Publié le

Petits biscuits pour la fin de l’année = Kekse und Plätzchen !

mes-biscuits

Dernièrement en faisant mes courses alimentaires pour la semaine je suis tombée sur un petit livre avec des recettes pour faire des biscuits à la maison. Rassurez-vous je ne vais pas vous obliger à apprendre l’Allemand d’autant plus que ce livre est en Français.

demie-lunes-5

J’ai testé trois recettes – à commencer avec des plus faciles il me semble mais qu’est-ce que c’est bon ! Mes amis et ma famille sont d’accord avec moi.

C’est un peu comme si mes origines me rattrapaient. C’est vrai, dans pas mal de cuisines en Allemagne tout le monde s’y met à confectionner des petits biscuits pendant la période de l’Avant. Les fameux « Kekse und Plätzchen »

des-boites

Bien sûr il y a des personnes qui n’aiment pas du tout consacrer du temps à ces traditions. Mais je me suis dit que tout ce qu’on peut faire soi-même est toujours un enrichissement et honnêtement – tellement meilleur au goût. Pour manger et boire quelque chose à l’extérieur  de la maison j’avoue que ça devient compliqué.

demie-lunes

Alors voilà mes trois recettes à partager avec vous :

Cookies aux flocons d’avoine et aux raisons secs

Pour 45 petits gâteaux:

300g de farine

1 c.c. de bicarbonate de soude

1 c.c. de cannelle

1 c.c. de sel

250 g de beurre ramolli

300 g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

3 c.s. de sirop de betterave à sucre

2 œufs

300 g de flocons d’avoine tendres

160 g de raison secs sans soufre

2 c.s. de jus d’orange

Temps de préparation : 30 minutes

  1. Tamiser la farine dans une terrine. Y ajouter le bicarbonate de soude, la cannelle et le sel et bien mélanger le tout.
  2. Battre le beurre dans ne grande terrine jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Verser en pluie le sucre et le sucre vanillé tout en remuant et incorporer le sirop de betterave à sucre. Ajouter les œufs un à un en prenant soin chaque fois de bien les mélanger. Incorporer peu le mélange de farine à la pâte et travailler le tout jusqu’à obtenir une pâte lisse. Ajouter les flocons d’avoine, les raisins secs et le jus d’orange à la pâte et mélanger délicatement avec une grande cuillère.
  3. 3. Préchauffer le four à 180°C (chaleur tournante 160°C). Chemiser une plaque de papier sulfurisé. Avec la pâte, façonner des petites boules d’environ 4 cm et les déposer sur la plaque à pâtisserie en laissant environ 8 cm d’intervalles entre-elles. Faire cuire les petits gâteaux au four à mi-hauteur pendant environ 12 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Laisser refroidir les cookies.

cookies

Sablés au beurre

Pour 80 petits gâteaux

300 g de beurre ramolli

200 g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

1 c.c. de vanille moulue

1 pincée de sel

550 g de farine

Farine pour le plan de travail

Temps de préparation: 15 minutes

  1. Faire fondre le beurre dans une casserole jusqu’à légère coloration. Le verser ensuite dans une terrine et le laisser refroidir. Mélanger ensuite avec le sucre, le sucre vanillé, la vanille et le sel jusqu’à obtenir un mélange mousseux. Tamiser la farine par-dessus et pétrir le tout à la main jusqu’à obtenir une pâte lisse.

sables-1

  1. Façonner des rouleaux de pâte d’environ 4 cm de diamètre. Envelopper les rouleaux dans un film alimentaire et laisser reposer au réfrigérateur pendant 3 heures environ.

sables-3

  1. Préchauffer le four à 180° C (chaleur tournante 160° C). Graisser deux plaques à pâtisserie. Déballer les rouleaux de pâte et couper des tranches d’environ 6 à 7 mm d’épaisseur. (Personnellement j’ai utilisé du papier à cuisson …) Les déposer sur des plaques à pâtisserie et les faire cuire au four pendant 15 à 20 minutes. Laisser refroidir et conserver dans des boîtes fermées hermétiquement.

sables-6

Croissants aux amandes et au miel

Pour 60 petits gâteaux

350 g de farine

250 g de beurre

80 g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

100 g de miel

150 g d’amandes émondées, en poudre

2 gouttes d’arôme d’amande

1 œuf

150 g de cassonade

Temps de préparation : 40 minutes

  1. Mettre la farine dans une terrine. Couper le beurre en morceaux et répartir dessus. Y ajouter le sucre, le sucre vanillé, 50 g de miel, les amandes, l’arôme et l’œuf et pétrir le tout rapidement jusqu’à obtenir une pâte lisse. Couvrir et mettre au frais pendant la nuit.la-pate
  2. Préchauffer le four à 180° C (chaleur tournante 160° C). Chemiser une plaque de papier sulfurisé. Façonner des rouleaux  de pâte de l’épaisseur d’un doigt, couper des morceaux de 5 cm de long et leur donner la forme d’un petit croissant. Les déposer sur la plaque à pâtisserie en laissant un intervalle de 3 cm entre-deux. Les faire cuire au four à mi-hauteur pendant environ 15 minutes.

demie-lunes

3. Badigeonner les croissant avec le restant de miel pendant qu’ils sont encore chauds et les rouler dans la cassonade.

ISBN du livre de recettes : 978-3-625-17692-3

demie-lunes-4

mon-chat

Mon chat est toujours très intéressé quand je m’active en cuisine …

preparation-de-tarte-aux-poireaux

Pour faire vite ce midi une tarte aux poireaux …

preparation-de-pain

Et comme j’étais bien lancé et le four tout chaud je me lance dans la préparation d’un bon pain au blé complet. J’aime particulièrement la farine du Moulin Matignon que je me procure dans ma Ruche.

Publié le

Gourmandises #1 Crumble aux myrtilles

Gourmandise #1 Crumble aux myrtilles !
Gourmandise #1 Crumble aux myrtilles !

En regardent bien, je commence à avoir une belle collection d’idées de recettes vraiment sympas que j’ai envie de partager avec vous sur ce blog, donc je vais mettre en place une série de billets avec des recettes qui sont devenue des incontournables chez nous. C’est drôle – moi qui aime écumer des pâtisseries et des salons de thé à la recherche des gourmandises tout en finesse, je me retrouve dans le plaisir d’essayer des recettes faites maison et la cuisine est devenue une sorte de laboratoire mais avec des idées à la portée de tous. Par moments il suffit d’y penser – c’est tout.

Les mille-feuilles peuvent attendre … cela dit, j’ai déjà pensé à fabriquer mes mille-feuilles à moi, mais ça c’est un autre projet. Pour l’instant on fait simple : crumble aux myrtilles, trouvé dans les magazine « Papilles » (N°40). J’avais déjà partagé quelques recettes issues de cet ouvrage sur ce blog.

Un peu de cassonade sur la pâte brisée ...
Un peu de cassonade sur la pâte brisée …

 

On étale les myrtilles ....
On étale les myrtilles ….

Tarte crumble aux myrtilles

Pour 10 personnes – préparation 10 minutes – cuisson 45 minutes

-500 g de myrtilles

-1 pâte brisée

-3 cuillères à soupe de cassonade

Pour le crumble :

-100 g de beurre mou

-100 g de farine

-100 g de poudre d’amande

-75 g de cassonade

-25 g d’amandes effilées

 

1 – étalez la pâte bridée dans un plat à tarte de 20 à 26 cm de diamètre et saupoudrée dessus la cassonade.

2 – Rincez et séchez les myrtilles, déposez-les sur la pâte en les répartissant bien.

3 – Préchauffez le four à 180° C (th 6)

4 – Dans un grand bol, mélangez la farine, la poudre d’amande, la cassonade et le beurre coupé en cubes. Pétrissez du bout des doigts, puis ajoutez les amandes effilées.

5 – Répartissez le crumble sur les myrtilles et enfournez pour 45 minutes.

On prépare le crumble ...
On prépare le crumble …
Prêt pour aller au four ...
Prêt pour aller au four …

La recette est un extrait du livre « Desserts faciles et bluffants », par Hervé Cuisine. Allez-y faire un tour sur le site, il y a aussi un #concours pour gagner un voyage gourmand pour deux personnes.

J’avoue que j’aime bien la sensation quand le crumble refroidit tranquillement sur le plan de cuisine et ma petite famille me rappelle gentiment l’heure du thé pour déguster un morceau ensemble pendant que je suis en train de taper ces lignes sur mon ordi. Le tout accompagné d’une tasse de thé de la maison parisienne « Dammann Frères ». J’aime particulièrement le numéro 364 « Thé des mille collines ». Un mélange de thé noir, gingembre, cannelle, baies roses, cardamome et clou de girofle.

Quand j’ai testé la première fois cette recette de crumble c’était effectivement comme dessert pour finir un repas entre amis – une réussite.

Prêt à être dégusté avec une bonne tasse de thé !
Prêt à être dégusté avec une bonne tasse de thé !
Publié le

Muffins aux Myrtilles et un début de plantation

Muffins aux Myrtilles fait maison !
Muffins aux Myrtilles fait maison !
Muffins aux Myrtilles fait maison !

L’heure du goûter revient tous les jours et le challenge consiste à nous surprendre nous-même avec des trucs qu’on n’a pas encore faits soi-même. En fait aujourd’hui c’est souvent relativement simple de trouver des nouveautés car la plupart des recettes on ne les a pas encore tentés dans sa cuisine. Eh bien c’était pour moi le cas avec des muffins aux myrtilles. J’ai bien compris pourquoi Robert De Niro s’énerve dans « Casino » parce qu’il n’y a pas assez de myrtilles dans son muffin …

Il faut préparer la pâte dans des formes à muffins et ensuite dispatcher délicatement des fruits fragiles 🙂

Je vous donne la recette en bas de l’article. Et j’ai adoré des coupelles de chez Scrapcooking avec leurs jolis dessins. Je les ai trouvés durant ma dernière balade à la grande épicerie du Bon Marché à Paris. Le résultat est non seulement très bon à manger, mais aussi très photogénique – je me suis bien amusée avec sur Instagram.

Un bon essaie - faire des muffins aux myrtilles soi-même!
Un bon essaie – faire des muffins aux myrtilles soi-même!

Ensuite autre chose – semer des petites plantes. Les seules expériences que j’ai dans ce domaine se résument aux cressons dans pour la déco de Pâques au moment de la maternelle et quelques fleurs de capucines à l’arrivée dans notre nouvelle maison il y a 7 ans. Bon, j’adore manger le cresson fraichement coupé sur une tranche de pain (pourquoi pas fait maison) avec un peu de beurre ou de margarine. Alors j’ai envie de faire découvrir ça à mes filles. Par la même occasion j’ai trouvé du semis des fleurs de capucines, des belles fleurs, comestibles en plus … et des courges décoratives. J’ai hâte de voir ce que ça va donner. Pour l’instant les petits pots se trouvent au chaud sur le rebord d’une fenêtre à côté d’autres plantes d’intérieur. Une belle histoire à suivre…

Mon Mini Jardin !
Mon Mini Jardin !

Muffins aux myrtilles

Pour 12 muffins

Préparation : 20 min Cuisson : 25 min Difficulté : très facile

Coût : raisonnable

 

-300g de sucre

-4 œufs entiers bio

-300g de farine bio

-8g de levure chimique

-130g de lait

-179g d’huile d’arachide ou de tournesol

-1 pincée de sel fin

-200g de myrtilles

  1. Dans un saladier, battez un instant le sucre et les œufs. Ajoutez la farine, la levure et le lait. Mélangez bien puis incorporée l’huile et le sel. Agitez avec un fouet à main pour obtenir une pâte lisse, sans grumeaux. Préchauffez le four à 175°
  2. Remplissez délicatement de pâte les moules. Répartissez les myrtilles dans chacune des alvéoles. Avec une petite cuillère, faite-les pénétrer dans la pâte, plus au moins régulièrement. Cette façon permet de garder la pâte bien jaune, non coloré par le jus de fruit.
  3. Enfournez et laissez cuire 25 min, un peu plus selon les fours. Laissez refroidir avant les déguster.

(Recette trouvée sur www.hachette-pratique.com)

 

 

 

Publié le

Je fais mon cheesecake au citron mode NYC

Mon premier cheesecake fait maison à la mode NYC !
Mon premier cheesecake fait maison à la mode NYC !

Vous avez certainement remarqué que les choses se passent rarement exactement comme on les avait imaginés. Ce soir par exemple une grande improvisation réussit pour un dîner en famille avec des éléments du genre carotte, branches d’épinards, racine de gingembre … je pensais que nous allions voir des amis, mais maladies et fatigues ont décidés à notre place (berk – pas drôle). Alors l’omelette avec des épinards et des bonnes carottes en accompagnement étaient vraiment une réussite et une des petites joies de la journée. Mais il se trouve que je n’ai pas fait de photos … alors j’ai décidé de partager avec vous aujourd’hui une excellente recette de cheesecake trouvé dans le magazine « Papilles » que j’ai expérimenté récemment. Il faut savoir que cette recette n’est pas light du tout (sur la photo ils ont même ajouté de la crème chantilly – ils abusent !!!). Mais qu’est-ce que c’est bon ! Je dois dire que toutes les recettes que j’ai tentées jusqu’à présent de ce magazine ont été particulièrement gouteux. Alors on tente ? Bon appétit !

Les préparations pour le cheesecake ...
Les préparations pour le cheesecake …

Pour 12 personnes

Préparation 30 mon/cuisson 1h20/réfrigération 1 nuit

2 citrons non traités

600g de fromage frais (type Philadelphia ou St Moret)

100g de crème fraîche épaisse

40g de beurre + un peu pour le moule

20cl de lait demi-écrémé

3 œufs

200g de biscuits sablés (palets bretons, spéculoos …)

150g de sucre en poudre

25g de farine ou de fécule de maïs + un peu pour le moule

  1. Préchauffez le four à 180°C (th. 6)
  2. Mettez sablés dans un sac de congélation que vous fermerez bien, et, à l’aide d’un rouleau de pâtisserie, écrasez-les en une poudre fine.
  3. Mélangez cette poudre avec le beurre préalablement fondu au four à micro-onde.
  4. Étalez la préparation obtenue dans un moule à fons amovible beurré et fariné, tassez bien et enfournez pour 10 minutes. Laissez refroidir.
  5. Dans un grand bol, fouettez le fromage frais pour le détendre, ajoutez la crème fraîche, le zeste râpé des citrons, le sucre, puis les œufs un par un mélangeant bien entre chaque ajout.
  6. Ajoutez enfin la farine tamisée puis le lait. Versez cette préparation sur le biscuit froid et enfournez pour 10 minutes à 210°C (th. 7), puis abaissez la température à 100°C (th. 3-4) et poursuivez la cuisson 1 heure.
  7. Laissez le cheesecake refroidir avant le réserver au frais une nuit avant de le déguster.

(Recette trouvé dans le magazine « Papilles » n° ISBN : 3-264420-906114)

Mon cheesecake - j'adore le résultat! Dans la magazine ils ont ajouté de la chantilly sur la photo - ils abusent !!! :)
Mon cheesecake – j’adore le résultat! Dans la magazine ils ont ajouté de la chantilly sur la photo – ils abusent !!! 🙂

 

Publié le

Une journée collier de perles

Une journée collier de perles !
Une journée collier de perles !

Quand on dispose d’une journée la question se pose toujours, est-ce qu’on va parvenir à boucler tous ces choses qu’on doit faire : le repos (pour commencer), un peu de sport, s’occuper de soi, des courses, du ménage, le linge et tout le reste, ces mille-et-un projets qu’on aimerait faire avancer. Quand j’arrive à faire pas mal de choses j’appelle ça une journée collier de perles car chaque petit évènement suit l’autre et en fin de compte tout s’est bien passé.

Des éléments d'une journée collier de perles
Des éléments d’une journée collier de perles

J’avoue que j’adore me recoucher un peu une fois que mes filles sont parties à l’école, récupérer un peu de sommeil. Mais comme il a fait beau ce matin une belle course à pied s’impose (9,93 km – une belle reprise). Ensuite le défi consiste à se transformer en humaine et faire briller des cheveux sans colorant (ce n’est pas pour moi). Pari tenu avec des rouleaux. Les cernes se font de moins en moins visibles – donc je tente quelques photos « avant-après » maquillage.

Pour le goûter nous nous sommes offert une belle assiette de donuts colorés et une bonne tasse de thé (des chez Dammann Frères). Un peu de lecture et de coloriage pour se détendre (après les taches de mère de famille). J’ai découvert les feutres Letraset dernièrement et j’ai hâte de faire plus de dessins avec. Des couleurs très précises qui s’appliquent facilement car ils sont à base d’alcool (donc il faut savoir que la couleur traverse le papier).

Et j’ai le plaisir de voir que ma fille se fabrique des jolis carnets. Un blog sur du vrai papier, me dit-elle.

En plus j’ai choisi des nouvelles recettes de cuisine, les ingrédients m’attendent au frais et j’espère qu’il va faire beau dimanche, car nous aimerions participer à la rando des 3 châteaux.  

Avant - après le maquillage - faire briller ces cheveux et presque plus de cernes - yes !
Avant – après le maquillage – faire briller ces cheveux et presque plus de cernes – yes !

 

Publié le

Il me faut Gâteau Vendéen

Il me faut un gâteau Vendéen ...
Il me faut un gâteau Vendéen …

Aujourd’hui je vais partager avec vous une recette ultrasimple qui dormait dans mon placard pendant des années sans que j’y prête attention. Et pourquoi ça ? Cette recette est notée sur une page dans le fameux carnet confectionné par ma fille en grande section d’école maternelle et j’avoue que l’image du gâteau n’est pas très belle. (Je préfère le coloriage de ma fille à côté …).

Et pourquoi l’idée m’est venue de suivre cette recette ? Je venais de fabriquer un cheesecake (je vais noter la recette plus tard – promis). Mais le cheesecake ne plaît pas à tout le monde – eh oui, les enfants s’en fichent des tendances quand il s’agit de goûter. Le placard de goûter était vide, le lendemain allait y avoir des mûmes à la maison et je n’avais plus de chocolat à pâtisserie dans mes réserves. Je survole des recettes dans ce carnet et je constate que les ingrédients sont très simples.

125G de beurre fondu

4 cuillérées à soupe de sucre

4 cuillérées à soupe de farine

3 œufs

1 pincée de sel

Ce n’est pas grand-chose. Ensuite il suffit de travailler le beurre et le sucre, ajouter les jaunes puis les blancs montés en neige, puis la farine. Mettre dans un moule beurré et fariné. Cuire au four th5 pendant 20 minutes à peine. Bon, il faut surveiller, moi je l’ai fait cuire 5 minutes de plus longtemps. Je pense que ça dépend du four.

Le résultat : un gâteau très léger et délicieux. Et il ne se mange pas seulement pendant le goûter des enfants, il est parfait pour accompagner un bon thé.

Un gâteau ultraléger et tellement bon
Un gâteau ultraléger et tellement bon
Publié le

Une tarte aux pommes tout simplement !

Une tarte aux pommes tout simplement !
Une tarte aux pommes tout simplement !

Quand une journée est bien remplie je trouve agréable de prendre malgré tout quelques instants pour confectionner quelque chose de bon pour l’heure du thé comme une tarte aux pommes toute simple par exemple.

Un grand écrivain disait une fois qu’il faut avoir vécu des choses avant de vouloir raconter des histoires. Un bon concept – je tiens à faire de même avec mon blog. Donc aujourd’hui honneur à un petit livre de recettes confectionné par une de mes filles à l’époque de son école maternelle. La première recette issue de l’atelier de cuisine de la grande section se nomme « Tarte aux pommes alsacienne » et elle est vraiment facile à réaliser.

Ingrédients :

300 gr de pâte brisée

350 gr de pommes

2 cuillerées à soupe de sucre semoule (j’aime ajouter un sachet de sucre vanillé)

2 œufs

2 cuillerées à soupes de crème fraîche

Il suffit de :

–   Préchauffer le four à 220° (th6/7)

–   Éplucher les pommes les couper en huit quartiers (moi j’aime bien les coupes en fines tranches…)

–   Étaler la pâte, piquer le fond avec une fourchette

–   Ranger les quartiers de pommes (… mes tranches …)

–   Mettre au four 20 minutes

–   Dans un bol, battre les œufs en omelette, avec la crème et le sucre – bien mélanger.

–   Après 20 minutes, verser la préparation sur la tarte et poursuivre la cuisson 15 minutes.

Du coup cette tarte véhicule chez nous pas mal de souvenirs car elle ressemble beaucoup aux tartes aux pommes de mamie et ma fille a toujours une anecdote à raconter de l’époque pendant elle a fabriqué ce carnet avec ses camarades de classe.

Une tarte aux pommes vraiment facile à réaliser et parfait pour l'heure du thé.
Une tarte aux pommes vraiment facile à réaliser et parfait pour l’heure du thé.

 

Publié le

On fabrique un carrot cake sans sucre blanc

On fabrique un carrot cake sans sucre blanc en suivant une recette trouvée dans BIBA :)
On fabrique un carrot cake sans sucre blanc en suivant une recette trouvée dans BIBA 🙂

J’aime bien laisser quelques magazines à disposition de lecture dans des WC. (à vrai dire, cet endroit de l’ordre strictement privé de la maison est chez nous une véritable mini-bibliothèque à peu près rangé s’il vous plaît)

Un jour y résidait un magazine BIBA avec parmi ses titres : sucrer le sucre. Je trouvais l’idée bonne et j’avais envie de tester avec mes filles une des recettes : la réalisation d’un carrot cake sans sucre blanc. (Quand j’allais pour acheter des ingrédients j’ai demandé à une de mes filles de bien vouloir me descendre le magazine en question pour faire une liste de courses, j’entends une qui explique à l’autre : c’est le magazine avec le titre : les joies du petit zizi! Bon, mon projet de vouloir jouer une maman exemplaire ce jour-là a lamentablement échoué. Mes filles sont ados, il est normal qu’elles s’instruisent à divers sujets, me dis-je. En tous les cas nous avons bien rit ensemble.)

Des bons ingrédients ...
Des bons ingrédients …

Voilà pour la petite anecdote. Je regrette de ne plus avoir ce magazine. J’ai dû le donner à quelqu’un. En tous les cas j’ai gardé la recette et nous avons fait des photos. Nous étions hypers contentes d’avoir réussi notre carrot cake ensemble. La recette se trouve même dans le projet collectif de la classe d’école de mes filles. Elles sont fières de nos illustrations.

Bien nourrissant et délicieux avec un goût doux on apprécie les aliments d’une autre façon. Comme le sucre blanc est zappé dans cette recette l’ananas, les carottes prennent sont bien présent dans ce gâteau. Et la pâte à tartiner est très « yummy ». Nous allons refaire cette recette souvent.

Une bonne recette trouvé dans BIBA se retrouve dans un livre de la classe d'école de ma fille.
Une bonne recette trouvé dans BIBA se retrouve dans un livre de la classe d’école de ma fille.

Les ingrédients et la réalisation de la recette :

Pour 6-8 personnes

Préparation : 1 heure Préchauffer le four : 180 °C

100 ml d’huile de tournesol

125 g de farine complète

1 cuillère à café de levure chimique

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

1 pincée de sel

2 cuillère à café de cannelle moulue

½ cuillère à café de gingembre moulu

50 g de noix hachées

70 g de raisins sultanines

150 g de banane écrasée

3 gros œufs légèrement battus

150 g d’ananas haché

200 g de carottes râpées

Nappage :

100 g de beurre doux ramolli

150 g des fromage frais à tartiner

1 cuillères à café de cannelle moulu

2 cuillères à café d’extrait de vanille

130 g de compote de pommes non sucrée

Huilez et farinez un moule de 22 cm de diamètre. Dans un saladier mixez au fouet la farine, la levure, le bicarbonate de soude, le sel, les épices, les noix et les raisins sultanines. Dans un autre récipient fouettez les bananes, l’huile et les œufs. Versez la préparation dans le mélange à la farine et remuez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporez l’ananas et les carottes. Versez la préparation dans le moule et faites cuire pendant 30 à 40 minutes. Vérifiez avec un couteau si l’intérieur est bien cuit. Sinon il faut allonger le temps de cuisson.

Pendant ce temps battez le beurre, le fromage frais à tartiner, l’extrait de vanille, la cannelle et la compote de pomme. Placez au frais jusqu’à l’emploi. Une fois le gâteux est complètement refroidi, étalez le nappage à la surface.

Bon appétit !

Quelques impressions lors de notre premier réalisation du carrot cake.
Quelques impressions lors de notre premier réalisation du carrot cake.
Publié le

Lazy Sunday

Lazy Sunday ! Profiter de la maison ...
Lazy Sunday ! Profiter de la maison …

Aujourd’hui c’est un dimanche et on ne fait rien ! On reste à la maison et on profite de l’absence totale d’un programme. Mais qu’est-ce que ça veut dire concrètement ? Je m’explique : je ne me lève pas trop tôt (de temps en temps il faut dormir et j’adore être maman de deux filles adolescentes qui dorment bien) mais il reste suffisamment de temps pour reprendre ma course de fond. La cheville foulée est de l’histoire ancienne ou presque et je me lance sur un peu plus de neuf kilomètres dans la forêt. Ça fait un bien fou, on reprend des forces !

Après une bonne séance « je-me-fais-jolie » dans la salle de bains (mes filles et moi nous nous faisons concurrence avec le temps d’occupation de cet espace dédié à notre transformation quotidienne en être humain) tout le monde a faim et je fabrique une bonne tarte aux poireaux (je n’ai pas eu le temps de faire de photos, on verra ça un autre moment – hihihi -). Comme il est prévu qu’une amie va passer l’après-midi avec sa fille chez nous et mon four est chaud je profite pour faire la préparation des cookies aux pépites au chocolat retrouvé dans mon placard. Ça sent bon, c’est facile et rapide mais je crains qu’il y en aura pas assez pour tout le monde.

yummy cookies avec pépites au chocolat
yummy cookies avec pépites au chocolat

Ma belle-maman avait toujours un quatre-quarts prêt pour le dimanche après-midi. Un quatre-quarts qu’elle a fait elle-même bien sûre. (Je crois qu’elle battait le blanc des œufs en neige afin que la texture du gâteau soit légère …) Je fais avec mes moyens du bord et je tente une recette trouvée sur internet (cuisine actuelle par exemple). Mélanger le sucre avec le beurre d’abord … une fois tous les ingrédients mélangés je trouve la pâte assez consistante et je me demande si des raisins secs ajouteraient pas une touche gourmande. Il faut le laisser un peu plus longtemps au four pour que la matière soit bien cuite. Mais le gâteau est bien nourrissant et parfait pour des enfants affamés après quelques heures passées au stade. Une tasse de thé du genre Earl Grey (il m’en reste un peu de Kusmi Tea! – j’aime trop …) s’accorde à merveille.

Yummy cookies, Thé et lecture !
Yummy cookies, Thé et lecture !

J’ai dit à mes filles : si je travaillais plus à la maison il faudrait que j’aille courir tous les deux jours pour éviter de prendre du poids – travailler dans la cuisine peut cacher des dangers !

Alors pour les cookies et le quatre-quarts improvisé j’ai eu le temps de prendre quelques clichés pour illustrer mon article de ce « Lazy Sunday ».

Le bon quatre-quarts avec des raisins secs
Le bon quatre-quarts avec des raisins secs

Ensuite une autre grande occupation très fille – s’occuper de mes ongles ! eh oui, j’adore ça, choisir ma couleur et me faire une jolie manucure. Seule hic si je le fais au milieu de l’après-midi est de trouver un moment de calme pour le temps de séchage. C’est précisément pendant ce temps-là j’ai décidé d’écrire un billet sur un dimanche à la maison et qu’est-ce qu’une nana fait quand elle ne fait rien. J’ajoute des images de mes icônes sur mon tableau Pinterest. Je retrouve des livres dans ma bibliothèque que j’aime et j’ai envie d’ajouter sur « goodreads », je fais mes recherches sur d’autres recettes de cuisine et je me dis qu’il faudrait quand même papoter un de ces jours sur ma marque favorite de vernis à ongles. Ne rigolez pas ! Ils ne se valent pas tous et un bon tuyau entre copines est toujours précieux. Aujourd’hui j’ai choisi la couleur « With the band » de la marque « essie » – l’hasard fait bien des choses – j’ai même trouvé des chaussettes de la même couleur … 😀

Une sorte de dimanche parfait, entre bavardage et bricolage, échanges et de découvertes. Du coup ma copine a envie de commencer un blog aussi – en sachant qu’il faut être un peu dingue et passionné.

Une sorte de dimanche parfait
Une sorte de dimanche parfait

 

 

Publié le

Muffins pleins de chocolat

Muffins pleins de chocolat
Muffins pleins de chocolat

Quand je regarde des blogs des foodistas, des dingues de la nourriture, je me sens comme un novice en cuisine avec mes recettes ultras simples. C’est vrai on peut passer des heures sur Pinterest par exemple et se régaler avec des images les unes plus belles que les autres. (Vous me diriez, si on ne fait que regarder il n’y pas de risque pour la ligne …) Ce ne sont pas des idées de recettes qui manquent. La nourriture est devenue aux yeux de beaucoup une véritable science et je trouve ça vraiment chouette. Quand je vivais à Paris dans un petit appartement avec une cuisine minuscule ce n’était pas toujours évident de préparer des bons repas bien élaborés mais j’aimais bien le faire quand même quand je pouvais. J’avais tout simplement remarqué que mon appétit se faisait la malle quand je mangeais trop des choses que je n’avais pas préparées moi.

... bien faire fondre le chocolat ...
… bien faire fondre le chocolat …

Bon, mais de là à en faire une science… Alors je me contente (pour l’instant) de mes recettes simples d’une nana qui jongle entre le boulot, les enfants et tout le reste. Par exemple des muffins au chocolat. J’aime beaucoup travailler dans la cuisine, je crois je l’ai déjà dit, il fait chaud et la réception du Wifi est bonne. Et en plus préparer quelque chose de bon à manger me permets de faire un break quand je bricole pendant des heures sur mon blog par exemple. Les pauses sont importantes. Alors on se lève et on y va. Pour commencer il nous faut :

  • 4oeufs entiers
  • 300g de sucre
  • 300g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 12 cl de lait
  • 15 cl de l’huile de tournesol
  • 1 tablette de chocolat noir pour pâtisserie
... on mélange tout bien ...
… on mélange tout bien …
  1. Il faut faire fondre le chocolat doucement dans un bain-marie et préchauffer le four à 175° C. J’aime d’abord mélanger des œufs avec le sucre jusqu’au moment on ne sent plus les cristaux du sucre. Ensuite j’aoute la farine, la levure, le lait, l’huile et en dernier le chocolat bien fondu mais pas trop chaud.
  2. On peut remplir des formes généreusement mais il faut laisser un peu de place pour que les muffins peuvent gonfler pendant la cuisson.
  3. On les laisse au four pendant au moins 22 minutes et on vérifie avec un cure-dent si le cœur est assez cuit. Sinon on les laisse encore quelques minutes au chaud.
  4. Ensuite on les sort du four, les démoule et les laisses refroidir sur une grille avant les déguster.
J'en profite pour prendre des photos et m'amuser avec ...
J’en profite pour prendre des photos et m’amuser avec …
Publié le

Mes cupcakes jaunes confetti

Cupcakes jaunes façon confetti
Cupcakes jaunes façon confetti

J’ai réussi mon programme chargé du dimanche (une grande partie de la matinée a été réservée au repos – autrement dit : une belle grasse matinée. Eh oui, il pleut tout le temps, le sol dans la forêt est trempé, ce n’est pas idéal pour courir, d’autant plus que je me suis bien foulée la cheville il y a deux semaines, donc une excellente excuse pour rester au chaud et se soigner). Un des challenges consistait à confectionner quelque chose de bon à déguster pour l’heure du goûter – des cupcakes colorés en quantité suffisante pour qu’il en reste pour mes filles après l’école demain. Pari tenu ! Je n’avais pas comme projet d’écrire quelques lignes sur cette gourmandise (la recette vous pouvez la trouver dans un ancien billet sur ce blog ).

Nos cupcakes prêt pour le goûter !
Nos cupcakes prêt pour le goûter !

mais en voyant les couleurs j’ai pensé au confettis et je trouvais dommage que personne dans mon entourage a fêté le carnaval. Ce n’est pas une coutume dans notre région. Même certaines villes en Allemagne ont dû annuler leurs défiles à cause des vents violents … quel dommage ! Oublions le côté religieux de l’origine de ces fêtes, quand j’étais enfant j’adorais me déguiser, préparer une fête avec des copains, collectionner des articles de fête (confettis, guirlandes et compagnie) et le jour J mes parents jouaient bien le jeu. J’en ai gardé des bons souvenirs. Alors en voyant mes cupcakes jaunes décorés façon confettis je me suis dit : pourquoi pas l’année prochaine organiser une fête de carnaval à la maison avec nos enfants, leurs amis, nos amis … on verra bien. Tout compte fait il s’agit de chasser l’hiver et des esprits sombres des longues nuits des mois passés et le tout dans la joie et de la bonne humeur.

Publié le

Le Millefeuille de Thomery

Le Millefeuille de Thomery
Le Millefeuille de Thomery

Depuis le temps je n’ai pas encore parlé du fameux millefeuille de Thomery. Je suis allée un dimanche matin et j’avais goûté d’autres spécialités de pâtisserie mais pas encore le millefeuille. Et je me suis dit que je ne pouvais pas seulement utiliser le double sens caché du mot pour mon blog, il fallait aussi faire connaissance de différents millefeuilles. Et pour commencer le plus naturel est d’aller dans la boulangerie la plus proche. Il faut savoir qu’on trouve des meilleures pâtisseries avec le plus grand choix le dimanche matin. Ce qui me semble logique car c’est à ce moment-là que des habitants disposent du temps pour un bon dessert ou un thé en famille ou avec des amis.

Lazy Sunday ... enfin presque !
Lazy Sunday … enfin presque !

Ce dimanche mon mari et moi étions en balade et à notre retour nous nous sommes retrouvé devant une porte fermée sans nos clefs. Nos filles avaient décidé de rejoindre une amie qui heureusement n’habite pas loin. Mes quatre millefeuilles attendaient dans le frigo et c’était l’heure du thé. Il pleuvait un peu et c’était une bonne occasion de rendre une visite à nos voisins. (Si on se rend chez eux à une heure plus tardive il y a forte chance que ça finisse en apéro …)

Nos filles nous ont retrouvés, sont allée chercher des millefeuilles et on avait la possibilité de partager ces énormes gâteaux. Il faut un bon couteau et un coup de main souple pour ne pas détruire ces œuvres tout frais, tout jaune, saupoudré de sucre glace. Et il faut comme il se doit utiliser ses mains pour le déguster. Les millefeuilles de Thomery sont excellents après une longue balade en forêt aux alentours. Frais et consistant avec un thé noir fort c’est parfait. Et c’est très bien aussi pour tous ceux qui dinent tard comme nous …

Donc une bonne astuce concernant des boulangeries à la campagne (et j’écris ça pour des Parisiens), il faut simplement faire ses provisions dans la matinée, entre 9 heures et demie et 11 heures et demie (pas besoin de se lever à l’aube non plus – faut pas exagérer quand même). Un petit « Bonjour, comment allez-vous » pour la boulangère-pâtissière, quelques phrases d’échangé et le tour est joué.

Belle lumière - idéal pour prendre de photos pendant une balade.
Belle lumière – idéal pour prendre de photos pendant une balade.