Posted on Laisser un commentaire

« Une fille parfaite » – Mary Kubica

Une fille parfaite

Je viens de terminer la lecture d’un deuxième livre de Mary Kubica et je suis très contente de pouvoir approfondir mes connaissances dans des romans noirs d’actualité. (Une élève de mon mari m’a fait ce cadeau incroyable et elle m’a légué toute une collection de livres.) En fait c’est simple, le fait de se plonger dans ce genre d’histoire nous donne l’impression de connaître un peu mieux des réalités d’autres personnes comme nous en apparence et de ce fait se connecter un peu mieux aux réalités de notre monde.

Résumé du livre :
Une jeune femme issue d’une grande famille d’avocat et héritière d’une fortune considérable vit sa vie un peu rebelle comme artiste et enseignante dans des quartiers défavorisés. A priori elle se cherche à construire sa vie jusqu’au beau jour quand elle fait la rencontre d’un homme charismatique, mais inconnu et elle disparaît.
L’histoire raconte son calvaire et celui de son ravisseur. Mais également les angoisses de sa mère et comment la parfaite famille est arrivée dans cette situation inconcevable.

Mon avis :
Mary Kubica prend du temps à nous plonger dans l’intimité de chaque protagoniste de cette histoire épique. Surtout elle nous amène dans les profondeurs sombres de la société américaine soi-disant normale, mais probablement plus destructeur qu’on ne peut admettre.

Ce que j’en conclus personnellement sont les dégâts que les humains peuvent s’infliger les uns des autres au profit des apparences et à supprimer l’amour si nécessaire au développement et être de chacun de nous.

Une fille parfaite Poche – 14 novembre 2016
de Mary Kubica (Auteur)

Poche: 512 pages
Editeur : HarperCollins (14 novembre 2016)
Collection : HarperCollins Poche
Langue : Français
ISBN-13: 979-1033900986
ASIN: B01M1993HU

Posted on Un commentaire

« L’Inconnue du quai » – Mary Kubica

Mary Kubica - L Inconnue du quai

Une famille, un homme, une femme, une fille adolescente vivent leur vie selon des règles du rêve américain d’aujourd’hui. Papa est banquier et s’occupe des gros contrats pour l’entreprise qui l’emploie et ramène l’argent pour faire vivre sa famille. Sa femme travaille dans une association à but non lucratif pour venir en aide aux réfugiés et aux sans-abris. Les adultes sont trop occupés par leurs obligations qu’ils ont un peu oublié leur vie de famille il semble. Leur fille unique les méprise et n’aime rien en ce qui concerne sa famille.

Un beau jour la maman reste bloquée sur une sans abris qu’elle a vu dans la rue avec un bébé dans les bras. Cette image ne lâche plus la femme et toute l’histoire commence sa descente aux enfers à ce moment.

L’histoire est racontée du point de vue de la mère, du père et de la jeune sans-abri. Chaque personne a son passé, ses douleurs, ses cauchemars inavoués mais présents, ses blessures qui font surface à un moment donné pour prendre le dessus.

J’ai été vraiment sensibilisée à la pauvreté des gens humainement totalement délaissés par notre société et ça dans tout sorte de classe sociale. Tout le monde peut basculer à un moment ou un autre pour pas grand-chose, simplement parce qu’il a été abandonné par l’humanité, que tout son être se résume à jouer un rôle qu’il a certainement choisi, mais qu’il ne suffit pas pour lui permettre à devenir lui-même. Ce récit nous montre qu’il ne faut pas prendre à la légère les douleurs et les peurs des autres, qu’il vaut mieux prendre soin les uns des autres quand il est encore temps. L’idéale de la toute petite famille n’est qu’illusion. Il suffit de peu pour mettre en danger toute une famille et l’Etat n’est pas capable de s’occuper des plus faibles.

Je suis très contente d’avoir découvert Mary Kubica et je vais enchainer avec un autre roman d’elle : « Une fille parfaite ». Kubica prend du temps pour écrire chaque sensation, sentiment, ressenti de chaque personnage. Même si elle prend le risque d’installer certaines longueurs dans l’histoire. En tous les cas il ne faut pas lire ses romans uniquement comme un policier, plutôt comme une fresque de la société américaine.

L’inconnue du quai (HarperCollins Noir)

de Mary Kubica (Auteur)

  • Format : Poche
  • Nombre de pages de l’édition imprimée : 400 pages
  • Pagination – ISBN de l’édition imprimée de référence : 2280283190
  • Editeur : HarperCollins (11 janvier 2017)
  • Langue : Français
  • ASIN: B01DW2L1V4
Posted on Laisser un commentaire

« Betty » – Arnaldur Indridason

Betty

Un roman noir du grand Nord, un policier avec des personnes du Nord comme protagonistes. Je pense que c’est une bonne chose de connaître un peu le fonctionnement de ces peuples pour bien plonger dans ce genre d’histoire et comprendre les acteurs et leurs choix.

Une jeune personne un peu perdue dans son métier de juriste rencontre un jour une très belle femme qui la persuade de travailler pour son époux, un riche et puissant homme d’affaires, connue dans tout le pays.

Je dois avouer que Indridason a réussi à me surprendre avec sa façon de mélanger les genres, de nous faire rencontrer que l’humain avec ses désirs, ses espoirs, ses peurs et sa fragilité. Nous sommes peut-être plus fragiles et faciles à laisser influencer si quelqu’un sait jouer avec nos sentiments les plus intimes.

Ce qui est remarquable aussi est la durée de ce livre – il se lit très rapidement, c’est un livre court. Pourtant il aborde des sujets graves dans nos existences. Mais il reflète parfaitement notre époque. L’argent et la reconnaissance sociale sont les principaux buts à atteindre dans une vie. Sauf qu’il faut remarquer que la plupart du temps ceux qui ont atteint ces buts se retrouve en face d’un néant et c’est à ce moment que les choses se corsent. On veut changer des êtres, de vie, de façon de vivre et avant qu’on se rende compte, une machinerie terrible s’est mise en route.

Ce qui m’a particulièrement surprise est le changement vraiment surprenant un peu après le milieu de l’histoire. Personnellement j’ai été étonné comment l’écrivain sait jouer avec des clichés qui habitent en nous. J’avais l’idée que je suis une personne relativement ouverte d’esprit, mais dès le début l’histoire j’ai été convaincu que le protagoniste principal était un homme. Peut-être je suis la seule à avoir eu ce sentiment. Ou bien il s’agit du fait que c’est un homme qui raconte l’histoire. Mais en même temps c’est appréciable qu’il aille droit au but, sans détour, pour éviter des longueurs.

Je ne donne que quatre étoiles car malgré tout je trouve que l’histoire et les actions des personnages restent selon moi un peu trop prévisible.

Betty (Anglais) Poche – 29 novembre 2012

de Arnaldur Indridason (Auteur)
  • Poche: 240 pages
  • Editeur : Points (29 novembre 2012)
  • Collection : ROMAN NOIR
  • Langue : Anglais, Français
  • ISBN-10: 2757830449
  • ISBN-13: 978-2757830444