ça donne. Tant pis si je perds des abonnés. Entre nous – la plupart s’abonnent uniquement à un compte Insta ou WordPress pour attirer l’attention sur ce qu’ils ont à vendre eux. C’est comme faire une expo – on rencontre un max de pique-assiette qu’ils vous laissent tous leurs cartes de visites afin que vous alliez voir leurs trucs à eux, mais pendant ce temps vous ne vendez rien. Mais en attendant vous êtes content car vous croyez aux rencontres, aux ouvertures … mon œil !

J’avoue, j’ai envie de revivre un peu comme avant – sans réseaux sociaux. Prendre des photos pour la beauté de la chose sans se demander si ça plaît à sa communité, ses followers … faire des dessins et des peintures juste pour moi, sans les partager avec le plus grand nombre de visiteurs, sans être instagramable, me balader quelque part sans penser quelle image ça va donner pour mon profil Facebook et Instagram et je vais voir ce que ça donne.

En attendant, au revoir et prenez bien soin de vous ! Protégez vos filles, vos enfants, pensez aux femmes et parlez de tous ce qui ne va pas, même et surtout si ça dérange.

Publié le

Les pierres et moi – la labradorite !

Photo de groupe Lithotherapie

Dans la série de mes petites histoires perso avec les pierres je vais aujourd’hui le focaliser sur une pierre bien connue : la labradorite ! Avant de vous parler de ses vertus, son histoire et ses caractéristiques j’ai envie de raconter ma rencontre avec la première labradorite dans ma vie. Un peu comme avec la petite agate teintée j’ai acheté cette pierre sans trop savoir pourquoi. J’ai été en balade avec ma famille du côté de Barbizon. A ce moment existait encore une petite boutique dans l’allée principale direction la forêt. Un couple passionné de voyage qui proposait une belle sélection de bijoux, de bols chantants, de tissus et j’ai craqué pour cette bague en argent avec en motif un dragon et une labradorite. J’avais oublié le nom de la pierre pendant longtemps et je l’ai porté souvent sans me soucier de son bien-être. Au fil du temps j’ai dû constater qu’elle avait changé de couleur. Et un beau jour elle est même tombée. J’avais visité un endroit immense avec des drôles de sensations, comme si cet endroit, pourtant bien connue était habité par des esprits puissants. Sans aller trop dans les détails de cet évènement il suffit de dire que la labradorite est une pierre de protection qui absorbe des énergies négatives et tente de protéger son porteur.

Comme je ne connaissais rien aux pierres je ne l’ai jamais nettoyée. Heureusement elle ne s’est pas cassée en tombant et j’ai pu rendre visite à un ami horloger qui s’y connaît un peu en pierres et bijoux. Il a pu m’aider à remettre la pierre en place sur la bague et m’a appris son nom.

Bague Labradorite

Du coup je suis allée me renseigner sur la provenance de la gentille labradorite : elle fut découverte en 1770 dans une mine au Canada dans la région du Labrador et elle a toute de suite fascinée par ses reflets allant du bleu foncé au doré selon les rayons de lumière. Aujourd’hui on trouve aussi des pierres venant de Madagascar, d’Inde et de la Scandinavie.

Labradorite

J’ai enfin pris le temps de lui accorder son repos bien mérité car il faut savoir que plus une pierre est petite plus elle se charge quand elle est portée et plus elle a besoin d’être nettoyée. Rien que le fait de la rincer avec de l’eau minérale lui fait du bien. Je l’ai aussi posée à la pleine lune et j’étais bluffé de constater qu’elle avait retrouvé une belle couleur presque bleue un peu comme avant.

Cette pierre est une pierre de protection que beaucoup aiment utiliser dans des cabinets médicaux par exemple car elle favorise une bonne circulation des énergies. Elle est également apaisante sur le plan émotionnel et physique. On peut dire que c’est une pierre vraiment populaire et appréciée par beaucoup d’entre nous.

Vous avez déjà vu des labradorites ? Peut-être vous en possédez ?

 

Labradorite : Dureté 7

Système cristallin : triclinique

 

*(Source : « La Voie des Pierres et des Cristaux » de Regina Martino)

**(Source : ‘Pierres – énergies – soins’ de Philippe Bataille ISBN : 979-10-699-0564-1)

Pierres

Publié le

Mes bonnes résolutions pour la rentrée !

Mes 7 resolutions pour la rentree

Ah, qui ne connaît pas des bonnes résolutions pour la rentrée ? C’est quand même terrible, on se fait ses petites listes au début d’une nouvelle année ou bien à la rentrée.

Mais bon, avouez – c’est amusant. J’ai commencé à m’organiser pour la rentrée et l’idée d’écrire sur mes résolutions m’est venue car je trouve que c’est vraiment une bonne chose de se poser et d’écrire quelques lignes sur ce sujet. C’est d’autant plus facile pour les relire plus tard.

Première résolution : je m’organise avec un BuJo ! Depuis le temps toutes les bloggeuses en parlent et montrent leur Journal de Bord magnifiquement illustré – c’est tellement bien fait que j’avais peur de commencer le mien. Mais j’ai trouvé un BuJo (Bullet Journal) chez « Hugo et Cie éditions ». (Ils proposent d’ailleurs un concours pour des plus belles illustrations soit-dit en passant.) Une excellente idée et une bonne alternative pour un nouvel agenda. Dans celui-là les pages sont déjà pré organisées, il suffit de remplir des semaines avec des dates qui vont bien, je marque au fur et à mesure sur quel sujet je souhaite me concentrer tel jour et j’avoue que ça m’aide beaucoup. Les temps libres sont toujours comptés donc il faut être efficace pour ne pas se disperser. J’ai déjà fonctionné une semaine de cette façon et j’aime beaucoup l’idée. J’aime switcher d’un projet à l’autre chaque jour – je trouve ça plus enrichissant.

Deuxième résolution : je commence un carnet dans lequel je vais noter toutes mes idées pour mon projet perso. J’avoue que c’est carrément vague comme projet mais c’est précisément pour cette raison que j’ai envie d’approfondir. Le rêve secret d’une maison d’hôte, d’une boutique à moi, un lieu de rencontre, d’échange, de créativité … bref, je n’en sais trop rien et je n’ai aucune envie de me lancer dans n’importe quoi. Alors je m’arme de patience mais j’ai envie de noter mes idées dans un carnet destiné à cet effet. J’adore les carnets, donc un de plus. J’ai craqué pour cette illustration de Corinne Demuynck.

nouveau carnet

Troisième résolution : ne plus acheter des livres !!! Du moins pour un bon moment – ce n’est pas sûr du tout que je vais parvenir à tenir cette résolution ! Peut-être le fait de le noter va m’aider. J’ai une pile à lire tellement énorme de livre que j’aime déjà. Des trésors en quelque sorte ! Sur la photo vous ne voyez qu’une partie. Je suis un vrai fan des livres et ça ne s’arrange pas avec le temps qu’il passe. Je devrais aussi apprendre à mieux présenter les livres que j’ai lus …

pile à lire

Quatrième résolution : réaliser plus ma créativité ! Mais d’une façon détendu et ludique ! C’est pour cette raison je me suis procuré une boîte à crayons de couleur rien qu’à moi. Habituellement mes crayons et feutres finissent toujours dans la chambre de mes filles – elles adorent dessiner avec. Je me suis même trouver un nouveau bouquin pour colorier … mais j’ai envie de dessiner librement aussi. J’ai eu de la chance à récupérer la vieille machine à écrire de ma maman et elle fonctionne toujours. J’aime cette typo sur du beau papier. J’ai envie d’écrire des belles phrases, des citations, des idées …

Cinquième résolution : continuer à jardiner, m’occuper des plantes, apprendre sur des plantes … depuis mon voyage en Grèce me suis lancé et j’aime savourer des moments avec les plantes, des fleurs …

Sixième résolution : m’intéresser plus à l’objectif « zéro déchet ». À commencer avec une bonne vielle gourde pour boire de l’eau au travail, et un mug pour mes pauses-café et de thé. Je sais, ce n’est qu’un tout petit début, mais bon, il en reste beaucoup à faire. En ce qui concerne l’histoire menstruelle des filles, le passage à la cup c’est fait. Mes filles en occurrence se sont bien accoutumées aux serviettes lavables. Honnêtement le changement s’est fait bien en douceur car le résultat est tout simplement tellement plus agréable pour nos corps.

L’année dernière déjà j’avais décidé de remplacer mes produits du quotidien par des produits bio. J’avoue que j’ai fait des progrès depuis.

Septième résolution : apprendre des pierres … la litho-thérapie en fait. J’ai toujours été attiré par la beauté et la simplicité des pierres. Maintenant il est temps de donner un nom à tout ça pour mieux comprendre. J’en suis encore tout au début mais j’adore apprendre.

Vous voyez – j’ai un sacré petit programme et j’ai hâte de savoir ce que je vais pouvoir en faire. De votre côté la rentrée représente quoi pour vous ? Vous faites aussi des listes avec des résolutions, des choses à faire, à s’organiser ?

 

Publié le

Coup de pouce pendant l’hiver !

Coup de poucependant l'hiver !

Je sais, nous sommes en mois de mars et on veut déjà croire au printemps mais hélas – il fait encore sensiblement froid, il pleut parfois des cordes et des vraies journées ensoleillées on peut le compter sur les doigts d’une main en regardent les dernières semaines passées. C’est pour cette raison que j’avais envie de papoter à nouveau de quelques produits cosmétiques tout à fait dans l’esprit de vouloir se protéger du froid et aider sa peau à rester souple et belle.

C’est vrai – on voudrait bien déjà changer son gros pull contre des petits hauts colorés pour laisser respirer sa peau dans des rayons de soleil. Mais à la place on apprécie toujours des boissons chaudes à côté d’un feu de cheminée.

Baume d'Amour

Alors je commence à vous présenter mon préféré : le Baume d’Amour pour le corps de la maison « Le couvent des Minimes » qui se trouve en Haute Provence. Un baume riche et onctueux, nourrissant et hypoallergénique qui contient du cérat de Galien, de l’extrait de Calendula et de l’extrait de Mauve. Un cocktail de bien-être que j’aime bien m’offrir de temps à autre et que je conseille à toutes les peaux sensibles et sèches.

eau du cloître

Pour avoir un peu de réconfort à portée de main pendant la journée j’ai choisi un petit tube de crème pour les mains de la même maison « Eau du cloître – Roses et Baies ». Des soins traditionnels depuis 1862. Les mains sont protégées et Hydratés sans laisser un film gras en surface de la peau.

Nuxuriance Ultra -coup de pouce pour l'hiver

Pour nourrir la peau de mon visage j’avais bien l’impression qu’il fallait un peu plus que d’habitude alors j’ai opté pour un soin complet de Nuxe « Nuxuriance Ultra ». Un peu d’anti-âge mais surtout beaucoup de confort, idéal pour la peau du visage exposé au froid et à l’air climatisé.

Nirvanesque coup de pouce

Sans oublier une petite attention pour les yeux – « Nirvanesque » de Nuxe – un contour des yeux qui illumine, combat des cernes et décrispe – et surtout tient sa promesse. Je pense que ces quatre produits sont parfaits pour la période de l’hiver, le temps froid pendant qu’on manque un peu de lumière et d’air frais.

Biotherm

Celles qui me suivent sur Instagram ont peut-être remarqué que j’ai présenté d’autres produits comme par exemple « l’eau énergisante » de Biotherm. Une petite attention de la part de ma maman très agréable à porter quand on n’a pas envie de choisir un parfum, mais envie de se sentir fraiche et forte. Un bon choix – merci maman !

Le petit Olivier

La lotion et la crème pour le corps de « Le petit Olivier » est une bonne idée pour toute la famille surtout quand on est en voyage et on ne souhaite pas emporter trop de produits.

Lavera

Mais surtout cette petite marque allemande – « Lavera », bio, vegan et surtout abordable. J’ai craqué pour le shampoing à la pomme. Les pommes qui proviennent d’une région connue pour ses fruits – les pommes du pays de mon enfance en quelque sorte. Les cheveux en tous les cas sont reconnaissants de mon choix pour le bio. Je conseille vivement autour de moi de changer petit à petit, en douceur, lentement mais surement nos habitudes de consommation et utilisation de produits. Pour la planète, mais surtout pour notre propre bien-être et le tout dans la bonne humeur.  

Ce que j’aime particulièrement sont des petits moments d’attention à soi qu’il faut absolument garder en tête dans la vie de tous les jours. De cette façon on applique la « Méthode Happy Millefeuille » en fait facile à adapter à chaque style de vie.

Publié le

Lampes de sel d’Himalaya

lampes-de-sel-dhimalaya

Ce matin je me suis posé tranquillement avec une lecture agréable et un bon café noir dans mon lit et je me suis demandé sur quel sujet je pourrais bien écrire sur mon prochain post. En fait la réponse était vite trouvée car à côté de moi se trouve une jolie lampe en sel d’Himalaya qui nous sers de veilleuse avant de s’endormir.

C’est vrai, des lampes de sel nous avons un peu partout dans la maison et je me suis souvenu un de mes mantras choisis il y a à peu près d’un an, quand j’ai commencé à écrire ce blog – écrire sur les petites choses dans la vie qui vont bien et qui rendent heureux. Ou bien : se focaliser sur ce que nous avons (- non sur ce que nous n’avons pas-). Bon, désolé, je n’ai pas encore fêté la première année de mon blog, mais bon, je me vois toujours au début de ce voyage, avec la « Méthode Happy Millefeuille » et mes autres projets. Mais n’ayez crainte – j’ai des idées pour fêter ça dignement.

lampe-de-sel-1

Revenons aux lampes de sel d’Himalaya. Qu’est-ce que c’est ?

En fait il s’agit simplement d’un bloc de sel rose-orange qui vient d’originaire d’Himalaya et qui est allumé par une bougie ou une simple ampoule de four. Sa forme et sa couleur sont variables. Personnellement j’adore les formes brutes et naturelles, mais il existe des formes taillées et polies comme des sphères, des cubes, des pyramides et même des animaux.

lampe-de-sel-2

Et pourquoi utiliser une lampe de sel d’Himalaya dans son intérieur à la place de n’importe quelle autre lampe d’ambiance ?

Tout simplement le sel d’Himalaya vous veut du bien. Chauffée par une bougie ou une ampoule la lampe agit comme un purificateur d’ambiance contre toutes les ondes néfastes émises par nos chers appareils comme les téléphones, les écrans de télé, les ordis etc.

lampe-de-sel-3

Je ne suis vraiment pas une spécialiste dans ce domaine et j’avoue que je cohabite avec toutes ces lampes depuis pas mal d’années car mon mari a été très engagé dans la distribution de ces objets de déco il y a quelques années de ça. Mais rien que les couleurs qui font parties d’une lampe de sel sont très importantes pour nous. Par exemple :

Orange – Apporte une sensation de sécurité et est bénéfique pour notre système nerveux et notre esprit ; elle stimule les reins et la vessie.

Jaune – Favorise la compréhension intellectuelle et stimule le pancréas, le foie et la vésicule biliaire.

Rouge – Renforce la force vitale et stimule le cœur et la circulation.

Rose – Appuie le sens de partenariat et d’amour et ouvre notre corps émotionnel.

Blanc – A un effet de nettoyage et de désintoxication et représente l’aspect apaisant.

Brun – Aide à trouver son propre équilibre et favorise le caractère terre à terre.

lampe-de-sel4

Vous verrez qu’il y a beaucoup d’adeptes de lampes de sel un peu partout et on trouve aujourd’hui ces lampes dans beaucoup de magasins bio et de bien-être. Sur Saltlamp.ca vous trouvez beaucoup d’explication sur l’utilisation de ses lampes.

lampe-de-sel-5

Nos lampes de sel font partie de notre maison comme n’importe quelle autre lampe et nous les allumons dès que la journée baisse avant tout pour leur lumière agréable et douce.

lampe-de-sel-6

Une seule chose qu’il faut savoir si on décide de s’installer une lampe de sel : elles n’aiment pas l’humidité. Dès qu’il pleut il faut vraiment veiller à ce qu’elles soient allumées régulièrement afin de chauffer et d’évaporer l’humidité. Sinon le sel se met à suinter et la lampe peut se casser (eh oui, ce n’est rien d’autre que du sel en fait).

lampe-de-sel-7

Je sais que ces lampes sont connues par certains, d’autres ne savent absolument pas de quoi il s’agit. N’hésitez pas à laisser vos commentaires si vous avez des questions ou envie de parler de vos propres expériences avec des lampes de sel d’Himalaya.

Publié le

#lazyday

mon-hashtag-favorite

Aujourd’hui j’avais envie de vous présenter mon hashtag favorite #lazyday ! Quand je poste quelque chose sur mon Instagram j’adore glisser ce mot qui désigne une journée de paresse juste pour me rappeler que tout va bien en fait. Le proverbe « le mieux est l’ennemi du bien » veut tout dire pour moi. C’est vrai ! On nous demande tout le temps plus et à quelle fin, je vous voudrais bien savoir? Toujours faire mieux, tenir sa maison, progresser au travail, éduquer ses enfants, se rendre disponible pour sa famille et ses amis, sans oublier son développement personnel bien entendu. Oh là, du calme ! Je dis STOP ! ça va bien un moment mais j’ai envie de vivre aussi de temps en temps – qu’est-ce que vous en dites?

Alors qu’est-ce que veut dire un #lazyday pour moi concrètement ?

lazyday1

À commencer par un réveil tardif un jour de congé par exemple. Naturellement comme toute nana et maman j’ai une tonne de trucs à faire pendant mon jour de congé et je devrais me lever tôt, faire du yoga et de la méditation et préparer un petit déjeuner équilibré et bio et vegan et détox pour toute la famille. Et bien non, je dors ! Car le repos et le sommeil restent la meilleure médecine pour réparer des nerfs et guérir des crèves d’hiver qu’on attrape tout le temps. Donc je me lève tard et je suis tout sourire. Un bon café et c’est parti ! C’est top ! La journée vient à peine de commencer alors je suis large pour faire ce que j’ai à faire. En plus mon chat pose bien dans la lumière du matin, ça fait une belle photo. Les animaux ont leurs moments tout comme nous, il faut savoir saisir l’instant.

lazyday2

Je ne tente pas de nouvelle recette pour faire mon intéressante, je me contente d’un bon moelleux au chocolat, pas photogénique du tout, classique, ennuyeux, mais tellement bon, où une simple tarte aux pommes, car il m’en reste en tas de pommes devenues tout molles que plus personne ne mange – j’adore ! J’ai l’habitude de certaines recettes, donc ils se font un peu tout seul et surtout très vite, ce qui me laisse du temps pour lire ou écrire.

lazyday3

Je lis lentement ! Tant pis si je ne participe pas à des challenges de lecture et dans ma PAL se trouvent quasiment jamais les livres du moment – mais j’adore lire à mon rythme et quand le moment est venu.

lazyday4

Il faut que je vous explique que je travaille sur un projet d’un livre en allemand dans le genre de l’héroïque-fantastique. Un univers un peu sombre qui n’a rien à voir avec mon blog par exemple et qui m’épuise par moments. C’est vrai, le boulot d’un écrivain est ingrat, on travaille seul pendant des mois, voire des années sans certitude d’être lu mais on le fait quand même, en s’applique et on peaufine. Mon blog « Happy Millefeuille » est une bonne échappatoire pour papoter des choses simples et légères. C’est une bonne excuse de prendre en photo des petits détails et de broder autour. Et de laisser l’ouvrage du gros bouquin de côté et de savourer la légèreté d’être.

lazyday5

Bon, d’accord, je tiens mon blog et je m’applique. J’ai même commencé à écrire une méthode pour partager avec mes lecteurs les bienfaits que j’ai constatés sur ma façon de vivre. Mais j’avoue que je m’en moque des fameux 1000 followers attrapés dans le premier mois. Les choses se font dans leur rythme et tout va bien! Je pose ce qui me plaît sur mon Instagram et mon blog et petit à petit le projet fait son chemin. Quand j’ai le temps j’adore me balader sur d’autres blogs mais j’aime surtout la liberté de chacun.

lazyday6

J’aime dessiner et c’est comme tout, on ne peut pas faire tout en même temps. Donc on y va doucement ! En fait j’ai une multitude de choses que je peux faire ou ne pas faire tout en profitant du moment présent. En fait c’est ça pour moi la gentille paresse – de faire à ma façon. Je disais ça comme ça car on peut s’en inspirer. Au lieu de tout le temps regarder ce qu’on n’a pas fait, se concentrer sur ce qu’on est en train de faire et de le savourer. C’est amusant – vous verrez !

Publié le

Coloriages pour adultes

coloriages-pour-adultes

Bonjour tout le monde ! Je trouve ça très amusant de reprendre une activité que j’ai laissé de côté un certain temps. En fait je trouve qu’il y a quelque chose de réconfortant dans le fait de pouvoir reprendre une activité qu’on avait commencée à un autre moment. C’est presque symbolique ! On se souvient d’une autre époque et on contemple le chemin parcouru avec ses changements et expériences.

En plus j’ose dire qu’il n’y a pas vraiment de hasard dans la vie. Quand j’ai commencé de parler du coloriage pour adultes sur ce blog je me trouvais au début de cette histoire, j’avais attrapé une belle grippe et j’étais clouée au lit. J’avais déjà commencé timidement à m’approcher de cette activité ludique et joliment régressive avant de commencer à écrire sur « Happy Millefeuille ». Je m’étais acheté un petit livre de cartes postales des Johanna Bradford avec des motifs de sa forêt enchanté.

johanna-basford-foret-enchantee

Avec mes recherches personnelles je me suis attaqué à d’autres motifs avec des feutres à l’alcool ou à l’eau. Je me suis baladé sur le net en trouvant des passionnés et des vraies artistes de cette activité. Le fait de contempler toutes ces belles images hautes en couleurs m’a beaucoup plu et apaisé. Le fait de voir d’autres personnes exercer des coloriages à la perfection est plutôt rassurant pour moi – comme quoi il y a un tat d’autres gamins sur terre qui passent du temps à colorier des images qu’ils n’ont pas créées eux-mêmes.

Maintenant pendant cette période hivernale un peu grise et fatigante j’étais bien contente de retrouver ce cahier de coloriages avec des mandalas. J’aime beaucoup reprendre des bases. Cette fois-ci j’ai emprunté des feutres fins de la marque Stabilo de mes filles.

La définition d’un mandala selon le cahier :

« Le mandala est de loin le symbole d’une méditation active, un diagramme considéré comme magique par le bouddhisme et permettant de se détacher du monde. Un enseignement important alors que nos sociétés contemporaines deviennent de plus en plus stressantes et agressives. Laissez-vous porter par le calme de ces figures ancestrales, lâchez prise et découvres une nouvelle forme de bien-être. »

Donc je me retrouve dans mon travail avec ce blog : au lieu de constamment dresser une liste avec tout ce que je n’ai pas (c’est en fait une idée idiote car cette liste est probablement interminable, donc c’est une pensée inutile), je me focalise sur ce qu’il y a et ce qui va bien. En procédant de cette manière on se rend compte que notre liste à nous peut devenir très longue, voire interminable et s’allonger constamment, car on progresse avec ses recherches et inspirations tout simplement.

Beaucoup de personnes qui se confrontent à des activités comme le coloriage pour adultes par exemple peuvent se poser des questions sur le fait de vouloir faire un point sur certains éléments dans leur vie. Je vous invite à lire mon début sur ma méthode « Happy Millefeuille ».

mandala-1

Tout de fois je me permets quand même de donner quelques conseils quand on commence le coloriage pour adultes avec l’idée de vouloir se détendre. 

1. Replongez en enfance et concentrez-vous seulement sur le papier et le motif en face de vous. Tout le reste n’a pas d’importance.

2. Prenez votre temps ! Quand on n’a pas tenu un feutre ou un crayon de couleur depuis des années on manque peut-être de dextérité, mais avec un peu de patience ça vient.

3. Inspirez-vous sur le net. Il y une foule de personnes qui s’adonne à cette activité mais vous ne comparez pas ! C’est inutile et aucunement le but de cet exercice.

4. Vous avez en face de vous votre coloriage, aucun professeur va vous dicter le choix de vos couleurs ou vous gronder parce que vous travaillez trop lentement. Laissez tout vous souvenir désagréable de l’école derrière vous et soyez uniquement dans le présent.

5. Souriez et respirez !

6. Faites-vous un thé, allumez une bougie parfumée, écoutez une musique agréable à votre choix. Le choix des motifs de coloriage pour adultes est vraiment vaste, il y en a pour tous les goûts – enfantine, rock, zen, drôle, fantastique, geek, cinéphile, mode, nature …

7. Appliquez-vous car c’est votre ouvrage à vous, rien que pour vous et vous aurez plaisir à la contempler plus tard quand vous allez voir vos progrès.

Bien voilà, j’espère que l’idée de reprendre le thème sur le coloriage pour adultes vous a plu. N’hésitez pas à donner votre avis dans vos commentaires ou à partager vos propres expériences.

Prenez soin de vous !

mandala-2

 

 

Publié le

Mes trouvailles de cosmétiques Bio !

Mes trouvailles de cosmétiques Bio !

Bonjour tout le monde ! Me revoilà sur mon blog après des vacances ! J’espère que vous avez passé un super été, très agréable avec plein d’émotion, des découvertes, du repos, la fête, du soleil et du bon air ! L’été est là pour recharger ses batteries, se détendre, s’occuper de soi et de ses proches et profiter à maximum de la vie ! Si un plus on peut profiter d’un voyage, l’évasion nous offre des souvenirs à partager.

Cosmetic Bio 1

En été je profite pour rendre visite à des membres de notre famille qui habitent loin de nous. Cette année nous avons même pu nos réunir des deux pays (d’Allemagne et de France). Et j’adore retrouver des amis de l’année précédente. Nous connaissons bien le coin et sommes un peu comme des poissons dans l’eau. Mais pour le retour sur mon blog je préfère parler d’abord d’autre chose, beaucoup moins personnel que des vacances en famille.

Cosmetic Bio 2

Les vacances sont là aussi pour tester autre chose tout simplement. Avec le sable et la mer nous nous sommes retrouvés avec des pieds incroyablement sèches et difficiles à hydrater d’une façon efficace le soir une fois rentré à la maison. Pendant que j’ai fait mes courses pour le déjeuner j’avais la possibilité de flâner dans un magasin de la chaine BioCoop. L’occasion était trop belle car chez moi à la maison ce genre de magasin se trouve un peu loin et difficile d’accès. (J’avoue que le carburant usé pour le nombre de kilomètres et l’attente dans les embouteillages devant les feu rouges enlèvent un peu l’effet bio des achats effectués …). Tant dis pendant les vacances j’étais déjà sur place et je disposais du temps. C’est là que j’ai découvert ce pot « Karethic » SOS peau sèche avec du beurre de karité équitable. J’ai testé sur mes pieds et je suis même devenue adepte des massages des pieds pour tous les membres de ma petite famille – succès garantie !

Cosmetic Bio 3

Ce produit s’utilise d’une façon très économe, il est très compact dans le pot et il suffit de sortir une petite quantité avec le bout des doigts (propres !) pour ensuite embaumer tout le pied (j’ai des grands pieds !).

Bien entendu on peut utiliser ce beurre de karité sur tous les endroits secs du corps. Et j’ai été réellement soulagé quand la peau de mes pieds a retrouvé toute son élasticité et sa souplesse.

Cosmetic Bio 4

Ensuite il fallait que je remplace ma crème pour le visage, le tube était simplement vide et j’ai opté pour Soin et Silice de Biofloral. Je dois dire que c’est précisément de ce que mon visage avait besoin. Exposé au soleil et au vent cette crème très fluide et facile à appliquer offre un confort absolu. J’ai évidemment remarqué que j’avais besoin de très peu de quantité pour traiter visage, cou et décolleté – une promesse d’un bon produit bio tenu. 

Cosmetic Bio 5

Tout ça pour dire que maintenant j’ai envie de réduire à maximum nos produits à la maison et venir petit à petit à l’usage de produits bio. J’avoue que ce processus va nous prendre un certain temps car je n’ai pas envie de brusquer des choses et nous habituer petit à petit à des nouvelles habitudes.

Publié le

La ruche qui dit Oui !

Laruche qui ditOui !

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous mon expérience très sympathique dans le domaine du commerce équitable et du développement durable dans notre vie de tous les jours. En regardent bien ça fait déjà un petit moment que j’avais envie de parler de « La ruche qui dit Oui » – les photos ont été pris quand je me suis rendu la première fois au lieu de distribution de produits dans mon village.

La ruche qui dit oui 7

Quand j’ai parlé ensuite autour de moi je me suis vite rendu compte qu’il y avait pas mal de personnes qui n’ont jamais entendu parler de ce système simple et ingénieux. Si vous voulez vraiment consommer des produits des producteurs et agriculteurs locaux c’est très simple. Il suffit de se rendre sur le site de la ruche qui dit Oui et renseigner le code postal de son habitation. Parmi des 700 ruches en France (138 en Ile de France) il devrait il y a avoir une forcement prêt de chez vous. 

La ruche qui dit oui 2

Une fois la ruche trouvée vous faites votre choix parmi des produits proposés pour faire vos courses. Autrement dit, vous achetez seulement ce dont vous avez besoin et envie dans la quantité nécessaire. Personnellement ce système me convient bien mieux comparé à un panier tout prêt. En plus je peux organiser mes courses en fonction de ce que j’ai trouvé dans ma ruche.

La ruche qui dit oui 13

Notre ruche chez nous organise une distribution toutes les deux semaines. En plus c’est un petit moment de rencontre très sympa entre voisins et des personnes du coin. Pour célébrer la convivialité on n’hésite pas à vous faire gouter une spécialité qui peut se trouver la prochaine fois sur la liste des courses.

La ruche qui dit oui 11

Je tenais à mentionner cette façon de consommer mieux car souvent pendant des vacances on prend des bonnes résolutions. En tous les cas j’ai envie d’aller chercher mes produits le plus souvent que possible dans une ruche, car tout ce que j’ai déjà testé était vraiment excellent.

La ruche qui dit oui 12

Avez-vous déjà entendu parler de la ruche qui dit Oui ?

N’hésitez pas à écrire vos expériences dans un commentaire en dessous ce billet.

Publié le

Petite série de cosmétique N°4 – vernis cadeau Nocibé et sandales archi-cool !

Petite série cosmétique N°4

Pour clôturer ma petite série de cosmétique j’ai décidé de présenter un vernis à ongles que j’ai choisi comme cadeau chez Nocibé (d’où vient le bon plan à lire ici).

vernis cadeau chez Nocibé

J’ai profité de l’occasion pour choisir une couleur que je n’achèterais pas mais qui me plaît beaucoup – un vert qui me fait penser à la carapace d’un scarabée sacré. C’est peut-être pour cette raison que j’avais envie de le montrer avec des sandales hyper cool à côté de mes mini-plantations.

Mini plantation

Porter des chaussures vraiment très confortables fait partie de ma vie. Je ne supporte pas d’avoir mal au pied ou sentir mes pieds compressés. Je préfère marcher sans chaussures – vraiment !

sandales cool et vernis

Quel est mon verdict sur ce vernis cadeaux ? Il s’applique facilement mais il faut deux couches. Comme beaucoup de vernis avec des reflets métalliques il ne tient pas très bien, la couleur s’effrite rapidement au moindre choc. On peut essayer de le garder un peu plus longtemps avec une couche de top-coat mais aussi se contenter de le porter seulement un, maximum deux jours. Donc la couleur convient bien. Comme je ne le porte pas longtemps, je n’ai pas à me contraindre avec le choix des vêtements. Les jeans et les affaires de détente conviennent parfaitement.

sandales d'été cool

Comme j’ai des bras très long et fin, pour ne pas dire « maigre » j’aimer porter des bracelets – comme un mix entre un bracelet en email de la collection Hermès avec des bracelets issus de commerce équitable.

bracelets et vernis

Des petites bagues fines me conviennent bien avec la couleur verte et bien particulière.

vernis et plantes 1

En tant qu’Allemande j’adore des sandales d’été et je trouve que c’est une bonne alternative à la ballerine en été. Sur helline j’ai trouvé une paire de la marque Rieker qui tient sa promesse de pouvoir m’accompagner toute une journée immédiatement sans aucune ampoule ni fatigue des pieds – j’adore !

sandales d'été er vernis

sandale Rieker