Publié par Laisser un commentaire

Une journée « Pot-pourri » !

Qu'est-ce que c'est une journée "Pot-pourri"? - je m'explique ...
Qu’est-ce que c’est une journée « Pot-pourri »? – je m’explique …

Aujourd’hui c’était une journée « Pot-pourri », un peu déstructurée mais très inspirante (un peu le contraire d’une journée « Collier de perles »). Entre la reprise du sport (plus de 11 km de courses à pied) et certaines remises à niveau cosmétiques (autrement dit : du cocooning), il y avait une foule de choses à faire. J’ai tout de même réussi de prendre quelques photos pour mon projet « Pissenlit », et j’ai reçu une belle surprise, je vous en parlerais très bientôt.

Inspiration et sport ...
Inspiration et sport …

Certains d’entre vous chers lecteurs savent que j’adore des carnets et que je possède une belle collection. Dans ce domaine je viens de faire une belle découverte – une maison d’édition américaine. Malheureusement les carnets que je vous présente ici ont été édité en 2010 donc ne font plus partie de la collection actuelle. Mais l’esprit y est toujours – des idées cadeaux simples avec un esprit incroyablement positif pour égayer le quotidien. J’ai beaucoup aimé les cartes à donner quand on trouve que c’est important de dire « Merci » ou quelque chose dans ce genre. « Live inspired » tout simplement!

Des jolis carnets de "Live inspired" !
Des jolis carnets de « Live inspired » !

Justement j’ai trouvé un beau cadeau pour tous ceux qui aiment la guitare et sont fan de Keith Richards. Sa fille Théodora Richards a su mettre en image l’histoire de la découverte de la musique du jeune Keith, sa relation avec son grand-père et surtout sa première guitare. Un beau petit livre chez Michel Lafont « Gus et moi – l’histoire de mon grand-père et de ma première guitare ». Notre guitariste à la maison, mon mari, a été très touché.

Keith Richards "Gus et moi - l'histoire de mon grand-père et de ma première guitare" chez Michel Lafont
Keith Richards « Gus et moi – l’histoire de mon grand-père et de ma première guitare » chez Michel Lafont

Tenez – j’aime beaucoup ce vidéo qui illustre très bien l’idée des petites cartes à glisser partout pour dire « Merci » à quelqu’un de bien-aimé. Inspirant non?!

Thoughtfulls from Compendium on Vimeo.

 

Publié par Un commentaire

Expo de l’artiste peintre Bettina Schopphoff à Babizon

Expo de Bettina Schopphoff à Barbizon !
Expo de Bettina Schopphoff à Barbizon !

C’était prévu, noté dans mon agenda et j’ai tenu ma promesse : aller voir l’exposition de Bettina Schopphoff ! En bonus : mes filles m’ont accompagné (mon mari est resté à la maison avec du boulot – eh oui, les artistes ça bosse tout le temps …).

J’ai découvert l’espace culturel Marc Jacquet rue Théodore Rousseau à Barbizon (77). Un endroit spacieux, bien chauffé et accueillant avec une belle scène – d’un certain point de vue on a l’impression de trouver des toiles de Bettina comme posées devant un épais rideau rouge et bien mis en scène justement.

Bettina Schopphoff _ un univers haut en couleur et vivifiant.
Bettina Schopphoff _ un univers haut en couleur et vivifiant.

La bonne surprise pour moi : je peux discuter en Allemand avec l’artiste ! L’exposition va avoir lieu jusqu’au dimanche 13 mars 2016 et j’invite tout le monde à aller faire un tour pour immerger dans un univers haut en couleur, vivifiant qui justement change bien des idées. Profitons de de rencontrer des œuvres et l’artiste en personne qui a exposé à New York, Miami, Montréal, Francfort et Paris. Eh oui – Barbizon reste un point important dans le monde de la peinture accessible aux yeux, facile à vivre en famille et avec des amis, convivial – tout ce que j’aime. (Nous avons même apporté nos muffins, un vieux reflex de maman de toujours avoir un goûter sur moi quand je suis de sortie avec mes filles.)

Bettina Schopphoff - un aperçu dans l’évolution de son travail.
Bettina Schopphoff – un aperçu dans l’évolution de son travail.

Ce qui m’a toute de suite sauté aux yeux et interpellé sont des différents sujets des portraits ou des situations de la vie de l’artiste. Rien n’est figé, tout est en mouvement et en évolution, donc le spectateur n’est pas obligé de se figer sur un sujet imposé et il peut flâner à sa guise de tableau en tableau jusqu’à tomber sur son coup de cœur.

Très sympa aussi de jeter un coup d’œil sur la table ronde sur laquelle on trouve un joli assortiment de sketchbooks, des couleurs d’aquarelle, des crayons et des feutres, ce qui nous permet d’avoir un aperçu dans l’évolution du travail de motifs pour des futures peintures et projets. Car Bettina Schopphoff n’est pas seulement peintre mais aussi dessinatrice, illustratrice et graphiste pour des entreprises et des associations. C’est elle qui est la créatrice des dessins des « Jeu de Dames », un évènement d’artistes qui a lieu actuellement à Fontainebleau. Mais on trouve aussi ces dessins dans des illustrations du livre pour enfants (et adultes !) « Les superflus de l’histoire du château de Fontainebleau », une collaboration avec Stéphanie Lepers – une belle idée de cadeau.

« Les superflus de l’histoire du château de Fontainebleau », une collaboration avec Stéphanie Lepers
« Les superflus de l’histoire du château de Fontainebleau », une collaboration avec Stéphanie Lepers

Mes filles ont été heureuses de faire connaissance de l’adorable chienne qui accompagne partout la peintre. Nous avons passé une partie de ce dimanche après-midi en agréable compagnie avec un échange fort sympathique autour d’un café, du gingembre confit et des muffins en discutant diverses expériences dans la vie d’artiste et la vie tout court. Merci à Bettina et à bientôt !

Merci à Bettina et à bientôt !
Merci à Bettina et à bientôt !
Publié par Laisser un commentaire

J’aime des carnets

Mes carnets - une passion !
Mes carnets – une passion !

Aujourd’hui j’avais envie de parler de mes carnets et j’étais agréablement surprise du nombre que j’ai pu remplir au fil du temps.

Des notebooks pour les voyages, des livres, des idées, des pensées … etc. etc.

Lucie loves Notebooks ...
Lucie loves Notebooks …

Des carnets – depuis toujours j’aime des carnets. Je me souviens que déjà petite j’aimais en faire collection. Je me disais que ce n’était pas raisonnable, un carnet est un utile et il fallait en avoir besoin pour noter des choses. Si un carnet déjà utilisé n’était pas rempli selon l’éducation de ma famille il y avait aucune nécessité de posséder d’autres carnets. Même si le papier était particulièrement doux ou coloré, peu-importe si le carnet avait une forme amusante, pas besoin d’y réfléchir – je n’en avais pas besoin. Alors je cachais mes carnets chéris comme je pouvais. Le plus drôle était que je trouvais de quoi écrire dedans – des listes avec des choses que j’aimais, que je n’aimais pas, des thèmes différents pour chaque carnet – un était bien pour des idées d’histoires, l’autre pour des observations du quotidien, un autre était parfait pour noter des trucs de fille et un autre pour des réflexions sombres et encore un autre pour des histoires romantiques mais sérieuses, et peut-être un spécialement pour des trucs qu’on décrirait aujourd’hui comme « kawai ». (Oui, j’adorais déjà Hello Kitty, Littles Twin Stars, etc.)

Session de photos pour mes carnets
Session de photos pour mes carnets

Je n’avais aucune envie de me limiter – autrement dit lire l’étranger de Camus de son plein gré à douze ans (ce n’étais pas au programme scolaire chez nous) et collectionner des « My little poney » secrètement dans mon secrétaire qui se fermait à clefs c’était tout à fait possible (quel dommage que je ne les ai pas gardés ces jouets des années 80 … ce sont de collectors maintenant !)

Notes, idées, dessins, collages dans des carnets
Notes, idées, dessins, collages dans des carnets

Je n’ai pas vraiment changé en fin de compte et j’adore l’idée de la liberté de pouvoir apprendre sur incroyablement de sujets différents, être curieux tout simplement. Les notes dans des différents carnets m’aident à garder un semblant d’ordre dans tout ça.

Et chaque première page d’un tout nouveau carnet est un peu comme une promesse pour une nouvelle étape.

Souvenirs cachés et carnets extraordinaires
Souvenirs cachés et carnets extraordinaires

L’avantage indéniable d’un bon vieux carnet avec des pages en papier est qu’on peut glisser des fleurs séchées et des photos dedans et des chats peuvent s’abriter entre deux piles pour faire une sieste.

Mes chats peuvent faire une sieste entre des piles ... bon, j'exagère...
Mes chats peuvent faire une sieste entre des piles … bon, j’exagère…
Sketchbook
Sketchbook