Publié par Laisser un commentaire

Gourmandise #2 – Les Fraises à l’honneur !

Gourmandise #2 – Les Fraises à l’honneur !
Gourmandise #2 – Les Fraises à l’honneur !

Je vous ai prévenu – je prépare une série de billets sur la gourmandise, il faut bien manger tous les jours, alors on a toujours besoin d’idées de recette. En ce moment il y a des fraises partout, ses jolis fruits rendent très bien en photo et sont tellement bon … oui, j’avoue que depuis je tiens mon blog je regarde aussi ce qui va bien rendre sur une photo.

Quand un ami nous a apporté des fraises marshmallows de la marque « Les Gourmandises de Sophie » je savais déjà que j’allais trouver un endroit où les placer sur mon blog. Cette confiserie n’est pas seulement délicieuse, j’adore son emballage très simple, un peu old-school et simplement charmant.

Les gourmandises de Sophie !
Les gourmandises de Sophie !

Les fraises s’accordent (comme pas mal d’autre fruits) parfaitement avec un moelleux au chocolat …

Mais on ne va pas rester là ! Je cherche constamment à apprendre et j’adore me balader sur des sites des blogueurs que j’admire. Elles sont un peu comme des grandes sœurs, des exemples à suivre pour moi. Comme par exemple le blog de Dorothée « L’appartement Living », un blog « Lifestyle » que j’avais déjà remarqué et je suis retourné le voir quand j’ai étudié attentivement le magazine « Mollie makes » (N°2 français), dans lequel Dorothée fait partie des contributeurs. (Grand respect !) 🙂

Alors j’ai beaucoup aimé sa recette « Barres de céréales façon cheesecake aux fraises », j’aime le cheesecake, j’adore les fraises = il faut tenter cette recette.

Des fraises et des céréales ....
Des fraises et des céréales ….

J’ai suivi ses instructions à la lettre et avec ma famille nous en sommes venu à la conclusion que c’est trop bon, c’est frais et que ça change. C’est tout ce qu’on voulait.

Donc je vous invite à tenter l’expérience de votre côté et de bricoler vos barres de céréales à vous à la maison.

Voici la recette :

Ingrédients :

130 g de vos céréales préférées

3 cuillères à soupe de sirop d’agave

300 g de fromage frais type Philadelphia

3 feuilles de gélatine

2 blancs d’œufs

20 cl de crème fraîche

50 g de sucre

1 pincée de sel

Quelques fraises 

-Mettez les feuilles de gélatine à tremper dans de l’eau froide pendant 20 minutes.

-Mélangez vos céréales avec le sirop d’agave et tapissez votre moule à cake avec le mélange. Si vous voulez que cette couche soit par la suite croustillante passez le tout au four pendant 10 à 15 minutes à 180°C.

-Montez vos blancs en neige et ajoutez une pincée de sel.

-Dans une casserole portez à ébullition la crème et le sucre et ajoutez-y les feuilles de gélatine.

-Dans un saladier mélangez le fromage, le mélange de crème et incorporez délicatement les blancs en neige. Mélangez le tout.

-Versez le mélange dans le moule et placez au congélateur pendant 3 heures afin qu’il prenne bien et qu’il soit facile à sortir du moule. Démoulez et mettez-le au réfrigérateur pour qu’il ramollisse.

-Découpez des fraises et décorez votre gâteau. Coupez en barres au moment de servir

Merci Dorothée !!!!

Des fraises comme ça c'est ultra yummy !
Des fraises comme ça c’est ultra yummy !

 

 

Publié par 2 commentaires

Gourmandises #1 Crumble aux myrtilles

Gourmandise #1 Crumble aux myrtilles !
Gourmandise #1 Crumble aux myrtilles !

En regardent bien, je commence à avoir une belle collection d’idées de recettes vraiment sympas que j’ai envie de partager avec vous sur ce blog, donc je vais mettre en place une série de billets avec des recettes qui sont devenue des incontournables chez nous. C’est drôle – moi qui aime écumer des pâtisseries et des salons de thé à la recherche des gourmandises tout en finesse, je me retrouve dans le plaisir d’essayer des recettes faites maison et la cuisine est devenue une sorte de laboratoire mais avec des idées à la portée de tous. Par moments il suffit d’y penser – c’est tout.

Les mille-feuilles peuvent attendre … cela dit, j’ai déjà pensé à fabriquer mes mille-feuilles à moi, mais ça c’est un autre projet. Pour l’instant on fait simple : crumble aux myrtilles, trouvé dans les magazine « Papilles » (N°40). J’avais déjà partagé quelques recettes issues de cet ouvrage sur ce blog.

Un peu de cassonade sur la pâte brisée ...
Un peu de cassonade sur la pâte brisée …

 

On étale les myrtilles ....
On étale les myrtilles ….

Tarte crumble aux myrtilles

Pour 10 personnes – préparation 10 minutes – cuisson 45 minutes

-500 g de myrtilles

-1 pâte brisée

-3 cuillères à soupe de cassonade

Pour le crumble :

-100 g de beurre mou

-100 g de farine

-100 g de poudre d’amande

-75 g de cassonade

-25 g d’amandes effilées

 

1 – étalez la pâte bridée dans un plat à tarte de 20 à 26 cm de diamètre et saupoudrée dessus la cassonade.

2 – Rincez et séchez les myrtilles, déposez-les sur la pâte en les répartissant bien.

3 – Préchauffez le four à 180° C (th 6)

4 – Dans un grand bol, mélangez la farine, la poudre d’amande, la cassonade et le beurre coupé en cubes. Pétrissez du bout des doigts, puis ajoutez les amandes effilées.

5 – Répartissez le crumble sur les myrtilles et enfournez pour 45 minutes.

On prépare le crumble ...
On prépare le crumble …
Prêt pour aller au four ...
Prêt pour aller au four …

La recette est un extrait du livre « Desserts faciles et bluffants », par Hervé Cuisine. Allez-y faire un tour sur le site, il y a aussi un #concours pour gagner un voyage gourmand pour deux personnes.

J’avoue que j’aime bien la sensation quand le crumble refroidit tranquillement sur le plan de cuisine et ma petite famille me rappelle gentiment l’heure du thé pour déguster un morceau ensemble pendant que je suis en train de taper ces lignes sur mon ordi. Le tout accompagné d’une tasse de thé de la maison parisienne « Dammann Frères ». J’aime particulièrement le numéro 364 « Thé des mille collines ». Un mélange de thé noir, gingembre, cannelle, baies roses, cardamome et clou de girofle.

Quand j’ai testé la première fois cette recette de crumble c’était effectivement comme dessert pour finir un repas entre amis – une réussite.

Prêt à être dégusté avec une bonne tasse de thé !
Prêt à être dégusté avec une bonne tasse de thé !
Publié par Laisser un commentaire

La miellerie du Gâtinais – #ProjetPissenlit 2

La miellerie du Gâtinais Projet #Pissenlit 2
La miellerie du Gâtinais Projet #Pissenlit 2

Malgré le froid le printemps avance et j’ai appris qu’il faut vraiment se dépêcher si on souhaite prendre en photo des pissenlits pendant leur première fleuraison. J’ai réussi à en capturer encore quelques images et on verra bien au fil de l’année. Avec un peu de patience je vais parvenir à réaliser quelques aquarelles pour ma collection perso du #ProjetPissenlit.

Un aquarelle pour mon #ProjetPissenlit
Un aquarelle pour mon #ProjetPissenlit

En quoi consiste ce projet ? Il a pour but de promouvoir en quelque sorte les abeilles. Et j’ai choisi le Pissenlit comme emblème car cette fleur téméraire n’est à mes yeux pas du tout une mauvaise herbe, elle procure pour les abeilles une des premières nourritures dans la nature. Comme les abeilles ont la vie dure en ce moment, mais elles sont indispensables pour notre existence sur terre, il est important de soutenir tous les apiculteurs, les ruches et l’environnement qui va avec.

Impressions de la miellerie du Gâtinais !
Impressions de la miellerie du Gâtinais !

Pour ma part j’ai obtenu déjà un bon point quand j’entends ma fille dire : « les abeilles, c’est hyper mignon en fait, avec leurs grands yeux, leurs petites pattes et leurs poils tout doux. »

Un dimanche après-midi nous avons fait la petite balade pour visiter et découvrir la miellerie du Gâtinais. Un endroit ouvert tous les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés est conçu pour éveiller la curiosité des visiteurs de tout âge concernant la fabrication du miel, la vie des abeilles et tout ce qui tourne autour. (Toutes les infos pratiques se trouvent en bas de l’article.)

L’accueil chaleureux de Camille et Thierry Sergent vous met tout de suite à l’aise. Une courte vidéo vous raconte l’histoire du lieu et de ses abeilles et du travail effectué. Je m’en doutais que le miel acheté en grand surface cachait des choses pas très saines, mais de là à imaginer que la plupart du temps il s’agissait seulement d’une sorte de sirop couleur miel constitué principalement de sucre et de colorant, m’a laissé perplexe. Du coup je ne suis plus étonné qu’une de mes filles a toujours refusé à en manger ou en mettre dans ses tisanes. Ce n’est pas pareil du tout avec le vrai miel acheté chez l’apiculteur. Eh oui, le vrai miel change de couleur selon les saisons et les endroits où les abeilles butinent. Le vrai miel change d’aspect au fil des semaines à la maison, il se cristallise et ce n’est aucunement un défaut. J’aime l’idée qu’on peut acheter son miel en vrac avec ses propres pots dans cette boutique et découvrir d’autres produits fabriqués à base de miel. En plus on est invité à gouter les différentes sortes et c’est vraiment surprenant d’apercevoir l’intensité de chaque parfum. Pour ma première visite je me suis contenté de choisir deux miels différents, le miel du printemps presque blanc et crémeux et le miel des forêts parfumé avec un aspect ambré, ainsi un savon au miel très agréable à l’utilisation.

J’ai hâte de revenir et de m’attarder pour une balade plus longue dans les environs.

Impressions de la Miellerie du Gâtinais !
Impressions de la Miellerie du Gâtinais !

Miellerie du Gâtinais

Parc naturel du Gâtinais français

Premier et unique producteur de gelée royale en Ile de France !

Production de différents miels marque PNR pollen frais, propolis, pain d’épices avec plus de 50% miel et farine Bio …

Vente de colonies d’abeilles sur 5 cadres dans ruchette en carton.

Visites guides du site pour tous niveaux de groupes, animations dans les écoles, conférences pour adultes.

Camille et Thierry SERGENT

Tél: 01 64 99 93 71 / 06 03 21 17 86

7 et 9 chemin de la Jonnerie

91820 BOUTIGNY SUR ESSONNE

www.mielleriedugatinais.fr

Entrée LIBRE !

Mercredi, samedi, dimanche et jours fériés

hiver de 14h00 à 17h30 – été de 14h30 à 18h30

Groupes : toute l’année sur rendez-vous

Langues parlées : Français – Anglais -Arabe

P.S. – J’avais déjà mentionné cet endroit une fois dans un de mes billets 😉

Miellerie du Gâtinais
Miellerie du Gâtinais
Publié par 9 commentaires

Muffins aux Myrtilles et un début de plantation

Muffins aux Myrtilles fait maison !
Muffins aux Myrtilles fait maison !
Muffins aux Myrtilles fait maison !

L’heure du goûter revient tous les jours et le challenge consiste à nous surprendre nous-même avec des trucs qu’on n’a pas encore faits soi-même. En fait aujourd’hui c’est souvent relativement simple de trouver des nouveautés car la plupart des recettes on ne les a pas encore tentés dans sa cuisine. Eh bien c’était pour moi le cas avec des muffins aux myrtilles. J’ai bien compris pourquoi Robert De Niro s’énerve dans « Casino » parce qu’il n’y a pas assez de myrtilles dans son muffin …

Il faut préparer la pâte dans des formes à muffins et ensuite dispatcher délicatement des fruits fragiles 🙂

Je vous donne la recette en bas de l’article. Et j’ai adoré des coupelles de chez Scrapcooking avec leurs jolis dessins. Je les ai trouvés durant ma dernière balade à la grande épicerie du Bon Marché à Paris. Le résultat est non seulement très bon à manger, mais aussi très photogénique – je me suis bien amusée avec sur Instagram.

Un bon essaie - faire des muffins aux myrtilles soi-même!
Un bon essaie – faire des muffins aux myrtilles soi-même!

Ensuite autre chose – semer des petites plantes. Les seules expériences que j’ai dans ce domaine se résument aux cressons dans pour la déco de Pâques au moment de la maternelle et quelques fleurs de capucines à l’arrivée dans notre nouvelle maison il y a 7 ans. Bon, j’adore manger le cresson fraichement coupé sur une tranche de pain (pourquoi pas fait maison) avec un peu de beurre ou de margarine. Alors j’ai envie de faire découvrir ça à mes filles. Par la même occasion j’ai trouvé du semis des fleurs de capucines, des belles fleurs, comestibles en plus … et des courges décoratives. J’ai hâte de voir ce que ça va donner. Pour l’instant les petits pots se trouvent au chaud sur le rebord d’une fenêtre à côté d’autres plantes d’intérieur. Une belle histoire à suivre…

Mon Mini Jardin !
Mon Mini Jardin !

Muffins aux myrtilles

Pour 12 muffins

Préparation : 20 min Cuisson : 25 min Difficulté : très facile

Coût : raisonnable

 

-300g de sucre

-4 œufs entiers bio

-300g de farine bio

-8g de levure chimique

-130g de lait

-179g d’huile d’arachide ou de tournesol

-1 pincée de sel fin

-200g de myrtilles

  1. Dans un saladier, battez un instant le sucre et les œufs. Ajoutez la farine, la levure et le lait. Mélangez bien puis incorporée l’huile et le sel. Agitez avec un fouet à main pour obtenir une pâte lisse, sans grumeaux. Préchauffez le four à 175°
  2. Remplissez délicatement de pâte les moules. Répartissez les myrtilles dans chacune des alvéoles. Avec une petite cuillère, faite-les pénétrer dans la pâte, plus au moins régulièrement. Cette façon permet de garder la pâte bien jaune, non coloré par le jus de fruit.
  3. Enfournez et laissez cuire 25 min, un peu plus selon les fours. Laissez refroidir avant les déguster.

(Recette trouvée sur www.hachette-pratique.com)

 

 

 

Publié par 3 commentaires

Expérience culinaire : fleurs comestibles !

Une expérience culinaire dans la cuisine de Happy Millefeuille : des fleurs comestibles !
Une expérience culinaire dans la cuisine de Happy Millefeuille : des fleurs comestibles !

Avez-vous déjà essayé des fleurs comestibles ? Personnellement je n’ai pas encore fait cette expérience et je pensais qu’il était grand temps que ça change. Manger des fleurs ! Pour ceux qui ne connaissent pas encore ça surprend et on se pose la question si on a bien vu. C’est très décoratif et c’est bon ! Une pensée dans la bouche c’est fin et délicatement parfumé. Les tagètes sont un peu plus prononcés en goût et très bon en salade, peut-être juste les pétales quand même.

Alors je me suis bien amusée avec mes fleurs à faire des photos pendant la cuisine. Mais je vais partager une recette avec vous très facile à réaliser et vraiment bon.

J’ai trouvé mes fleurs dans le magasin « Le grand frais » à Varennes-sur-Seine. On peut commander des fleurs sur Fruits de la terre (si on ne regarde pas son budget …).

Tagètes et pensées dans nos assiettes !
Tagètes et pensées dans nos assiettes !

Saumon caramélisé, riz et pousses d’épinards sauce soja

Pour 4 personnes

Préparation 5 min/Cuisson 15 – 20 min

4 pavés de saumon sans peau

Jeunes pousses d’épinards

Graines germées, fleurs comestibles

240 g de riz basmati

2 c. à soupe de sauce soja sucrée

1 c. à soupe de sirop d’érable

1 c. à soupe de graines de sésame doré

  1. Préchauffez le four à 180 °C. Mélangez le sirop d’érable avec la sauce soja et les graines de sésame.
  2. Placez les pavés de saumon dans un plat à four, badigeonnez-les de sauce et enfournez pour une dizaine de minutes minimum. Réservez un peu de sauce pour le dressage.
  3. Pendant ce temps, faites cuire le riz. Mélangez les pousses d’épinards avec un peu de sauce soja.
  4. Dans les assiettes, disposez d’épinards, ajoutez le riz, le saumon et déposez quelques graines germées, les fleurs, ajoutez un peu de sauce et servez.

(Recette trouvé dans le magazine « Papilles » n° ISBN : 3-264420-906114)

Ce jour-là j’avais remplacé les graines germées par des pousses de soja. Avec les épinards nous allons essayer la prochaine fois, car on les a mangés la veille … Je conseille également de préchauffer un peu des assiettes dans le four encore chaud.

Bon appétit !

Tous mes recettes se trouvent sur foodreporter !

Saumon caramelisé
Saumon caramelisé
Publié par 3 commentaires

Je fais mon cheesecake au citron mode NYC

Mon premier cheesecake fait maison à la mode NYC !
Mon premier cheesecake fait maison à la mode NYC !

Vous avez certainement remarqué que les choses se passent rarement exactement comme on les avait imaginés. Ce soir par exemple une grande improvisation réussit pour un dîner en famille avec des éléments du genre carotte, branches d’épinards, racine de gingembre … je pensais que nous allions voir des amis, mais maladies et fatigues ont décidés à notre place (berk – pas drôle). Alors l’omelette avec des épinards et des bonnes carottes en accompagnement étaient vraiment une réussite et une des petites joies de la journée. Mais il se trouve que je n’ai pas fait de photos … alors j’ai décidé de partager avec vous aujourd’hui une excellente recette de cheesecake trouvé dans le magazine « Papilles » que j’ai expérimenté récemment. Il faut savoir que cette recette n’est pas light du tout (sur la photo ils ont même ajouté de la crème chantilly – ils abusent !!!). Mais qu’est-ce que c’est bon ! Je dois dire que toutes les recettes que j’ai tentées jusqu’à présent de ce magazine ont été particulièrement gouteux. Alors on tente ? Bon appétit !

Les préparations pour le cheesecake ...
Les préparations pour le cheesecake …

Pour 12 personnes

Préparation 30 mon/cuisson 1h20/réfrigération 1 nuit

2 citrons non traités

600g de fromage frais (type Philadelphia ou St Moret)

100g de crème fraîche épaisse

40g de beurre + un peu pour le moule

20cl de lait demi-écrémé

3 œufs

200g de biscuits sablés (palets bretons, spéculoos …)

150g de sucre en poudre

25g de farine ou de fécule de maïs + un peu pour le moule

  1. Préchauffez le four à 180°C (th. 6)
  2. Mettez sablés dans un sac de congélation que vous fermerez bien, et, à l’aide d’un rouleau de pâtisserie, écrasez-les en une poudre fine.
  3. Mélangez cette poudre avec le beurre préalablement fondu au four à micro-onde.
  4. Étalez la préparation obtenue dans un moule à fons amovible beurré et fariné, tassez bien et enfournez pour 10 minutes. Laissez refroidir.
  5. Dans un grand bol, fouettez le fromage frais pour le détendre, ajoutez la crème fraîche, le zeste râpé des citrons, le sucre, puis les œufs un par un mélangeant bien entre chaque ajout.
  6. Ajoutez enfin la farine tamisée puis le lait. Versez cette préparation sur le biscuit froid et enfournez pour 10 minutes à 210°C (th. 7), puis abaissez la température à 100°C (th. 3-4) et poursuivez la cuisson 1 heure.
  7. Laissez le cheesecake refroidir avant le réserver au frais une nuit avant de le déguster.

(Recette trouvé dans le magazine « Papilles » n° ISBN : 3-264420-906114)

Mon cheesecake - j'adore le résultat! Dans la magazine ils ont ajouté de la chantilly sur la photo - ils abusent !!! :)
Mon cheesecake – j’adore le résultat! Dans la magazine ils ont ajouté de la chantilly sur la photo – ils abusent !!! 🙂

 

Publié par 4 commentaires

Une journée collier de perles

Une journée collier de perles !
Une journée collier de perles !

Quand on dispose d’une journée la question se pose toujours, est-ce qu’on va parvenir à boucler tous ces choses qu’on doit faire : le repos (pour commencer), un peu de sport, s’occuper de soi, des courses, du ménage, le linge et tout le reste, ces mille-et-un projets qu’on aimerait faire avancer. Quand j’arrive à faire pas mal de choses j’appelle ça une journée collier de perles car chaque petit évènement suit l’autre et en fin de compte tout s’est bien passé.

Des éléments d'une journée collier de perles
Des éléments d’une journée collier de perles

J’avoue que j’adore me recoucher un peu une fois que mes filles sont parties à l’école, récupérer un peu de sommeil. Mais comme il a fait beau ce matin une belle course à pied s’impose (9,93 km – une belle reprise). Ensuite le défi consiste à se transformer en humaine et faire briller des cheveux sans colorant (ce n’est pas pour moi). Pari tenu avec des rouleaux. Les cernes se font de moins en moins visibles – donc je tente quelques photos « avant-après » maquillage.

Pour le goûter nous nous sommes offert une belle assiette de donuts colorés et une bonne tasse de thé (des chez Dammann Frères). Un peu de lecture et de coloriage pour se détendre (après les taches de mère de famille). J’ai découvert les feutres Letraset dernièrement et j’ai hâte de faire plus de dessins avec. Des couleurs très précises qui s’appliquent facilement car ils sont à base d’alcool (donc il faut savoir que la couleur traverse le papier).

Et j’ai le plaisir de voir que ma fille se fabrique des jolis carnets. Un blog sur du vrai papier, me dit-elle.

En plus j’ai choisi des nouvelles recettes de cuisine, les ingrédients m’attendent au frais et j’espère qu’il va faire beau dimanche, car nous aimerions participer à la rando des 3 châteaux.  

Avant - après le maquillage - faire briller ces cheveux et presque plus de cernes - yes !
Avant – après le maquillage – faire briller ces cheveux et presque plus de cernes – yes !

 

Publié par Laisser un commentaire

Il me faut Gâteau Vendéen

Il me faut un gâteau Vendéen ...
Il me faut un gâteau Vendéen …

Aujourd’hui je vais partager avec vous une recette ultrasimple qui dormait dans mon placard pendant des années sans que j’y prête attention. Et pourquoi ça ? Cette recette est notée sur une page dans le fameux carnet confectionné par ma fille en grande section d’école maternelle et j’avoue que l’image du gâteau n’est pas très belle. (Je préfère le coloriage de ma fille à côté …).

Et pourquoi l’idée m’est venue de suivre cette recette ? Je venais de fabriquer un cheesecake (je vais noter la recette plus tard – promis). Mais le cheesecake ne plaît pas à tout le monde – eh oui, les enfants s’en fichent des tendances quand il s’agit de goûter. Le placard de goûter était vide, le lendemain allait y avoir des mûmes à la maison et je n’avais plus de chocolat à pâtisserie dans mes réserves. Je survole des recettes dans ce carnet et je constate que les ingrédients sont très simples.

125G de beurre fondu

4 cuillérées à soupe de sucre

4 cuillérées à soupe de farine

3 œufs

1 pincée de sel

Ce n’est pas grand-chose. Ensuite il suffit de travailler le beurre et le sucre, ajouter les jaunes puis les blancs montés en neige, puis la farine. Mettre dans un moule beurré et fariné. Cuire au four th5 pendant 20 minutes à peine. Bon, il faut surveiller, moi je l’ai fait cuire 5 minutes de plus longtemps. Je pense que ça dépend du four.

Le résultat : un gâteau très léger et délicieux. Et il ne se mange pas seulement pendant le goûter des enfants, il est parfait pour accompagner un bon thé.

Un gâteau ultraléger et tellement bon
Un gâteau ultraléger et tellement bon
Publié par 7 commentaires

Autour d’une tasse de thé #1

Autour d'une tasse de thé #1
Autour d’une tasse de thé #1

Qui aurait cru que le soleil allait briller aujourd’hui ?! Aller courir dans la matinée quelques kilomètres dans la forêt et de se laisser vivre le reste du dimanche en famille, il n’y avait pas mieux à faire. En plus c’était la journée du marathon à Paris et de la foulée impériale à Fontainebleau. Décidément une belle journée des amoureux de la course à pied et un temps parfait pour reprendre son souffle.

Mais aussi un temps pour se poser et profiter simplement du temps des rayons de soleil. Alors quoi de mieux que d’essayer un nouveau thé. Je pense que j’ai envie de commencer une série de billets sur ce blog consacrée au thé. J’avais envie de gouter à mon nouveau thé de chez Fortnume & Masom Ceylon Orange Pekoe. J’ai toujours été fascinée par le thé, le monde du thé, les endroits d’où les plantes proviennent, la patience des cueilleurs et des personnes qui confectionnent la base de ce breuvage, son histoire et ses vertus. J’ai appris par exemple que ce thé n’est pas parfumé à l’orange mais sa désignation fait référence à la puissante famille Oranje-Nassau régnant au Pays-Bas aux XVIIe siècle (source : maison.com). Les Néerlandais étaient les premiers à importer ces sortes de thés en Europe – passionnant … !

De mon côté j’ai sorti une théière de ma grand-mère et les petites tasses qui vont avec. Je préchauffe la théière avec de l’eau chaude avant de laisser le thé infuser avec l’eau bouillante. Quelle belle couleur dans la tasse une fois le thé servi. Délicieuse à déguster avec un gâteaux léger fait maison. Je tacherai de partager la recette venue de la Vendée, pour l’instant je ne partage que l’idée d’une bonne tasse de thé.

Ceylon Orange Pekkoe de Fortnum & Mason
Ceylon Orange Pekoe de Fortnum & Mason

En tapotant ces lignes je veille sur mes ongles fraichement faites devant un bon film en famille (« Tigre et Dragon » pour être précise – toute la famille est fan …). Eh oui, j’en étais un peu lasse du rouge pimpant de l’hiver passé et j’ai retrouvé un petit flacon de mon dernier séjour à Vienne de la marque Maxfactor – la couleur « Sunny Pink » si douce et brillante est parfait avec mon humeur adouci par le soleil.

Ce soir c'est "Sunny Pink" chez Maxfactor
Ce soir c’est « Sunny Pink » chez Maxfactor

 

 

Publié par 3 commentaires

Balade au Bon Marché !

Balade au Bon Marché Paris Rive Gauche
Balade au Bon Marché Paris Rive Gauche

Une balade au Bon Marché reste toujours un mini-évènement, surtout si on n’a pas tous les jours l’occasion d’y aller. J’ai été hyper contente de pouvoir aller voir l’expo sur Iris Apfel qui va y avoir lieu jusqu’au 16 avril. J’adore cette icône d’un style incroyablement libre et joyeux ! Un vrai exemple à suivre surtout aujourd’hui ! En plus il y a tout une série d’objets dédiés à cette expo – j’ai beaucoup aimé ce gros bracelet noir avec du fil barbelé – le dur dans un écrin drôle et léger – j’adore ! On peut s’assoir un moment et écouter Iris délirer sur ces objets-bijoux et ses vêtements.

Iris Apfel au Bon Marché
Iris Apfel au Bon Marché

Mais il y a toujours tellement de choses à découvrir au Bon Marché, le grand magasin le plus emblématique de Paris. A priori tout l’art du shoping parisien aurait commencé ici.

On découvre toujours des nouveaux trucs des marques les plus sympas. Comme par exemple le sablier chez Diptyque pour parfumer d’une façon élégante l’intérieur de son habitat.

J’ai également adoré voir une sélection des créations de Green Factory, un atelier qui crée des installations végétales. La première fois que j’ai entendue parler de leur travail c’était sur le blog de Deedee. Ou inspecter un petit appareil photo instax chez Fujifilm – un gadget trop mignon pour des images vraiment instantanées.

Finalement je regrette de ne pas de disposer de plus de temps pour me laisser tenter par une manucure au Bar à ongles écologique Kure Bazar – ils ont un choix de couleurs de dingue.

Ou sur le stand de l’édition Assouline voir un bel ouvrage avec des questions Proustiennes et découvrir une bougie d’ambiance avec une fragrance hyper sensuel nommée « Paper » (moi, en tant que dingue de livres je ne peux qu’aimer cette idée). À Côté des innombrables idées de déco la Grande Epicerie reste un lieu incontournable avec ses ateliers et ces recettes. J’ai craqué pour une belle boîte de thé de la maison Fortnum & Mason et une belle boîte de dentelles enrobées de chocolat de Sophie M., ainsi une belle série de formes rigides pour cupcakes trop mignonne chez ScrapCooking ! La balance de précision colorée se trouve encore sur ma wishlist 😉

Sur mon chemin de retour je découvre la boutique fermob au 17 boulevard Raspail. Que des couleurs, une qualité solide et des objets pour vivre dehors et dedans. En ce moment on peut gagner une chaise par tirage au sort en boutique. J’ai adoré des coussins et des assiettes en plastique avec des motifs très amusants. Une belle histoire à suivre … rêver des beaux jours à venir par exemple.

Inspirations et idées du Bon Marché
Inspirations et idées du Bon Marché