Publié le

Détox des réseaux sociaux!

 

crête
Un beau bateau pour décorer une plage sauvage en Crète …

 

Aujourd’hui je vais partager sur mon blog mon expérience de vivre « débranché ». L’impulsion m’était venu grâce à l’expérience pénible avec des grèves nationales du moment. D’autant plus que je travaille dans un univers composé en majorité de Parisiens qui nous regardent avec des grands yeux quand on leur explique qu’on peut vivre non seulement de l’autre côté du périphérique, mais même beaucoup plus loin. C’est vrai, quand on y pense, c’est quand même absurde de vivre à plus 70 km de son lieu de travail, mais la situation le veut ainsi, j’ai mes raisons pour lesquelles j’accepte ces trajets quotidiens, pour l’instant je peux le faire, l’avenir nous dira comment je vais poursuivre mon chemin.

Cela dit ces trajets ne sont pas toujours évidents en temps normaux, d’autant plus qu’il y a de plus en plus des personnes qui choisissent de faire pareil, les trains sont de plus en plus remplis ce qui rend difficile de se trouver un endroit tranquille pour écrire, se concentrer, mais de temps en temps j’y arrive. Avec les jours de grève tout le monde se rend compte de la fragilité de notre système qui fonctionne comme si, comme ça. Moins de trains, ou pas de trains du tout voulait dire beaucoup plus de fatigue, de stress et par conséquent, moins d’énergie et de temps à consacrer à autre chose que des obligations quotidiennes. (On est sur des rotules …)

 

coquelicot
Lumière d’un soir à travers un coquelicot sur mon chemin de retour après le boulot.

 

Suite à cette situation je me suis servi pour une fois d’un réseau social comme tout le monde, je m’explique : j’ai exprimé ce que je ressentais. Dans la vie normale c’est déjà compliqué d’échanger alors à travers des écrans, je ne vous raconte pas. C’est non seulement totalement inutile, mais en plus ça bouffe mon temps et mon énergie déjà bien rare. Ce constat m’a donné l’envie de vivre un peu comme avant – SANS réseaux sociaux, j’ai fait grève de tout ça et il s’avère que c’est une véritable cure de détoxication. J’ai débranché mon Instagram et mon Facebook sur mon téléphone et avec mon ordi j’allume le Wi-fi uniquement quand je veux faire quelque chose en particulier.

Premier fait après le premier jour – mes yeux sont moins fatigués. Je ne me suis pas rendu compte, mais je remarque une nette amélioration de ma vue et de ma perception des choses. Au bout d’une journée, c’est puissant comme constat.

Ensuite je parviens à me concentrer mieux sur tout ce que je fais et ça c’est vraiment important. Surtout quand on poursuit un projet de longue durée comme écrire un livre par exemple. Comment ça se passe en temps normal avec mes fichus réseaux tellement importants de nos jours pour se faire connaître, se faire un nom etc. ? Le peu de temps disponible pour travailler sur un projet créatif nous oblige à nous concentrer, nous plonger dedans et prendre des distances avec le quotidien. On n’y parvient pas toujours le premier coup alors on est tenté de jeter un coup d’œil sur son fil d’actualité dans l’espoir de trouver l’inspiration. Car on peut alimenter son réseau avec des comptes vraiment intéressants, mais le piège est là. Si on souhaite travailler sa créativité il faut se faire confiance et écouter se qui est en nous. C’est bien de s’intéresser à ce que font d’autres, mais il faut beaucoup de temps pour nous pour pouvoir créer et progresser. Il faut se faire confiance pour poursuivre son propre chemin. Et ça marche mieux en étant bien déconnecté de nos chers réseaux de blablabla inutile, sans parler des publicités et publications sponsorisées qui nous polluent l’esprit et nous fatiguent tout simplement. Ou pire, elles sont tellement pros et puissants qu’on se dit qu’on y arriverait jamais à un résultat concret.

 

monstre à la plage
Un monstre imaginaire trouvé à la plage en Crète.

 

En plus ce quoi cette idée d’aujourd’hui de devoir se vendre tout le temps, se mettre en scène et montrer ce qu’on ne fait pas vraiment? Parce que poster des images prend du temps, pendant ce temps on ne fait pas vraiment ce qu’on veut faire croire ce qu’on est en train de faire – dommage.
Et qui a vraiment envie d’être juste une marchandise ? Personne ! Tout le monde souhaite être aimé et apprécié pour ce qu’il est vraiment. Si on passe son temps à se vendre je ne pense pas que c’est la meilleure des solutions pour se connaître soi-même et rencontrer des personnes qui nous aiment telle que nous sommes en fait. Je dis ça comme ça, et je ne suis pas la seule à le dire.

Il y avait un autre point qui m’a en fait dérangé avec mes réseaux sociaux – j’étais trop au courant de ce que font mes amis et connaissance. C’est pénible en fait ! Je préfère qu’on me raconte ce qui est vraiment important pendant notre prochain café ensemble par exemple. En plus combien de fois on trouve telle ou telle expression, avis, affirmation juste ridicule et insensé ? Il ne vaut mieux pas tout savoir sur tout le monde en fait. C’est plus agréable pour tout le monde et c’est plus facile pour chacun de se valoriser juste comme il faut au moment d’une vraie rencontre dans la vraie vie.

Par moments je me sens un peu toute seule quand je vois tous les autres les yeux rivés sur leur téléphone en train de poster ce qu’ils sont en train de pas vraiment faire. (Eh bien oui, vous n’êtes pas en train de boire un super cocktail dans un bar incroyable avec une ambiance de dingue, vous êtes comme des petits soldats en train d’alimenter un fil d’actualité, comme si quelqu’un vous payait pour ça, comme si vous étiez des attachés de presse, des pros de la com – dommage en fait, car vous ne l’êtes pas et le temps passe.)

 

oeuf d oie
Un ami nous a donné des œufs d’oie …

 

Véridique, c’est top d’avoir ces deux mains libres dans une soirée, dans la cuisine, dans un bar, pendant une balade. Pas besoin de soucier de la sécurité d’un appareil qui coute quand même un certain prix, car il est simplement bien rangé dans mon sac, à l’abri des regards, de l’humidité et sans risque de tomber. En plus la batterie dure tellement plus longtemps, plus besoin de chercher comme une dingue une prise pour le recharger quand j’ai besoin de passer un coup de fil ou envie de faire une photo – juste pour moi.

Mes souvenirs justement – pas partagés. Je refais des photos sans me demander si elles vont bien dans l’esprit de mon fil d’actu. C’est un luxe incroyable !
On peut très bien vivre sans réseaux sociaux et ça il faut absolument réapprendre. Je vais poster des choses avec plaisir à nouveau, mais me déconnecter le plus souvent que possible. J’ai besoin de ce temps. S’il y une urgence je suis joignable par téléphone ou mail. Ça suffit largement.

 

Fleurs à planter
Kiff du printemps – planter des choses …

 

Vivre un peu comme avant, écrire, lire, peindre, réfléchir, rêver, être tout simplement, et ne pas se vendre. C’est dommage de se résumer à une marchandise, un consommateur de publicité, un numéro de carte bleue. Prenons ce qui est de mieux du progrès, mais trouvons-nous nous-même. C’est tellement sympa de voir le monde en vrai et pas à travers un petit écran. Nos yeux ont besoin d’apprendre à voir et nous de réfléchir tranquillement à des choses qui sont importants pour nous.

Publié le

« La Magie du Rangement » – mon 1er chapitre perso:

Il est temps d'apprendre la Magie du rangement

Bonjour tout le monde !

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la magie du rangement. Il existe bien entendu le hashtag #lamagiedurangement lequel se trouve forcement liée à une jeune femme japonaise nommé Marie Kondo. Personnellement j’ai entendu parler de son livre et de sa méthode il y a déjà plus de trois ans. Une amie de l’époque m’en parlait avec un enthousiasme un peu trop insistant à mon gout (pour ne pas dire que j’ai trouvé cette conversation engagée de sa part chiante et pénible à écouter). Mais pour qui elle se prenait ma copine de ce moment qui a fini par devenir une vague connaissance (pour d’autres raisons bien entendu) ?
Sa maison était perpétuellement en bazar, un désordre partout, elle criait constamment après son fils et donnait des ordres incessants à son époux. Ses repas n’étaient ni très bons, toujours servi après une attente incroyable, on crevait de faim après une journée de boulot autour d’un apéro, une gentille catastrophe en fait. Nous avons passé du temps ensemble parce que nos maris respectifs s’entendaient bien et avaient des intérêts en communs. La vie a fait que nous nous voyons plus et c’est très bien comme ça.

Je vous parle de cette situation du passé pour illustrer comment on peut avoir une impression erronée sur un sujet à cause du simple fait que nous avons pris connaissance de quelque chose dans un contexte pas très positif.
Ma maison est plutôt bien rangée, du moins l’ordre est important pour moi et je n’aime pas le bazar qui traine dans notre espace de vie. Il est important pour moi que chaque lieu de la maison soit utilisable pour ce qu’il doit nous apporter à chaque moment de la journée. Les lits sont faits et propres, la cuisine rangée et nettoyée pour préparer les repas, le coin canapé disponible pour accueillir tout le monde pour se reposer, etc etc.

Donc avec mon esprit critique et sceptique je ne comprenais absolument pas pourquoi on devait appliquer une méthode de rangement pout tenir sa maison ?

Je me disais que pour des personnes désordonnées avec un train de vie chaotique c’est peut-être important de se donner de temps en temps l’impression de faire un pas vers un habitat plus ordonné, mais je n’y croyais absolument pas. Quand j’entendais une connaissance parler d’une méthode de rangement ou mieux, d’un bouquin sur le développement personnel je n’accordais aucun crédit. Une lubie qui allait leur passer très bientôt, je me disais simplement. Pour moi part je n’aime pas parler de ce que je veux faire avant de le commencer. Je préfère faire mes recherches et études avant toute seule et de me lancer petit à petit. Réaliser des choses est très important pour moi, en parler vient plus tard, pour partager les expériences et continuer à apprendre et à développer.

Maintenant je tiens mon blog depuis un certain temps et le considère comme un compagnon de mon développement. Je me laisse guider par mes intuitions et je suis heureuse de voir que j’ai pu reprendre d’autres projets en parallèle et atteindre certains objectifs. Mais j’ai souvent l’impression de manquer du temps, d’être submergé par des évènements et des tâches à accomplir. Pourtant je sais très bien que je parviens à utiliser mon temps pas trop mal et que les choses avances.

Magie du rangement 1er chapitre 3

Un heureux hasard a fait que je suis tombée sur le manga qui parle de la méthode de la magie du rangement de Marie Kondo. J’aime beaucoup flâner dans des rayons des livres ésotériques, éventuellement choisir des cônes d’encens pour la maison, regarder des beaux ouvrages. Et justement le rayon des livres de développement personnel n’est jamais très loin et je découvre ce manga. Mes filles adorent lire des mangas et je rêve que leur chambre soit bien rangée, mais je ne sais pas comment y parvenir. Je n’aime pas l’idée de crier sur elle, donner des ordres et de faire ça dans un état désagréable et épuisant.
C’est pénible et fatiguant ce rôle de mère, je ne le ferais pas, je n’y vois pas l’intérêt et je me dis qu’un rangement doit venir de la personne qui habite ce lieu. En fait j’espère de déclencher quelque chose dans la tête de mes filles en laissant trainer ce manga qui raconte la méthode de Marie Kondo dans les toilettes. Mais je sais déjà que je vais le lire moi-même. Un manga se lit facilement et je n’ai pas envie d’accorder du temps à son livre et je vais vous dire pourquoi. Non seulement à cause de la mauvaise première impression donné de ma copine de l’époque. Aussi parce que j’ai déjà vu des bloggeuses et instagrameuses prôner les bénéfices de cette méthode avec des photos d’une déco incroyablement girly, épuré, dans des tons pastel. Des intérieurs sortis d’un magazine de déco, parfaitement accordé aux tendances actuelles, et vide et impersonnel à mon gout. Je ne voyais pas l’intérêt de copier ce genre d’idéal pour moi non seulement inatteignable et surtout à des achats que je n’ai pas envie de faire.

Jeudi dernier je me trouve bloqué chez moi à cause d’une grève générale des transports et je suis énervée. Il n’y avait pas question un jour d’une sorte de service minimum ? Il se trouve que j’ai des heures supplémentaires à ne plus savoir qu’en faire et je m’arrange avec mon boulot. De retour chez moi je me fais un café et je me pose avec ce nouveau manga et commence à le lire.
L’exemple donné est très parlant. Une belle petite histoire d’une jeune femme dans la vie d’aujourd’hui. Elle se trouve submergée par un bazar sans nom dans son petit appartement et ne sait absolument pas par où commencer. Alors elle fait appel à une pro – la fameuse Marie Kondo entre en scène. Tout d’abord pour commencer pas besoin d’acheter quoi que ce soit. Il suffit de faire le tri. Mais on procède par objet et non pas par endroit. Et cette idée me plaît ! Je considère ma maison comme rangée, mais j’ai le sentiment que quelque chose ne va pas. Je sais en tous les cas que je perds beaucoup de temps à nettoyer et à ranger justement. Faire le tri, je sais faire, mais ce n’est pas très agréable comme activité et je me sens fatigués après.

Magie du rangement 1er chapitre 4

Alors Marie Kondo nous suggère de choisir un thème d’objets par lequel commencer. Moi, je choisis les livres. J’aime les livres ! Ils sont importants pour moi. J’ai énormément de livre chez moi. Et je commence à comprendre qu’ils ne sont pas tous important, juste un certain nombre d’entre eux. J’avais commencé à faire le tri pour en vendre au prochain vide grenier, mais ce petit tas me prends de la place aussi dans la maison. Donc je décide de suivre le conseil de Marie Kondo : apporter TOUS les livres de ma maison au milieu du salon et de les regarder. Si leur couverture ne parle pas, ne me fait pas vibrer, je sais que ne vais pas relire ce livre, eh bien je peux le remercier pour ce qu’il m’a apporté et le laisser partir. Tous les livres donnés par des personnes, je ne suis pas obligée de les garder comme une décharge.

Magie du rangement 1er chapitre 2

Je me pose la question pourquoi j’ai gardé tous ces livres ? Et il me revient un souvenir quand j’avais 12 ans. J’adorais aller à la bibliothèque et j’avais sympathisé avec un des employés. Un jour il m’avait invité moi et mes parents à sa fête du printemps dans sa maison. Nous sommes allées et j’étais impressionné. Sa maison était magnifique à mes yeux. Cet homme vivait seul, toutes les chambres de son habitat étaient décorées avec soin et excentricité. Des mises en scène des objets, des peintures, des installations, des collections des vinyles, des cartes postales et un nombre de livres incroyable.
Chez lui on écoutait de la musique, on partageait des plats exotiques, tous ses amis semblaient intéressants et se donnaient en spectacle. Dans ma tête j’avais gardé l’objectif de me constituer aussi une collection des livres pour impressionner tout le monde, être quelqu’un … vous voyez où je veux en venir. Cette idée date il y a 30 !!!! Ma vie n’est pas du tout semblable à la vie de mon pote à l’époque. En fait je l’ai perdu totalement de vu et en plus j’ai appris plus tard qu’il a sombré dans la dépression … Il vivait seul, moi je vis dans une famille. Les gens qui viennent chez nous n’ont absolument pas besoin d’être impressionnés par mes livres ! Personne à part moi ne les regarde en fait.

Magie du rangement 1er chapitre 1

Je peux les laisser partir avec joie ! J’ai fini par faire mon tri assez rapidement et remplir ma voiture avec pour les déposer chez Boulinier. Pour moi un excellent choix, je gagne un peu d’argent comme récompense pour mon effort et tous mes trésors lâchés peuvent être trouvés à moindre cout par d’autres personnes. Quand je reviens à la maison je peux ranger mes livres bien-aimés dans une bibliothèque nettoyée. C’est beau, c’est reposant. Il y a de la place, je retrouve des livres que j’adore vraiment bien mis en valeur et facilement d’accès si j’ai envie de les utiliser. C’est top !

En plus tous les livres sont concentrés à des endroits stratégiques – là où je travaille. Plus de livres dans notre chambre ! Quand je me lève plus le petit stress au réveil à la vue de tous ces bouquins qui attendent d’être lu et sur lesquels s’accumule la poussière ! Je sens que je vais parvenir à me concentrer plus et gagner du temps au nettoyage par exemple.

Vous voyez comment peut fonctionner la magie du rangement ? C’est un acte vraiment très personnel et c’est pour cette raison que j’ai pris du temps pour raconter mon histoire un peu plus dans le détail. Vous ne laissez pas influencer par des raisons erronées. Faites-le pour vous et pour retrouver votre véritable VOUS ! Il ne s’agit pas de jeter, il s’agit de trouver ce qu’on aime et de laisser partir le reste.

Je me suis fait une petite liste avec des prochaines objets et j’ai hâte de recommencer pour continuer à laisser la joie respirer dans notre maison.

Vous avez déjà fait vos expériences avec la magie du rangement?

N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

 

Publié le

Objectif Zéro Déchets

Obectif Zéro Déchets

Sur beaucoup de blogs on en parle : l’objectif Zéro Déchets ! Et je suis impressionnée comment certains y parviennent vraiment bien. De mon côté les choses avancent plutôt doucement, je dois l’avouer. Les habitudes, l’emploie du temps, les envies des uns et des autres dans la famille. Quand on travaille à plein temps ce n’est pas vraiment évident de fabriquer tous les jours les cookies nécessaires pour le goûter des enfants. Mon magasin vraiment écologique n’est pas facile d’accès pour moi, dont je me retrouve régulièrement avec des gâteaux achetés en grande distribution avec les emballages qui vont avec. Sans culpabiliser bêtement il suffit de garder en tête que les emballages ne sont pas gratuits. On les paie, tout comme le marketing qui va avec. Donc ce n’est pas un effet de mode de réfléchir au zéro déchet dans un ménage. On le fait pour la planète et en fait aussi pour son portefeuille.

bougie-zc3a9ro-dc3a9chet-3_hd.original-1

Alors encore une fois je me focalise sur ce qui va bien (méthode « Happy Millefeuille » oblige !), et je regarde ce qu’on peut faire. Comme par exemple garder les emballages de ses œufs pour les utiliser pour faire pousser ses semis. Ça tombe bien, la saison commence tout doucement. C’est le moment de mettre en terre certaines graines si on veut faire pousser ses légumes. Bien entendu ce n’est pas évident de faire pousser la quantité nécessaire pour toute une famille dans un petit espace, mais je pense que l’expérience et l’apprentissage de faire pousser des choses qu’on aime manger ne peuvent être que bénéfique. Il est important de réapprendre à savoir faire des choses soi-même.

Ensuite – j’aime beaucoup des bougies et je ne jette plus les restes. Quand j’ai suffisamment de cire il suffit de la faire fondre dans un bain de marie, ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles et réutiliser les verres par exemple qui ont servi à contenir des confitures. Il suffit de se procurer un rouleau de mèche pour bougie et les petits médaillons pour faire tenir la mèche droite dans la cire chaude. Ces éléments sont faciles à trouver dans des rayons de bricolage ou sur internet. En plus c’est une belle expérience que j’ai envie de tenter à nouveau avec d’autres combustibles pour bougies. Une histoire à suivre.

Pendant que j’étais occupé avec ma cire et mes mèches j’ai demandé à mes filles ados de faire une tarte aux pommes, car dans notre panier à fruits un certain nombre de pommes n’avaient plus l’air très appétissants. Bien entendu on ne les jette pas, ils sont parfaits pour une tarte.

Vous voyez, il est important de garder certaines idées en tête, même ou surtout si on ne parvient pas à les réaliser dans leur totalité toute de suite. Chaque petit pas est un avancement et le tout est plutôt satisfaisant à réaliser.

Vous avez aussi vos expériences avec l’objectif « Zéro déchets » ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

Publié le

Mes bonnes résolutions pour la rentrée !

Mes 7 resolutions pour la rentree

Ah, qui ne connaît pas des bonnes résolutions pour la rentrée ? C’est quand même terrible, on se fait ses petites listes au début d’une nouvelle année ou bien à la rentrée.

Mais bon, avouez – c’est amusant. J’ai commencé à m’organiser pour la rentrée et l’idée d’écrire sur mes résolutions m’est venue car je trouve que c’est vraiment une bonne chose de se poser et d’écrire quelques lignes sur ce sujet. C’est d’autant plus facile pour les relire plus tard.

Première résolution : je m’organise avec un BuJo ! Depuis le temps toutes les bloggeuses en parlent et montrent leur Journal de Bord magnifiquement illustré – c’est tellement bien fait que j’avais peur de commencer le mien. Mais j’ai trouvé un BuJo (Bullet Journal) chez « Hugo et Cie éditions ». (Ils proposent d’ailleurs un concours pour des plus belles illustrations soit-dit en passant.) Une excellente idée et une bonne alternative pour un nouvel agenda. Dans celui-là les pages sont déjà pré organisées, il suffit de remplir des semaines avec des dates qui vont bien, je marque au fur et à mesure sur quel sujet je souhaite me concentrer tel jour et j’avoue que ça m’aide beaucoup. Les temps libres sont toujours comptés donc il faut être efficace pour ne pas se disperser. J’ai déjà fonctionné une semaine de cette façon et j’aime beaucoup l’idée. J’aime switcher d’un projet à l’autre chaque jour – je trouve ça plus enrichissant.

Deuxième résolution : je commence un carnet dans lequel je vais noter toutes mes idées pour mon projet perso. J’avoue que c’est carrément vague comme projet mais c’est précisément pour cette raison que j’ai envie d’approfondir. Le rêve secret d’une maison d’hôte, d’une boutique à moi, un lieu de rencontre, d’échange, de créativité … bref, je n’en sais trop rien et je n’ai aucune envie de me lancer dans n’importe quoi. Alors je m’arme de patience mais j’ai envie de noter mes idées dans un carnet destiné à cet effet. J’adore les carnets, donc un de plus. J’ai craqué pour cette illustration de Corinne Demuynck.

nouveau carnet

Troisième résolution : ne plus acheter des livres !!! Du moins pour un bon moment – ce n’est pas sûr du tout que je vais parvenir à tenir cette résolution ! Peut-être le fait de le noter va m’aider. J’ai une pile à lire tellement énorme de livre que j’aime déjà. Des trésors en quelque sorte ! Sur la photo vous ne voyez qu’une partie. Je suis un vrai fan des livres et ça ne s’arrange pas avec le temps qu’il passe. Je devrais aussi apprendre à mieux présenter les livres que j’ai lus …

pile à lire

Quatrième résolution : réaliser plus ma créativité ! Mais d’une façon détendu et ludique ! C’est pour cette raison je me suis procuré une boîte à crayons de couleur rien qu’à moi. Habituellement mes crayons et feutres finissent toujours dans la chambre de mes filles – elles adorent dessiner avec. Je me suis même trouver un nouveau bouquin pour colorier … mais j’ai envie de dessiner librement aussi. J’ai eu de la chance à récupérer la vieille machine à écrire de ma maman et elle fonctionne toujours. J’aime cette typo sur du beau papier. J’ai envie d’écrire des belles phrases, des citations, des idées …

Cinquième résolution : continuer à jardiner, m’occuper des plantes, apprendre sur des plantes … depuis mon voyage en Grèce me suis lancé et j’aime savourer des moments avec les plantes, des fleurs …

Sixième résolution : m’intéresser plus à l’objectif « zéro déchet ». À commencer avec une bonne vielle gourde pour boire de l’eau au travail, et un mug pour mes pauses-café et de thé. Je sais, ce n’est qu’un tout petit début, mais bon, il en reste beaucoup à faire. En ce qui concerne l’histoire menstruelle des filles, le passage à la cup c’est fait. Mes filles en occurrence se sont bien accoutumées aux serviettes lavables. Honnêtement le changement s’est fait bien en douceur car le résultat est tout simplement tellement plus agréable pour nos corps.

L’année dernière déjà j’avais décidé de remplacer mes produits du quotidien par des produits bio. J’avoue que j’ai fait des progrès depuis.

Septième résolution : apprendre des pierres … la litho-thérapie en fait. J’ai toujours été attiré par la beauté et la simplicité des pierres. Maintenant il est temps de donner un nom à tout ça pour mieux comprendre. J’en suis encore tout au début mais j’adore apprendre.

Vous voyez – j’ai un sacré petit programme et j’ai hâte de savoir ce que je vais pouvoir en faire. De votre côté la rentrée représente quoi pour vous ? Vous faites aussi des listes avec des résolutions, des choses à faire, à s’organiser ?

 

Publié le

Cosplayers sur la Japan Expo 2017

Cosplayers

Avant que ce mois de juillet se termine j’ai envie de partager avec vous quelques images et impressions attrapées pendant ma visite de la Japan Expo cette année. Depuis quelques années je suis fascinée par des Cosplayers. J’ai rencontré ce phénomène en live pendant mon séjour à Leipzig au salon du livre il y a quelques années. La Manga convention s’y tenait juste à côté et j’ai été impressionnée par le soin que certains apportent à leurs costumes. (Je l’avais déjà mentionné l’année dernier !) Rien n’est laissé au hasard, le moindre de détail est soigné. L’idée de se déguiser comme un personnage d’un film a commencé avec la sortie de la saga « Star Wars ». Le cosplay est donc bien plus qu’un simple déguisement. On joue véritablement le rôle du personnage d’un film, d’un jeu vidéo, d’un manga ou d’une série. Chaque costume gagne en authenticité quand il est fabriqué par la personne qui le porte. Si on veut apprendre d’avantage je pense que c’est une bonne idée de rendre une petite visite au café Kame’n Créa à Paris par exemple. Ou on se rend sur le site CosplayNews .

J’ai toujours aimé me déguiser et je trouve ça dommage qu’il n’y a pas plus d’occasion pour le faire. En Allemagne dans certaines régions on fête le carnaval et se déguiser est plutôt bien accepté, aussi par des adultes.

Cette année je me suis pris par la main et j’ai noté des pseudos des cosplayers que j’ai pris en photo. J’espère que je vais bien m’en souvenir qui est qui. En tous les cas un grand Merci à vous d’avoir posé pour ma caméra ! Ne lâchez rien et continuez comme ça ! Une passion ça se vit et se développe. Le fait de se glisser dans un rôle est selon moi vraiment bénéfique, ne se risque pour prendre un peu de distance envers soi-même et vivre le plaisir d’être avec le plus grand sérieux

Bon, assez de philosophie et en avant quelques images ! J’ai capturé leur pose sur le vif directement à côté la Japan Expo.

cosplay 1
@siwencosplay avec une amie !
cosplay 2
@siwencosplay en Ryuko

Sur sa chaine YouTube elle nous partage son expérience :

cosplay 3
Je vous présente @Yuki DOLL !

Elle nous partage son dernier shooting sur sa chaine YouTube :

cosplay 7
Je vous présente @Zalaziel Cosplay !
cosplay 6
@VICE Cosplay pose !

Pour vous faire une idée du sérieux des l’engagement d’un cosplayer il existe des agences – par exemple vous trouvez le profil de Vice sur Cospro !

cosplay 9
@Kleio Nox alias Tishi !
cosplay 10
Et voici @Amazonian Cosplay !

Pour le vrai fan des personnage un travail de retouche de photo est souvent de mise pour reconstruire une mise en scène comme dans le jeu ou l’histoire.

Dans l’ensemble j’ai progressé, comparé à il y a deux ans sur la Manga convention à Leipzig. Mais maintenant je me dis qu’à la prochaine occasion je devrais consacrer plus de temps encore pour faire des meilleurs clichés.

En tous les cas en voyant tous ces beaux déguisements j’aime me poser la question : quel rôle jouons-nous dans notre vie quotidienne ? Je veux dire que les moments où nous pouvons réellement être nous-même sont si rare, il n’est pas si surprenant de vouloir se glisser dans le rôle d’un personnage fictif, le monde réel des adultes est peuple de rôles hélas bien défini.

Pour en savoir plus vous pouvez regarder une vidéo sur Arte TV concernant l’univers des Cosplayers !

@League Of Replica propose un travail bluffant dans la réalisation de costumes …

 

costumes 3
Pour des armes on peux s’adresser à @Atelier de la Forgeciel !

Pour continuer à rêver et s’inspirer je me note déjà dans mon agenda les dates pour la 6e édition du Salon Fantastique à Paris en Novembre. Si ça vous tente rendez-vous sur le site pour voir s’il reste des entrées gratuites !

 

arbre à voeux
@unknownproject

Pour faire un vœux rien de mieux qu’un arbre à vœux ! On peut carrément louer cette installation moderne et poétique pour un évènement – j’adore l’idée !

 

 

Publié le

Sethopia sur la Japan Expo Paris 2017 !

Japan Expo 2017 Sethopia

Ma première semaine de vacances cette année je l’ai clairement adapté aux dates de la Japan Expo. L’année dernière j’avais tenu ma promesse envers mes filles et je les ai accompagnés à ce festival gigantesque. Tous les trois on a été conquis et j’avais consacré sur ce blog quatre (!) articles à cet évènement. Donc un an déjà et mes lecteurs ont dû s’habituer à mes drôles de choix de sujets – mais vous commencez peut-être à comprendre : le but de cet exercice consiste à se focaliser sur des choses joyeuses dans la vie (ma méthode « Happy Millefeuille »). Car le tout me permet de bien continuer et de développer mes projets perso – même et surtout si ça prend du temps.

Mes filles et moi, nous sommes impressionnées par des Cosplayeurs, à un tel point qu’on avait comme projet de nous déguiser nous-même cette année. Mais comme nous aimons des choses bien faits et avons tous les trois un côté perfectionniste nous avons remis ce projet un peu de côté. Car pour mes filles la priorité cette année était de passer le brevet. Et en plus on se heurter simplement aux choix du personnage. Quel personnage incarner ? Quel costume choisir qui ne fait pas trop « plastique » ? Pour ma part je me posais la question si j’ai envie de me déguiser dans un personnage d’un film, une série ou d’un jeu ? Ou préférais-je pas plutôt de développer mon propre style qui a un lien vers mon projet en cour d’un livre dans le genre de la High Fantasy ? Eh bien là, tout se complique car il faut vraiment développer dans le détail tout – des habilles aux armes. Donc pour l’instant nous ne sommes pas en mesure de nous déguiser, ni mes filles, et encore moins moi-même. En plus il fait tellement chaud en juillet donc en fin de compte j’étais bien contente de me balader en jeans-baskets-débardeur.

L’année dernier déjà j’avais remarqué le stand de « Sethopia », une jeune créatrice de Toulouse avec tout une gamme de bijoux dans l’esprit « Memento Mori ». Croquer la vie en pleines dents car il ne faut pas oublier que nous allons mourir – c’est juste.

(Pour les curieux suivez ce lien pour retrouver mon premier article à ce sujet !)

Pendant que j’ai fait mes recherches pour mon éventuel futur costume j’ai retenu l’idée de jolies cornes de bélier (une de mes héroïnes dans mon livre en porte un casque garni avec). Mais ce n’est pas évident du tout de trouver des belles cornes ! Et comme j’avais un peu mis de côté ce projet, car on ne peut pas être partout, je me suis simplement contentée de rêver et collectionner des images inspirantes sur Pinterest.

Par contre j’étais hyper heureuse de retrouver aussi cette année le stand de « Sethopia » ! Elle propose aussi des cornes seules mais j’ai littéralement craqué pour un serre-tête garni de cornes, de feuilles, de fleurs, un petit crane et des petites pommes de pins. Très « esprit de la forêt » ! Mes filles ont approuvé (j’allais pas les mettre mal à l’aise quand même!) et j’ai osé de me balader avec mon nouvel accessoire le reste de la journée au festival. C’est en fait très naturel de se balader ainsi, on se tiens même un peu plus droit !

Et moi, qui a une sainte horreur des selfies, j’ai tenté la petite pose souvenir pour mémoriser ce moment. Encore un grand Merci !

Sethopia 7 1

J’ai adoré aussi une petite bague en forme de fleur dans des tons d’automne. D’ailleurs vous pouvez trouver ces bagues, colliers, broches et bracelets sur son magasin en ligne sur etsy.  

Sethopia 6

Je suis fan et j’ai hâte de continuer mes recherches et ma collection dans ce sens. Le moment venu je vais faire quelques photos dans la forêt avec ce nouvel élément pour illustrer mon histoire personnelle qui accompagne l’écriture de mon projet de livre (pour l’instant je l’écris en allemand, ma langue maternelle – tout simplement).

 

Publié le

Joyeux retour sur mon Blog !

Joyeux retour sur mon Blog !

Salut les amis ! J’espère que je n’ai pas été absente trop longtemps ! Ceux et celles qui me suivent sur Instagram savent qu’en réalité je ne suis jamais très loin, plutôt fidèle et que je poursuis ma route de recherche et de trouvailles de petits bonheurs du quotidien.

J’avais commencé à écrire ce blog pour prendre des distances avec certains évènements de ma vie privée et aussi de nos vies à nous tous. Les soucis liés à des attentats, des guerres, la conjoncture, l’environnement et j’en passe, nous touchent tous, alors il faut faire face d’une façon ou d’une autre et surtout développer des stratégies personnelles pour se préserver, renforcer et persévère.

Après quelques mois avoir commencé d’écrire « Happy Millefeuille » j’avais constaté un changement positif dans ma façon de voir des choses et d’appréhender la vie. Du coup j’ai commencé à résumer petit à petit dans une méthode ce que je fais, pourquoi je le fais et qu’est-ce que ça m’apporte. Je me suis dit que d’autres personnes pouvaient s’en inspirer.

Je vous invite à jeter un coup d’œil sur ma « Méthode Happy Millefeuille » rassurez-vous, elle n’est pas encore terminée et j’y travaille. Mais l’idée est bien là.

On positive thought

Maintenant j’ai retrouvé un certain rythme de travail si on peut dire, car j’ai pu avancer à nouveau sur un projet d’un roman qui me tient particulièrement à cœur depuis de nombreuses années. Le fait que j’écris en Allemand, ma langue maternelle, ne facilite pas vraiment la chose pour vous, mes chers lecteurs de ce blog. N’empêche que c’est très agréable de voir comment un projet prend forme petit à petit, pas à pas. Les curieux peuvent toujours jeter un coup d’œil sur ce qui est visible de mes « Ravanchroniken » (les Chroniques de Ravan) – une sorte de fresque d’histoires humaines dans le genre de la High Fantasy.

Un univers aussi un peu sombre qui me demande beaucoup d’énergie. Raison de plus de travailler sur des méthodes de garder la pêche et des idées bien organisées. J’essaie en tous les cas.

Ravanchronik

Pour ce qui est la reprise sur mon blog vous allez avoir une sélection de recettes de cuisine que j’ai essayé ces derniers temps, quelques articles sur ma passion pour le thé, des trouvailles dans le domaine du cosmétique bio, des lectures et pourquoi pas aussi quelques trucs sur mes plantations dans mon mini-jardin.

Minijardin

Je reconnais que j’ai un peu laissé tomber de courir les vernissages, pour le simple fait qu’on ne peut pas être partout à la fois. Mais je garde toujours un très bon souvenir de mes balades d’avant.

En tous les cas j’adore me balader quasiment quotidiennement sur mon fils d’actualité de mes abonnements sur Instagram et suivre mes blogs préférés. C’est inspirant, enrichissant et joyeux.

Je vous dis donc à très bientôt et voici une petite sélection de mes blogs et comptes Instagram favoris :

Mama Deko

Emmaüs France

Stefanos K (spécial évasion)

Pretty Books

Of Earth ans Spirit

et mes copines :

Mowgouaille Clabaut

Cynthia Frv

Karlistips LIFE &STYLE

Publié le

#lazyday

mon-hashtag-favorite

Aujourd’hui j’avais envie de vous présenter mon hashtag favorite #lazyday ! Quand je poste quelque chose sur mon Instagram j’adore glisser ce mot qui désigne une journée de paresse juste pour me rappeler que tout va bien en fait. Le proverbe « le mieux est l’ennemi du bien » veut tout dire pour moi. C’est vrai ! On nous demande tout le temps plus et à quelle fin, je vous voudrais bien savoir? Toujours faire mieux, tenir sa maison, progresser au travail, éduquer ses enfants, se rendre disponible pour sa famille et ses amis, sans oublier son développement personnel bien entendu. Oh là, du calme ! Je dis STOP ! ça va bien un moment mais j’ai envie de vivre aussi de temps en temps – qu’est-ce que vous en dites?

Alors qu’est-ce que veut dire un #lazyday pour moi concrètement ?

lazyday1

À commencer par un réveil tardif un jour de congé par exemple. Naturellement comme toute nana et maman j’ai une tonne de trucs à faire pendant mon jour de congé et je devrais me lever tôt, faire du yoga et de la méditation et préparer un petit déjeuner équilibré et bio et vegan et détox pour toute la famille. Et bien non, je dors ! Car le repos et le sommeil restent la meilleure médecine pour réparer des nerfs et guérir des crèves d’hiver qu’on attrape tout le temps. Donc je me lève tard et je suis tout sourire. Un bon café et c’est parti ! C’est top ! La journée vient à peine de commencer alors je suis large pour faire ce que j’ai à faire. En plus mon chat pose bien dans la lumière du matin, ça fait une belle photo. Les animaux ont leurs moments tout comme nous, il faut savoir saisir l’instant.

lazyday2

Je ne tente pas de nouvelle recette pour faire mon intéressante, je me contente d’un bon moelleux au chocolat, pas photogénique du tout, classique, ennuyeux, mais tellement bon, où une simple tarte aux pommes, car il m’en reste en tas de pommes devenues tout molles que plus personne ne mange – j’adore ! J’ai l’habitude de certaines recettes, donc ils se font un peu tout seul et surtout très vite, ce qui me laisse du temps pour lire ou écrire.

lazyday3

Je lis lentement ! Tant pis si je ne participe pas à des challenges de lecture et dans ma PAL se trouvent quasiment jamais les livres du moment – mais j’adore lire à mon rythme et quand le moment est venu.

lazyday4

Il faut que je vous explique que je travaille sur un projet d’un livre en allemand dans le genre de l’héroïque-fantastique. Un univers un peu sombre qui n’a rien à voir avec mon blog par exemple et qui m’épuise par moments. C’est vrai, le boulot d’un écrivain est ingrat, on travaille seul pendant des mois, voire des années sans certitude d’être lu mais on le fait quand même, en s’applique et on peaufine. Mon blog « Happy Millefeuille » est une bonne échappatoire pour papoter des choses simples et légères. C’est une bonne excuse de prendre en photo des petits détails et de broder autour. Et de laisser l’ouvrage du gros bouquin de côté et de savourer la légèreté d’être.

lazyday5

Bon, d’accord, je tiens mon blog et je m’applique. J’ai même commencé à écrire une méthode pour partager avec mes lecteurs les bienfaits que j’ai constatés sur ma façon de vivre. Mais j’avoue que je m’en moque des fameux 1000 followers attrapés dans le premier mois. Les choses se font dans leur rythme et tout va bien! Je pose ce qui me plaît sur mon Instagram et mon blog et petit à petit le projet fait son chemin. Quand j’ai le temps j’adore me balader sur d’autres blogs mais j’aime surtout la liberté de chacun.

lazyday6

J’aime dessiner et c’est comme tout, on ne peut pas faire tout en même temps. Donc on y va doucement ! En fait j’ai une multitude de choses que je peux faire ou ne pas faire tout en profitant du moment présent. En fait c’est ça pour moi la gentille paresse – de faire à ma façon. Je disais ça comme ça car on peut s’en inspirer. Au lieu de tout le temps regarder ce qu’on n’a pas fait, se concentrer sur ce qu’on est en train de faire et de le savourer. C’est amusant – vous verrez !

Publié le

Coloriages pour adultes

coloriages-pour-adultes

Bonjour tout le monde ! Je trouve ça très amusant de reprendre une activité que j’ai laissé de côté un certain temps. En fait je trouve qu’il y a quelque chose de réconfortant dans le fait de pouvoir reprendre une activité qu’on avait commencée à un autre moment. C’est presque symbolique ! On se souvient d’une autre époque et on contemple le chemin parcouru avec ses changements et expériences.

En plus j’ose dire qu’il n’y a pas vraiment de hasard dans la vie. Quand j’ai commencé de parler du coloriage pour adultes sur ce blog je me trouvais au début de cette histoire, j’avais attrapé une belle grippe et j’étais clouée au lit. J’avais déjà commencé timidement à m’approcher de cette activité ludique et joliment régressive avant de commencer à écrire sur « Happy Millefeuille ». Je m’étais acheté un petit livre de cartes postales des Johanna Bradford avec des motifs de sa forêt enchanté.

johanna-basford-foret-enchantee

Avec mes recherches personnelles je me suis attaqué à d’autres motifs avec des feutres à l’alcool ou à l’eau. Je me suis baladé sur le net en trouvant des passionnés et des vraies artistes de cette activité. Le fait de contempler toutes ces belles images hautes en couleurs m’a beaucoup plu et apaisé. Le fait de voir d’autres personnes exercer des coloriages à la perfection est plutôt rassurant pour moi – comme quoi il y a un tat d’autres gamins sur terre qui passent du temps à colorier des images qu’ils n’ont pas créées eux-mêmes.

Maintenant pendant cette période hivernale un peu grise et fatigante j’étais bien contente de retrouver ce cahier de coloriages avec des mandalas. J’aime beaucoup reprendre des bases. Cette fois-ci j’ai emprunté des feutres fins de la marque Stabilo de mes filles.

La définition d’un mandala selon le cahier :

« Le mandala est de loin le symbole d’une méditation active, un diagramme considéré comme magique par le bouddhisme et permettant de se détacher du monde. Un enseignement important alors que nos sociétés contemporaines deviennent de plus en plus stressantes et agressives. Laissez-vous porter par le calme de ces figures ancestrales, lâchez prise et découvres une nouvelle forme de bien-être. »

Donc je me retrouve dans mon travail avec ce blog : au lieu de constamment dresser une liste avec tout ce que je n’ai pas (c’est en fait une idée idiote car cette liste est probablement interminable, donc c’est une pensée inutile), je me focalise sur ce qu’il y a et ce qui va bien. En procédant de cette manière on se rend compte que notre liste à nous peut devenir très longue, voire interminable et s’allonger constamment, car on progresse avec ses recherches et inspirations tout simplement.

Beaucoup de personnes qui se confrontent à des activités comme le coloriage pour adultes par exemple peuvent se poser des questions sur le fait de vouloir faire un point sur certains éléments dans leur vie. Je vous invite à lire mon début sur ma méthode « Happy Millefeuille ».

mandala-1

Tout de fois je me permets quand même de donner quelques conseils quand on commence le coloriage pour adultes avec l’idée de vouloir se détendre. 

1. Replongez en enfance et concentrez-vous seulement sur le papier et le motif en face de vous. Tout le reste n’a pas d’importance.

2. Prenez votre temps ! Quand on n’a pas tenu un feutre ou un crayon de couleur depuis des années on manque peut-être de dextérité, mais avec un peu de patience ça vient.

3. Inspirez-vous sur le net. Il y une foule de personnes qui s’adonne à cette activité mais vous ne comparez pas ! C’est inutile et aucunement le but de cet exercice.

4. Vous avez en face de vous votre coloriage, aucun professeur va vous dicter le choix de vos couleurs ou vous gronder parce que vous travaillez trop lentement. Laissez tout vous souvenir désagréable de l’école derrière vous et soyez uniquement dans le présent.

5. Souriez et respirez !

6. Faites-vous un thé, allumez une bougie parfumée, écoutez une musique agréable à votre choix. Le choix des motifs de coloriage pour adultes est vraiment vaste, il y en a pour tous les goûts – enfantine, rock, zen, drôle, fantastique, geek, cinéphile, mode, nature …

7. Appliquez-vous car c’est votre ouvrage à vous, rien que pour vous et vous aurez plaisir à la contempler plus tard quand vous allez voir vos progrès.

Bien voilà, j’espère que l’idée de reprendre le thème sur le coloriage pour adultes vous a plu. N’hésitez pas à donner votre avis dans vos commentaires ou à partager vos propres expériences.

Prenez soin de vous !

mandala-2

 

 

Publié le

J’aime les tisanes

jaime-les-tisanes

Ce titre fait peut-être aux yeux des certains « mamie » à souhait, mais je trouve qu’il convient parfaitement car j’aime réellement des tisanes et j’en bois tout au long de l’année à la fin de la journée avant me coucher. C’est une habitude et je l’adore ! En tous les cas en ce moment il fait bien froid dehors et comme il faut s’hydrater beaucoup : vivent les tisanes !

En plus ce breuvage bon marché et délicieux est tout à fait dans mon esprit de « slow-blogging », prendre son temps pour savourer des choses, se concentrer sur des petits trésors à la maison par exemple et en même temps apprendre et s’ouvrir aux autres. Un bon exemple pour ma méthode « Happy Millefeuille »

tisanes4

Aujourd’hui j’ai envie de vous présenter la tisane « Bon courage » de la maison « Hari Tea ». Un mélange de plantes et des épices avec hibiscus, pétales de rose rouges et l’arôme naturel. Les ingrédients sont : Cynorrhodon, pommes, fenouil, hibiscus, betterave, feuille de mûrier, pétales de roses rouge, baies de genièvre, arôme naturel, poivre noir, poivre blanc, laurier, lavande, curcuma et gingembre – le tout bio !

tisanes9

J’aime bien m’apporter un petit paquet lors de mes voyages en Allemagne car le packaging est vraiment soigné. « Bring the temple home ! » – bon, un peu de sérénité dans un savant mélange pour éviter de broyer du noir et prendre les choses du bon côté. J’aime vraiment ce parfum enivrant de ce breuvage et yogi ou pas, une fois la première tasse servie c’est un peu la fête.

En tous les cas pour tous ceux qui sont sensibles à la méditation, la numérologie, L’Ayurveda, etc, qui aiment le commerce équitable, vont trouver leur compte avec cette maison. Je vous invite à découvrir leur site !

tisanes11

J’ai pris une photo d’une tisane de la même maison telle qu’on les trouve plus facilement en France dans des magasins bio.

tisanes2

Ensuite j’ai récemment découvert « Pukka ». Délicieux et engagé on n’a qu’ouvrir grand les yeux une fois sur leur site avec une tasse de tisane dans la main. Ici on mélange, on innove, on propose et on aide à sauver la planète. À l’intérieur de chaque boîte se trouve une petite histoire en rapport avec le thème de la tisane ou du thé.

tisanes7

Et bien entendu les fameuses tisanes « Yogi Tea » !

On retourne en 1968 avec des Hippies, leur découverte du yoga et tout ce qui tourne autour et on profite encore aujourd’hui de leurs tisanes avec des belles phrases inspirantes sur chaque sachet.

tisanes8

tisanes1

Vous voyez, même sans connaître grand-chose, il suffit de choisir une tisane avec un titre qui vous parle et vous allez voir comme ça fait du bien. Contrairement au café et au thé, on peut en boire tout au long de la journée. Et offrir un sachet qui sent bon à une collègue ou une amie juste comme ça, histoire de, fait toujours plaisir. J’adore ce partage simple.

Voilà, enfin j’ai pris le temps d’écrire quelques lignes sur des tisanes, et on peut être surpris de tous ce qui se cache derrière. En même temps cet article est un peu une suite à ma passion pour le thé qui ne demande qu’à être développée ici.

tisanes3